Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box

Morphologie de la gerbille

Gerbille
Gerbille
Poids :
75 à 120 g
Longeur :
environ 12 cm
Espérance de vie :
3 à 5 ans

L’équilibre d’un NAC ne sera assuré en captivité que par une connaissance parfaite de l’animal et par un respect permanent des exigences qu’implique la possession d’un tel animal (nettoyage de la cage, vérification de l’eau, respect de la température).

Le respect de son mode de vie est indispensable pour son équilibre moral et physique et il ne peut être assuré que par la connaissance du fonctionnement de l’animal.

Les spécificités physiques de la gerbille

La gerbille est le plus souvent marron. Des spécimens de couleur noire ou blanche ont été développés depuis l’achat des gerbilles comme animal de compagnie. Ce qui les caractérise est la longueur de leur queue.

Elle représente 25 % de la longueur du corps à la naissance puis 90 % chez l’adulte. Les pattes antérieures possèdent quatre doigts et les pattes postérieures cinq doigts.

Les griffes sont très développées pour permettre de creuser les terriers. Les pattes postérieures sont adaptées au saut. Ce mode de déplacement est très important à prendre en compte lors de l’achat d’une cage qui devra être plus haute que large et aménagée avec des planches et des longs bouts de bois.

La gerbille peut effectuer des sauts de 3 mètres de haut et 6 mètres sur le côté.

La taille n’excède pas 25 centimètres, queue comprise, chez l’adulte. Le mâle pèse 70 à 90 grammes et la femelle 60 à 90 grammes.

Le squelette de la gerbille

Il est composé de plus de 200 os.

On différencie le squelette axial composé de la colonne vertébrale et de la cage thoracique et le squelette appendiculaire composé des membres. Ces os n’ont pas tous la même forme selon les espèces et leurs besoins en fonction de leur adaptation au milieu naturel et à leur environnement.

Le crâne de la gerbille

Il est composé de deux parties : la boîte crânienne qui renferme l’encéphale, et la mandibule formée des deux moitiés de la mâchoire inférieure et qui est liée au crâne.

La colonne vertébrale

Elle est divisée en cinq régions : cervicale (le cou), thoracique, lombaire, sacrée et caudale. Le nombre de vertèbres est très variable en fonction des espèces.

Les muscles

Les muscles des membres subissent un développement spécifique en fonction du mode de locomotion. La gerbille a des pattes postérieures très développées et s’en sert pour sauter. Les muscles sont donc assez puissants.

Il est important de permettre à la gerbille en captivité de garder ce mode de locomotion qui lui permettra de conserver des muscles toniques.

Les organes

La gerbille étant un mammifère, les organes sont les mêmes que chez les autres animaux de ce groupe. Mais leur taille et parfois leur position diffèrent. De plus certains éléments sont beaucoup plus développés que chez d’autres espèces.

La dentition

Les rongeurs rongent ! Cela paraît évident mais il a fallu de nombreuses adaptations, notamment au niveau des dents, pour assurer cette fonction. Le plus caractéristique chez les rongeurs est leur dentition très spécifique. Trois caractéristiques sont importantes à noter.

Le nombre de dents

Il n’existe qu’une seule paire d’incisives supérieures, il n’existe pas de canines et le nombre de molaires est réduit. La gerbille possède seize dents en tout.

La croissance

Un terme scientifique, hypsodontie, signifie que les incisives sont à croissance continue. Elles poussent donc sans cesse et les dents doivent s’user soit par frottement les unes contre les autres, soit par frottement sur une surface dure.

Nous reparlerons de cet aspect, mais la dentition est à surveiller régulièrement car une mauvaise occlusion peut entraîner la mort de l’animal. En effet, les dents ne peuvent plus s’user et la gerbille n’arrive plus à s’alimenter.

Une seule dentition

La dernière caractéristique est le fait qu’il n’existe qu’une dentition. Les dents ne tombent pas à l’âge adulte, cela se nomme la monophyodontie. Les incisives sortent à 12 jours, les premières molaires à 20 jours et les autres molaires à 30 jours.

La mâchoire

Sa puissance est très importante pour être adaptée au rongement. Vous le découvrirez si vous lâchez votre gerbille en liberté : elle s’attaquera à des structures beaucoup plus « fortes » qu’elle sans complexe.

Le muscle de la mâchoire s’appelle le masséter ; il est très développé chez les rongeurs. Les mouvements de la mâchoire se font surtout d’avant en arrière et non de droite à gauche.

Le système glandulaire

Il existe trois types de glandes chez les mammifères réparties dans la peau :

- les glandes sébacées qui sécrètent le sébum, une substance protectrice et huileuse
- les glandes sudoripares qui éliminent la sueur et permettent la régulation de la température corporelle
- les glandes odorantes qui sont utilisées pour marquer le territoire.

Il existe aussi les glandes mammaires. La gerbille n’échappe pas à ces caractéristiques. Les bains de sable lui permettent de se débarrasser du sébum qu’elle peut sécréter en excès en captivité.

Dans le désert, ces glandes sont peu actives puisque leur but est de protéger l’animal contre le froid. Les chinchillas sécrètent, par exemple, beaucoup de sébum. Il faut donc maintenir une température peu élevée pour l’équilibre des gerbilles.

La spécificité par rapport aux autres rongeurs

La gerbille possède une glande sébacée au niveau de la ligne blanche de l’abdomen qui existe chez le mâle et la femelle mais ne se présente pas sous la même forme. Chez le mâle, elle est allongée, orange. Chez la femelle, elle est deux fois plus petite.

Cette glande permet le marquage du territoire. La gerbille frotte son abdomen sur le sol et dépose une sécrétion huileuse qui sent très mauvais.

Le système digestif

Il est constitué de la bouche contenant des glandes salivaires, du pharynx, de l’oesophage puis de l’estomac et des dernières portions du tube digestif.

La cavité abdominale est séparée de la cavité thoracique par le diaphragme ; elle contient le foie, le pancréas en plus du tube digestif. Aucune particularité n’est à mentionner pour la gerbille.

Le système respiratoire

Les voies aériennes supérieures sont formées par les cavités nasales, sources d’infection qui conduisent à des rhinites. La trachée s’étend jusqu’aux poumons. Le poumon droit comprend quatre lobes et le gauche n’en possède que trois.

L’appareil génital

Les mâles possèdent deux testicules recouverts de dépôt graisseux. Ils possèdent également une prostate constituée de deux lobes. Le système génital de la femelle est composé de deux ovaires situés au-dessus des reins.

L’utérus comprend deux cornes qui se réunissent au niveau du vagin. La gerbille femelle possède quatre paires de mamelles, deux au niveau du thorax et deux au niveau des cuisses.

 
Florence Desachy
  • Docteur vétérinaire comportementaliste, enseignante et directrice d'une collection d'ouvrages animaliers

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)