Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

L'appareil urinaire et génital du chien

appareil-urinaire-genital-chien

Les voies urinaires et génitales des chiens sont des organes indispensables au bon fonctionnement de l'organisme des chiens. Si les voies urinaires permettent l'évacuation des déchets et des toxines, les voies génitales, quant à elles, assurent la fonction reproductrice. Anatomie de ces deux zones proches anatomiquement parlant mais qui remplissent des rôles bien différents.

L’appareil urinaire du chien

L’appareil urinaire du chien est formé par les reins et les voies urinaires : uretère, vessie et urètre. En fonctionnant, l’organisme crée des déchets qui sont éliminés dans l’urine, par les reins. Les reins permettent également, par un système de contrôle, de maintenir la quantité d’eau présente dans le corps constante, en déclenchant un ensemble de mécanismes pour éliminer l’eau en excès, ou pour diminuer les pertes, en cas de manque.

Les reins sont situés dans la cavité abdominale, sous la voûte lombaire. Le rein droit est placé un peu en avant du rein gauche. L’urine est collectée dans le bassinet et rejoint la vessie par l’uretère. L’urine est stockée dans la vessie, qui doit pouvoir se distendre raisonnablement, jusqu’au moment où l’urine est expulsée par l’urètre. Le mécanisme de la miction est commandé par un système nerveux complexe.

L’appareil génital du chien mâle

Les testicules sont les glandes sexuelles mâles. C’est dans les testicules que sont formés les spermatozoïdes. Les testicules sécrètent l’hormone mâle qu'on appelle la testostérone, comme chez l'homme.

Les testicules sont situés à l’extérieur de la cavité abdominale pour que leur température reste inférieure à celle du corps. Un chien dont les testicules sont situés dans l’abdomen (testicules ectopiques) est donc stérile, car les spermatozoïdes ne peuvent se former.

Les spermatozoïdes sont collectés dans l’épididyme, puis suivent le canal déférent jusqu’à l’urètre. Le canal déférent s’ouvre ensuite sur l’urètre à hauteur de la prostate. La prostate sécrète un liquide qui vient ainsi compléter le sperme.

La verge, terminée par le gland, est protégée par un repli de peau : le fourreau. Elle est formée par le corps caverneux, qui se gonfle de sang lors de l’érection, et par l’os pénien.

Un renflement, propre à l'espèce canine,  situé sur la verge se gonfle également fortement au moment du coït, ce qui permet d'empêcher la rétraction de la verge hors du vagin. Le coït dure quinze à trente minutes, voire plus, et permet l’écoulement du sperme dans les voies génitales femelles.

La cryptorchidie du chien
Pendant le développement du foetus, les testicules migrent de leur position intra-abdominale vers les bourses, par le trajet inguinal. Parfois, les testicules ne sont pas en place dans les bourses. Ils ont été stoppés dans leur migration. On peut les retrouver soit dans l’abdomen, soit dans le trajet inguinal.

Si les deux testicules sont absents, on dit que le chien est cryptorchide. Si un seul des testicules n’est pas à sa place dans les bourses, on dit que le chien est monorchide. Les chiens cryptorchides sont stériles, les chiens monorchides sont féconds.

Si l’anomalie est détectée assez tôt, lorsque le chiot est encore très jeune, un traitement médical peut parfois corriger la position des glandes sexuelles. Lorsque les testicules ne sont pas en place, il est conseillé de faire pratiquer leur ablation, car le chien risque de développer des tumeurs des testicules.

Bon à savoir : les chiens cryptorchides ou monorchides sont refusés à l’examen de confirmation, et sont donc écartés de la reproduction (pour les chiens monorchides).

L’appareil génital de la chienne

Les ovaires sont les glandes génitales femelles. Elles sont situées dans l’abdomen à hauteur des troisième et quatrième vertèbres lombaires. Les ovules, cellules sexuelles, se forment dans les ovaires.

Après l’ovulation, les ovules atteignent l’utérus en empruntant les oviductes, canaux assez fins qui, par leurs contractions, guident les ovules jusque dans l’utérus. L’utérus (ou matrice) est formé par un endothélium composée d'une musculeuse et d'une séreuse. C’est dans l’endothélium que va s’implanter l’oeuf. A noter : la musculeuse peut se détendre énormément.

Le volume d’un utérus en phase de gestation est multiplié par cent par rapport au volume de l’utérus non gestant. Les muscles lisses de la matrice aident à l’expulsion des chiots au moment de la mise bas, grâce à de très fortes contractions. La séreuse, prolongement du péritoine, entoure la partie musculaire de l’utérus. L’utérus est formé de deux cornes utérines et d’un corps terminé par le col de l’utérus, et prolongé par le vagin.

Le vagin de la chienne, situé dans la cavité pelvienne, est incliné à 45°. Il termine l’appareil génital de la femelle. Chez la chienne on compte cinq paires de mamelles : une paire de mamelles inguinales, deux paires de mamelles abdominales, et deux paires de mamelles thoraciques.

Les chiots se disputent souvent les mamelles inguinales, où a lieu la plus forte production de lait. Le lait s’écoule par cinq à huit orifices percés dans chaque tétine.

A lire sur le même thème : Troubles urinaires émotifs du chien; Problèmes aux organes génitaux du petit chien

 
Michel Bolzinger
  • Docteur vétérinaire passionné par les chiens et auteur d'ouvrages de référence sur les animaux de compagnie

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)