Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box

Gestation et mise bas du chinchilla

Chinchilla
Chinchilla
Poids :
400 à 600 g
Longeur :
25 à 30 cm
Espérance de vie :
10 à 12 ans

La gestation

Il existe plusieurs méthodes pour déterminer si la femelle est pleine.

La palpation : cette méthode, possible au bout de 6 à 8 semaines, est la plus délicate car elle entraîne un risque pour les foetus si elle est pratiquée maladroitement. Les éleveurs expérimentés réussissent néanmoins à très bien sentir (et, pour certains, avant 6 semaines), au niveau de l’abdomen, les petits « grains » que constituent les foetus, et à les dénombrer. Pour les néophytes, il vaut cependant mieux utiliser les deux méthodes suivantes qui, elles, n’entraînent pas de risques d’avortement.

La pesée : il faut peser la femelle régulièrement (par exemple, deux fois par mois) à l’aide d’une petite cage. Si l’on constate une prise de poids d’environ 20 grammes au bout d’un mois, on dispose d’un premier indice, qui devient une certitude si le mois suivant il y a également accroissement de 20 grammes. Ces chiffres sont indicatifs, puisqu’ils varient selon les individus ; une prise de poids régulière sur une période significative suffit généralement à établir le diagnostic.

L’examen des tétines : cet examen se fait très facilement en soufflant sur la fourrure de la bande ventrale. La transformation des tétines est plus spectaculaire chez les primipares, c’est-à-dire les femelles dont c’est la première portée. On constate alors un allongement de plusieurs millimètres (les tétines ont au départ la taille d’une tête d’épingle) et un changement de couleur (du blanc au rose). Chez les femelles qui ont déjà porté, le changement de couleur est le seul indice, mais il suffit.

La gestation du chinchilla dure assez longtemps par rapport à celle des autres rongeurs : 111 jours à partir de la saillie (à 2 ou 3 jours près, selon les femelles). Le développement du (ou des) foetus est faible durant les deux premiers mois, et il s’accélère notablement à partir du troisième. Ainsi, au bout de 4 semaines, ce foetus a la taille d’un petit pois ; il atteint celle d’un flageolet au bout de 6 semaines, puis celle d’une cerise au bout de 2 mois. Son poids est alors d’environ 15 grammes.

Ce poids aura ensuite doublé le mois suivant, et atteindra presque 60 grammes à la mise bas. Si vous constatez que la femelle pleine adopte souvent une posture couchée, ne vous en alarmez pas : c’est un comportement naturel, une position de protection de la portée.

Enfin, si la femelle est correctement alimentée en temps ordinaire, il n’est pas conseillé de lui donner des suppléments durant la gestation : on risque surtout de la perturber dans une période où il est important qu’au contraire elle bénéficie d’un grand équilibre.

La mise bas

Les chinchillas ne préparent pas l’arrivée des petits et, en particulier, ils ne fabriquent pas de nid. On peut cependant, avant la mise bas, tapisser le fond de la cage de tissu ou de foin. Il faut fermer l’accès à la boîte à bain ou la retirer, pour préserver l’hygiène de l’opération. La température ambiante ne doit pas être inférieure à 15 ou 16 °C. Les petits naissent trempés de liquide amniotique et il faut éviter qu’ils ne prennent froid lors de l’expulsion.

Les mises bas sont précédées par la perte des eaux, que l’on repère par le fait que la femelle est mouillée sur la face ventrale. Elles ont généralement lieu le matin assez tôt ; on peut soupçonner une difficulté si la mise bas se produit en fin de matinée ou l’après-midi. Les contractions sont parfaitement visibles et les jeunes sont expulsés rapidement, généralement en quelques minutes.

La femelle rompt le cordon ombilical et l’enveloppe du foetus ; on peut le faire à sa place dans les cas exceptionnels où elle est épuisée par son travail. L’espacement entre les naissances est en outre assez bref, un peu plus d’un quart d’heure, de façon générale. Si les contractions se poursuivent plus d’une heure après l’expulsion du dernier petit, c’est le signe certain d’un problème : souvent, c’est que le jeune à naître ne se présente pas bien.

