Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Race de chien :

Tester la docilité du chien

Il ne faut pas confondre docilité et soumission : cette dernière est en effet une sorte d’annulation de la personnalité du chien (souvent due à des comportements humains coercitifs), tandis que la docilité est la capacité du chien à accepter naturellement et spontanément l’homme comme son supérieur hiérarchique. La docilité est donc pratiquement un synonyme d’amour.

Les tests les plus simples et les plus parlants sur la docilité sont au nombre de deux et peuvent être exécutés sans inconvénient l’un après l’autre.

Âge : entre quatre et dix mois

Lieu : sûr (si possible clos), mais offrant des distractions (autres personnes et autres chiens)

Durée : une demi-heure environ pour chaque test

Qui doit exécuter le test ? Le maître du chien

Premier test de la docilité

Vous jouez joyeusement avec votre chien pendant une dizaine de minutes puis à l’improviste vous décidez d’interrompre le jeu en lui disant sèchement « non ! ».

Que fait votre chien ?
- Le chien arrête aussitôt de jouer mais garde une attitude gaie et joyeuse : +3 (très bonne docilité).
- Le chien n’accepte le « non » qu’après avoir insisté : +2/+1 (bonne docilité).
- Le chien vous oblige à répéter plusieurs fois le « non » et quand il s’arrête de jouer, il a une attitude vexée ou d’insatisfaction : –1/–2 (docilité moyenne).
- Le chien n’arrête pas du tout de jouer sauf si vous lui criez sévèrement dessus, et il réagit alors par une attitude d’insatisfaction ou même en grondant : –3 (faible docilité).

Dans cette évaluation, il faut tenir compte également de la trempe du chien : un chien à la trempe molle peut très bien exécuter votre ordre plus par crainte que par docilité.

Deuxième test de la docilité

Plutôt que d’un test à proprement parler, il s’agit ici d’une série d’observations que vous devez faire quand le chien est sans laisse dans un milieu intéressant pour lui et plein de distractions.

Que fait votre chien ?
- Le chien part en courant mais ne s’éloigne pas trop ; il va renifler les autres personnes ou les autres chiens, mais il garde toujours un oeil sur son maître. Il est constamment prêt à revenir si celui-ci l’appelle. Après avoir exploré tout le territoire environnant, il revient vite près de son maître, le regarde avec adoration et l’invite à jouer : +3 (très bonne docilité).
- Le chien se défoule dans une course effrénée, en partant relativement loin de son maître. Il revient quand on l’appelle mais s’il est en train de faire quelque chose d’intéressant (par exemple jouer avec un autre chien), sa réponse n’est pas immédiate. Il revient spontanément près de son maître, la tête et la queue hautes, seulement après s’être défoulé : +2/+1 (bonne docilité).
- Le chien semble oublier son maître et se consacre à des activités intéressantes (courir, jouer, se faire de nouveaux amis, faire ses besoins) dont il est très difficile de le détourner. Son maître doit l’appeler plusieurs fois pour qu’il revienne. Il ne se rapproche pas spontanément de son maître si celui-ci ne le rappelle pas, mais une fois qu’il l’a fait, il a une attitude gaie et fanfaronne : –1/–2 docilité allant de moyenne à moyenne-basse).
- Le chien s’éloigne beaucoup, fait ses « petites affaires » et ne revient pas, même s’il est appelé. Le maître est obligé de lui mettre la laisse pour le ramener à la maison. Quand le maître lui met la laisse, le chien a l’air embêté et mécontent : –3 (faible docilité).

Attention : ici ne sont examinées que les réactions d’un chien qui a toujours une attitude gaie et fanfaronne. Si le chien, par exemple, n’ose pas s’éloigner de son maître et reste à côté de lui la queue et les oreilles basses, c’est qu’il ne s’agit pas de docilité mais de soumission.

C’est la même chose si le chien revient rapidement quand on l’appelle mais qu’il a une attitude craintive et méfiante. Il ne faut pas oublier que la docilité est amour et non peur : on pense souvent que l’on a un chien docile uniquement parce qu’il ne se risque pas à faire un pas de trop par crainte d’être réprimandé ou battu, alors qu’il s’agit tout simplement d’un chien malheureux.

Résultats comparés et conclusions sur les aptitudes

Uniquement des réponses +3. Chien très docile, précieux en toutes circonstances et adapté à tous les types de travaux, sauf ceux qui nécessitent une certaine dose d’indépendance (chien de recherche, chien de troupeaux, chasse en terrier). Le chien « +3 » est également un chien de compagnie idéal.

Réponses qui vont de +2 à +1. Chien docile mais sans exagération, particulièrement adapté comme chien de recherche, chien de traîneau, chien d’arrêt.

Réponses qui vont de +1 à –1. Chien moyennement docile. Le terme « moyen » n’a pas dans ce cas une signification très positive, parce que ce type de chien est habituellement inadapté à des tâches utilitaires : la responsabilité incombe le plus souvent au maître qui n’a pas su instaurer avec son chien un rapport d’amour, de confiance et d’estime.

Réponses qui vont de –2 à –3. Chien dont le comportement va de « peu docile » à complètement indocile » et donc tout simplement impossible à dresser. Il faut alors revoir immédiatement le type de rapport qui s’est instauré entre le chien et son maître (éventuellement avec l’aide de quelqu’un d’expérimenté) et y remédier avant qu’il ne soit trop tard.

Conseils d’élevage

La docilité est toujours une grande qualité : il n’y a que quelques cas pour lesquels une certaine dose d’indépendance chez le chien était souhaitable, mais sa « pulsion pour la docilité » ne doit jamais faire complètement défaut.

La valeur minimale requise, quels que soient la race et le travail demandé, est de +1. Il peut sembler superflu de préciser que cette qualité doit toujours être recherchée chez les reproducteurs et qu’il ne faut absolument pas accoupler deux chiens indociles.

Enfin, il ne faut jamais oublier que le manque de docilité, dans la très grande majorité des cas, n’est pas inné mais acquis, et que sa cause doit être recherchée dans les erreurs d’élevage ou d’éducation.

 
Florence Desachy, Bianca Frosolini
  • Docteur vétérinaire comportementaliste, enseignante et directrice d'une collection d'ouvrages animaliers
  • B. Frosolini est éleveuse de chiens de défense et participe à des expositions canines dans le monde entier

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)