Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box

Si la mère ne peut pas allaiter

Furet
Furet
Poids :
500 à 2000 g
Longeur :
30 à 50 cm
Espérance de vie :
5 à 14 ans
Furet

On se retrouve quelquefois avec des petits qui, pour diverses raisons, ne peuvent pas profiter du lait maternel (maladies ou décès de la mère, rejet de la progéniture, portées trop nombreuses). Pour garantir la survie des jeunes furets, le mieux serait dans ce cas de pouvoir les confier à une autre femelle allaitante. Les femelles acceptent généralement sans difficultés les petits d’autrui, même de taille différente des leurs.

L'allaitement artificiel : une tâche contraignante et compliquée

Mais on ne dispose pas toujours d’une nourrice, et il faut alors recourir à l’allaitement artificiel. Cette entreprise s’avère d’autant plus ardue et contraignante que les orphelins sont jeunes. Outre le lait, la chaleur, les soins et les attentions qu’elle leur procure, la mère incite ses petits à uriner et déféquer en les léchant : une situation bien difficile à reproduire artificiellement.

Les deux principaux obstacles à surmonter sont :
– l’hypothermie, à savoir l’abaissement de la température corporelle des jeunes furets. Minuscules et dépourvus de poils, ces derniers se refroidissement en effet très vite et n’ont en outre pas encore développé la faculté de maintenir leur température corporelle suffisamment haut
– le risque que le lait administré passe accidentellement dans les poumons, en provoquant une pneumonie rapidement fatale

Les troubles digestifs (météorisme, diarrhée) que l’emploi du lait maternisé, dont la composition diffère de celle du lait naturel, est susceptible d’engendrer constitue un autre danger potentiel.

Surveiller constamment les bébés

Les deux premières semaines de vie représentent la période la plus critique pour les orphelins. Ceux qui perdent leur mère à la naissance ne reçoivent pas le colostrum (premier lait produit par la femelle, particulièrement riche en anticorps qui les protègent des maladies) et s’avèrent plus enclins à tomber malades. Ces animaux doivent être surveillés attentivement pour déceler à temps d’éventuels symptômes d’affections, dont le vétérinaire sera instantanément informé.

 

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)