Il vaut mieux alors faire rapidement appel à un vétérinaire. On sait que la mise bas est terminée quand on assiste à l’expulsion du placenta. La femelle fait disparaître celui-ci en le mangeant ; on peut la laisser faire sans danger, car il s’agit d’un acte naturel de l’espèce. Elle risque aussi de vouloir faire disparaître de la même façon d’éventuels mort-nés ou des foetus résorbés.

Dans ce cas, il est plus prudent de les lui retirer, car cela peut induire de très graves constipations. Les jeunes, qui pèsent de 50 à 60 grammes, naissent parfaitement terminés : ils ont des dents, leurs yeux sont ouverts, et ils se déplacent presque immédiatement. C’est certainement l’une des raisons de la longueur de la gestation, le milieu hostile où vivaient ces animaux exigeant que les petits naissent avec la plus grande autonomie possible.

On peut les prendre dans la main dès leur naissance sans danger, mais il vaut mieux se restreindre en la matière : à ce stade, ils sont encore fragiles et il est inutile de perturber leur développement. Si les petits « disparaissent » de la cage quelque temps après la mise bas, il ne faut pas s’en inquiéter : ils ont probablement rampé sous le ventre de la mère où ils se réchauffent et se sèchent à l’abri de son épaisse fourrure.

Il n’y a pas de précautions particulières à prendre vis-à-vis de ces jeunes, sinon s’assurer que la mère ne semble pas les repousser et que leur comportement est normal (par exemple, il faut surveiller qu’ils n’attaquent ni leur mère ni leurs frères ou soeurs). Il vaut mieux limer le tranchant de leurs incisives (ou le faire faire par un vétérinaire si l’on est peu sûr de soi).

En effet, il arrive que les jeunes se battent au point de se blesser, parfois gravement, ou qu’ils blessent les tétines de la mère, et même qu’ils en sectionnent une (heureusement, il s’agit d’un cas très rare). Il n’existe aucun danger à ce que le mâle soit présent lors de la mise bas. Il ne fait aucun mal aux jeunes et aide parfois la femelle à les sécher et à les réchauffer.

En revanche, il y a de très fortes chances qu’un accouplement ait lieu le soir même de la mise bas, ce qui est fortement déconseillé dans la majorité des cas. (Et tout particulièrement si le nombre de petits est supérieur à deux, si la femelle semble affaiblie, si la mise bas a été difficile, ou si la portée succède elle-même à une autre portée sans qu’il y ait eu d’interruption.)

Par la suite, si le mâle se trouve dans la même cage que les petits, il conviendra de leur fournir à tout hasard un abri, par exemple un morceau de tuyau d’un diamètre inférieur à celui du mâle.

 
Masiac
  • Journaliste scientifique, spécialiste des rongeurs et auteur de nombreux ouvrages de référence en la matière

3 commentaire(s)

Mandine-28 a écrit:
il y a 3 ans
Et s'allonge toujours sur le côtés .. j'ai oublié de marqué*
Mandine-28 a écrit:
il y a 3 ans
Bonjour , j'ai une petite femelle chinchilla de bientôt 5 mois que j'ai acheté mais j'ai remarqué que depuis qu'elle est là sont ventre bien arrondi , mange beaucoup et boie beaucoup , je suis obligé de lui en remettre tous les jours de la nourriture , je voudrai savoir si elle est gestante ou pas ? , Bonne soirée et merci de votre réponse.
Virginie29610 a écrit:
il y a 3 ans
bonjour , jaurai voulut avoir des renseignement car mon chinchilla mais bas mais je vois quel a du mal es quand jai regarder jai vue un bout noir je voi quel a du mal si je peux avoir plus de renseignement merci
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)