Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Race de chat :

Pathologies de l'appareil reproducteur du chat

Pathologies de l'appareil reproducteur du chat

Les pathologies de l'appareil reproducteur du chat sont extrêmement rares chez le mâle, mais assez importantes chez la femelle.

Pathologies liées à la mise bas

Elles sont peu fréquentes chez les jeunes chattes. Elles peuvent exister quand il y a beaucoup de chatons ou que la mère est obèse. Les foetus peuvent être dystociques, c’est-à-dire placés de manière anormale, et ne pas réussir à transiter lors de la mise bas. Dans ce cas, il ne faut pas perdre de temps et transporter la chatte chez le vétérinaire, car il est presque toujours nécessaire de pratiquer une césarienne.

Tumeurs des ovaires

Elles n’existent évidemment que chez les jeunes chattes non stérilisées. Les manifestations cliniques sont l’arrêt de l’oestrus (chaleurs) ou un oestrus prolongé. Ces pathologies ovariennes entraînent aussi des maladies de l’utérus liées à des anomalies de la production des hormones sexuelles. La stérilisation constitue une thérapie.

Infections de l'utérus (métrites)

Elles sont souvent dues à des altérations hormonales qui créent à l’intérieur de l’utérus un milieu favorable à la croissance bactérienne. Les signes cliniques sont variables : arrêt de l’oestrus, quelquefois pertes vaginales, abattement, apathie, inappétence et augmentation de la sensation de soif. C’est pourquoi il est conseillé de surveiller une chatte non stérilisée, et si ces symptômes se manifestent, de la transporter rapidement chez le vétérinaire, car la mort peut survenir par septicémie si l’on tarde à intervenir.

Tumeurs mammaires

Quasiment inexistantes chez les chattes stérilisées quand elles sont jeunes (vers l’âge de 5 mois), elles surgissent en revanche chez les chattes non stérilisées ou chez celles ayant subi une ovariectomie après 1 an. Ce sont des tumeurs malignes dans la quasi-totalité des cas.

Il faut donc contrôler régulièrement les mamelles de la jeune chatte pour noter les nodules qui viennent de se former et demander immédiatement l’avis du vétérinaire.

 
Gilles Hagège
  • Docteur vétérinaire, conseil de la SPA, spécialiste de la psychiatrie canine et auteur d'ouvrages de référence

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)