Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Nutriments pour un beau pelage du chien

nutriments

Certains nutriments jouent un rôle particulièrement important dans le développement de la peau et du pelage du chien. Il s’agit des protéines et acides aminés, des lipides et acides gras, des vitamines, et des minéraux.

Les protéines

Les protéines jouent un rôle fondamental pour la santé de la peau et du pelage. Les poils sont composés de 95 % de protéines, avec une proportion importante de soufre (méthionine et cystine). À certaines périodes de l’année, plus de 30 % des besoins protéiques des chiens viennent de la peau et du pelage.

La présence d’une source de protéines de très bonne qualité dans l’alimentation, contenant tous les acides aminés constitutifs, est donc nécessaire pour permettre à la peau et au pelage de se développer. Si l’apport en acides aminés soufrés est déséquilibré ou insuffisant, des lésions dermiques peuvent apparaître avec un arrêt du développement pileux. Le pelage devient alors sec, cassant et terne.

Les lipides et acides gras

Les lipides et acides gras constituent un élément vital de la membrane cellulaire. Un apport équilibré nécessite de diversifier les sources animales et végétales de matières grasses.

Les vitamines

Les vitamines A, C, E et le complexe vitaminique B jouent tous un rôle spécifique et primordial dans le développement et le maintien d’un pelage et d’une peau en bon état.

Un apport insuffisant de vitamine A se traduit par une hyperkératose, une chute des poils, une atrophie des cellules épithéliales et une augmentation du risque d’infections microbiennes cutanées secondaires. Les sources riches en vitamine A sont le rein, le foie et les huiles de poissons.

La vitamine E est une vitamine liposoluble qui agit comme un antioxydant naturel dans l’organisme. L’apport de vitamine E doit être fonction de l’apport d’acides gras insaturés et de sélénium. Un excès d’acides gras se traduit par une moindre disponibilité de vitamine E. Cette carence relative peut être à l’origine de séborrhée, d’un manque d’élasticité de la peau et d’une mauvaise cicatrisation.

La vitamine C est une vitamine hydrosoluble que les chiens peuvent synthétiser en quantité suffisante pour satisfaire leurs besoins. Cependant, on observe, chez certains, des signes de carence en vitamine C, connue sous le nom de « scorbut », qui se traduit par une hyperkératose, un poil cassant et des hémorragies dans le derme, accompagnées d’une mauvaise cicatrisation.

Le complexe vitaminique B comprend un ensemble de vitamines hydrosolubles synthétisées par des micro-organismes. La levure de bière constitue une excellente source de vitamines B naturelles pour les chiens.

Thiamine (vitamine B1) : cette vitamine concerne la peau de manière indirecte, par le rôle important qu’elle joue dans le métabolisme des acides gras.

La Riboflavine (vitamine B2) est abondante dans les produits d’origine animale. Une carence aiguë peut se traduire par une alopécie partielle de la tête, du thorax et des membres antérieurs. Un déficit chronique peut entraîner l’apparition de séborrhée.

Niacine (acide nicotinique, ou vitamine B3 ou PP) : une carence en acide nicotinique se traduit par de graves troubles généraux (pellagre), accompagnés d’une altération du pelage et d’une dermatite squameuse et prurigineuse des membres postérieurs et de l’abdomen. On peut observer de telles manifestations lorsque l’alimentation consiste en rations de qualité médiocre contenant des céréales.

Pyridoxine (vitamine B6) : une carence en vitamine B6 dans la ration alimentaire se traduit, chez les chiens, par des signes d’oedème, d’atrophie et de nécrose cutanés, ainsi que par de l’hyperkératose.

Biotine (vitamine H) : Une carence en biotine conduit à une séborrhée d’abord sèche, puis ultérieurement grasse. La biotine est normalement abondante dans le tractus digestif des chiens. Une carence peut survenir à la suite de l’utilisation prolongée d’antibiotiques, qui diminuent la synthèse intestinale.

Les minéraux

Le cuivre et le zinc sont des oligoéléments qui sont nécessaires, en quantité suffisante par rapport aux autres nutriments, pour le développement d’une peau saine et d’un pelage de qualité.

Le Cuivre joue un rôle primordial avec les enzymes responsables de la formation de la mélanine et de la kératine. Une carence en cuivre peut entraîner des anomalies de kératinisation, un défaut de pigmentation (par inhibition de la formation de mélanine) et une altération du pelage. En général, on ne rencontre pas des carences primaires en cuivre, mais plutôt des excès relatifs de concentration en zinc dans la ration.

Le Zinc : une carence en zinc peut entraîner l’apparition d’un pelage fin et de plaques érythémateuses sèches et squameuses. Ces croûtes sont prédisposées aux infections microbiennes secondaires. Les signes d’une carence en zinc peuvent se manifester lors d’une carence alimentaire primaire ou lors d’interférences de l’absorption et du métabolisme du zinc avec un certain nombre de substances telles que les phytates (provenant de céréales), le cadmium, le calcium et le cuivre.

 
Florence Desachy
  • Docteur vétérinaire comportementaliste, enseignante et directrice d'une collection d'ouvrages animaliers

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)