Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box

Accessoires pour chinchilla

Chinchilla
Chinchilla
Poids :
400 à 600 g
Longeur :
25 à 30 cm
Espérance de vie :
10 à 12 ans

Accessoires d’alimentation

Ils doivent être solides (en métal ou en verre), aisément accessibles pour les chinchillas comme pour le maître, et facilement démontables. Il est préférable que la distribution de nourriture puisse être effectuée de l’extérieur de la cage.

La distribution d’eau (indispensable, même si l’eau n’est pas disponible dans le milieu naturel des animaux) se fera par biberon. Il est déconseillé d’utiliser une soucoupe qui – si elle n’est pas renversée – sera vite salie, et dont l’eau souillée pourra ensuite provoquer des troubles intestinaux. Il faut utiliser un biberon spécial pour rongeurs, avec un embout coudé en métal ou en verre. Il faut changer l’eau très souvent (quotidiennement), surtout en été.

Le râtelier à foin peut être fixé à l’extérieur de la cage au moyen de deux attaches : les chinchillas tireront facilement les brins à travers les barreaux. Cela vaut mieux que de le placer à l’intérieur, ce qui exigerait d’ouvrir et de fermer la porte et induirait le risque que le foin soit souillé. Le râtelier est généralement en tôle galvanisée.

Quant aux granulés, ils seront distribués quotidiennement à l’aide d’une mangeoire, dont le mieux est qu’elle soit basculante, pour faciliter le nettoyage et éviter, répétons- le, les allées et venues à l’intérieur de la cage. Tous ces accessoires doivent être lavés une fois par mois, et désinfectés à l’eau de Javel (attention au rinçage – il ne faut pas laisser subsister l’odeur) en cas de maladie.

Accessoires d’hygiène

Les chinchillas ne se lavent pas à l’eau : leur fourrure est totalement inadaptée à ce liquide auquel elle n’était jamais confrontée dans leur milieu naturel. Quand les poils sont mis en présence d’eau, ils s’en imbibent car ils sont totalement dépourvus de graisses imperméabilisantes, et leur très forte densité aggrave le problème, l’animal devenant extrêmement difficile à sécher, ce qui met sa santé en danger. Il ne faut donc jamais laver un chinchilla à l’eau.

En revanche, nos petits rongeurs entretenaient leur pelage en prenant des bains de poussière de roche que l’on remplacera par de la terre à bain pour chinchillas, disponible en animalerie. Celle-ci sera disposée dans une boîte en métal (tôle galvanisée, aluminium ou acier inoxydable) d’environ 20 centimètres de long sur 10 à 12 centimètres de large.

Il vaut mieux qu’elle soit assez haute – environ 15 centimètres –, voire fermée (ce peut être une grosse boîte de conserve, fixée et percée d’un trou) car, en s’ébrouant à l’intérieur, l’animal risque d’envoyer des projections de sable un peu partout. Il peut aussi s’avérer utile qu’elle puisse basculer ou, du moins, soit facile à extraire, car il vaut mieux tamiser régulièrement la terre à bain.

La cage sera tapissée d’une litière, pour laquelle nous vous recommandons d’utiliser des copeaux de bois de taille moyenne (disponibles en animalerie). On peut également se servir de paille ou de foin, mais l’animal risque de s’en nourrir, ce qui pose problème s’ils ont été souillés et si des moisissures s’y développent. La litière doit être changée une fois par semaine en moyenne.

Accessoires de confort

Le chinchilla aime faire de l’exercice, utiliser son agilité, escalader puis dévaler un nombre incalculable de fois le même obstacle. Il faut donc lui constituer un environnement où ce genre d’exercice est possible, qui lui permettra de donner libre cours à sa fantaisie.

Pour cela, n’hésitez pas à faire preuve d’imagination : disposez des planches, des objets, des branches, sur plusieurs niveaux qui s’entrecroisent (il ne faut pas exagérer non plus : une jungle n’est tout de même pas indiquée). Attention à ce que tous les objets de la cage soient parfaitement fixés : une planche qui bascule quand l’animal atterrit dessus ne convient pas.

Les gadgets tels que roues à hamsters, balançoires, leviers ne sont pas très adaptés au chinchilla. Il risque de s’y blesser ou d’en être stressé, alors qu’il sera parfaitement satisfait d’un bon dispositif de planches ou de branches mortes. Il faut utiliser un bois dur, qui ne soit pas traité (les bois d’arbres fruitiers conviennent bien).

Évitez tous les résineux, ainsi que le chêne (à cause des tanins). Quand les planches seront trop rongées (et elles le seront), il faudra les remplacer par d’autres. Un abri où le chinchilla peut se réfugier s’il est inquiété par quelque chose contribuera à le rassurer, surtout au début, quand il prendra possession de sa cage. On peut utiliser une petite boîte en bois, mais elle ne durera pas longtemps. Un petit tuyau de terre cuite constitue une très bonne solution, à condition, de nouveau, de bien le fixer.

Disons pour finir que le chinchilla a une assez mauvaise vision (en tout cas de jour). Le fait de disposer des objets à plusieurs niveaux dans sa cage l’aide à se repérer plus facilement dans l’espace, à se constituer un univers familier qu’il connaît.

Les chinchillas ne fabriquent pas de nid avant de mettre bas, il n’est donc pas nécessaire de mettre un nid à la disposition de la femelle (bien que ce ne soit pas contreindiqué). Mais il lui faut un endroit propre et sec, on peut par conséquent, après avoir nettoyé la cage, garnir un coin avec du foin.

 
Masiac
  • Journaliste scientifique, spécialiste des rongeurs et auteur de nombreux ouvrages de référence en la matière

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)