Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Test de la trempe du chien

Le terme « vigueur » ou « trempe » désigne la capacité du chien à supporter des pulsions extérieures désagréables (de type physique ou psychique) sans que cela ait des conséquences négatives sur son comportement. La trempe est classée parmi les pulsions égophiles, même s’il serait plus approprié de parler d’une qualité « morale » plutôt que d’une véritable pulsion.

La trempe du chien est mesurée sur une échelle allant de « très mou » à « très ferme », avec plusieurs valeurs intermédiaires. Il existe trois tests possibles pour mesurer cette qualité du chien : vous obtiendrez des résultats très fiables si vous les exécutez tous les trois, mais il est préférable d’attendre quelques heures (ou même quelques jours si cela est possible) entre deux tests.

Âge : de quatre à dix mois. Important : la trempe du chien s’affermit en général au fil du temps

Lieu : n’importe quel endroit tranquille

Durée : un quart d’heure environ pour chaque test

Qui doit exécuter le test ? Une personne que le chien connaît. Il est préférable d’éviter que ce soit le maître car un grand degré de soumission pourrait fausser en partie les résultats.

Premier test de la trempe

La personne marche avec le chien tenu en laisse d’une façon tout à fait naturelle. Soudainement, comme si la chose était involontaire, la personne coupe la route du chien et lui marche légèrement sur la patte.

Que fait votre chien ?
- Le chien réagit en mordant ou en faisant le geste de mordre la chaussure qui lui a écrasé la patte : +3 (trempe très ferme).
- À part un petit écart ou un sursaut, le chien continue comme si de rien n’était : +2/+1 (trempe ferme).
- Le chien montre un petit signe de douleur (gêne, léger boitement) mais reprend ensuite tranquillement sa route : –1/–2 (trempe moyenne ou moyenne-basse).
- Le chien exagère ses marques de douleur (ou de mécontentement) en montrant une gêne prolongée, en boitant ou en refusant pendant un moment de continuer à marcher : –3 (trempe allant de « molle » à « très molle », selon la netteté et la durée des signaux négatifs).

Deuxième test de la trempe

La personne tient le chien en laisse, saute un obstacle et entraîne le chien à sauter avec elle. Cependant, elle agit sur la laisse de façon que le chien retombe mal. Juste après, la personne revient au point de départ avec le chien pour recommencer le saut (sans intervenir d’aucune manière).

Que fait votre chien ?
- Le chien recommence le saut sans hésitation : +3 (trempe très ferme).
- Le chien hésite mais recommence le saut : +2/+1 (trempe ferme).
- Le chien cherche à éviter le renouvellement de l’épreuve et ne se laisse convaincre qu’au bout de quelques minutes : –1/–2 (trempe moyenne ou moyenne-basse, selon le temps qu’il a fallu pour convaincre le chien de sauter à nouveau).
- Le chien refuse absolument de recommencer l’épreuve et reste longtemps apeuré à l’idée de sauter : –3 (trempe allant de « molle » à « très molle », selon la durée de son refus de sauter à nouveau).

Troisième test de la trempe

La personne joue un peu au « corps à corps » avec le chien ; puis, d’un seul coup, elle cesse de jouer, emprisonne le chien entre ses jambes et essaie de lui retrousser les babines pour regarder ses dents (sans essayer de lui ouvrir les mâchoires).

Que fait votre chien ?
- Le chien essaie de se retirer avec force, allant même jusqu’à gronder d’une façon menaçante : +3 (trempe très ferme).
- Le chien cherche à se retirer avec force, mais il ne gronde pas : +2/+1 (trempe ferme).
- Le chien se rebelle pendant quelques instants puis se calme et se soumet patiemment à l’examen : –1 (trempe moyenne).
- Le chien montre des signes de peur (oreilles basses, queue entre les jambes), glapit ou accomplit des mouvements de soumission, comme par exemple se mettre sur le dos et découvrir son ventre : –2/–3 (trempe allant de « molle » à « très molle », selon l’intensité des signaux de peur et/ou de soumission envoyés par le chien).

Résultats comparés et conclusions sur les aptitudes

Uniquement des réponses +3. Le chien a une trempe très ferme, d’autant plus qu’il est jeune. Si ses réponses ont été particulièrement fortes, il se peut qu’il soit ensuite très difficile à éduquer et à dresser, et il aura de toute façon besoin d’une main experte. C’est un chien adapté aux travaux d’attaque, de recherche, et de garde de troupeaux. Chez les chiens de chasse, ce type de trempe est surtout recherché pour le travail dans les terriers et pour la chasse au gros gibier.

Réponses qui vont de +3 à +1. Le chien a une trempe ferme. Il est donc adapté aux travaux de défense, de secours, de recherche, et aux interventions lors de catastrophes. Ce type de trempe convient aussi aux chiens gardiens de troupeaux, de moutons ou de vaches, ainsi qu’aux chiens courants qui chassent le petit gibier.

Réponses qui vont de +1 à –2. Le chien a une trempe moyenne qui convient aux chiens de garde, aux chiens guides pour aveugles, aux chiens de bergers ainsi qu’aux chiens de chasse qui ne sont pas en contact direct avec le gibier (par exemple, les chiens d’arrêt).

Réponses qui vont de –2 à –3. Le chien a une trempe qui va de « molle » à « très molle ». Celui qui possède une trempe « très molle » est pratiquement inutilisable comme animal de travail et ne peut donc être qu’un chien de compagnie. Les chiens à la trempe « molle » peuvent au contraire remplir certaines fonctions (garde, uniquement comme « avertisseur » et rapport).

Conseils d’élevage

Il est pratiquement toujours déconseillé d’accoupler deux chiens à la trempe excessivement ferme, ainsi qu’un chien à la trempe excessivement ferme avec un autre dont la trempe est très ferme. L’accouplement entre deux chiens à la trempe très ferme n’est intéressant que si leur progéniture est appelée à exercer des emplois particuliers qui nécessitent cette caractéristique.

Dans le cas contraire, il est préférable d’essayer de « faire baisser » la trempe en accouplant un reproducteur « très ferme » à un partenaire de trempe moyenne. Dans le cas de chiens de compagnie, l’accouplement avec un partenaire à la trempe moyenne ou molle peut être recommandé.

Il faut enfin se souvenir que deux sujets de trempe « très molle » (réponses –3) ne doivent jamais être accouplés, même s’il s’agit de chiens de compagnie.

 
Florence Desachy, Bianca Frosolini
  • Docteur vétérinaire comportementaliste, enseignante et directrice d'une collection d'ouvrages animaliers
  • B. Frosolini est éleveuse de chiens de défense et participe à des expositions canines dans le monde entier

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)