Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box

Reproduction de l'octodon

Octodon
Octodon
Poids :
200 à 300 g
Longeur :
12 à 20 cm
Espérance de vie :
5 à 10 ans

Selon l’époque de sa naissance, l’octodon en captivité arrive à maturité sexuelle entre 2 et 6 mois (le premier chiffre étant plus souvent le fait de femelles). On peut attribuer cette précocité, par rapport à ce qu’on observe dans la nature, à la plus grande quantité de lumière quotidienne à laquelle sont soumis les octodons en cage. En effet, la photopériode influe fortement sur l’activité et les taux d’hormones des animaux.

Vers l’âge de 180 jours, le mâle est apte à se reproduire. Il tente alors de monter ses congénères de façon agressive et tente même de castrer ses adversaires. Chez la femelle, la première ovulation apparaît entre 90 et 150 jours (et parfois bien plus tôt, mais la reproduction n’est alors pas souhaitable). La membrane vaginale s’entrouvre et laisse parfois paraître un écoulement blanchâtre. La femelle montre un surcroît d’activité, semble très agitée et, à l’occasion, agressive.

Ces signes indiquent le début de la période d’accouplement. Le cycle sexuel de la femelle octodon couvre 18 à 21 jours. La phase d’oestrus dure environ 2 jours. Pendant cette période, la femelle se laisse approcher par le mâle et saillir, après une poursuite enjouée. En revanche, s’il tente de la monter lorsque celle-ci n’est pas réceptive, il risque fort de se faire agresser.

Protocole amoureux chez l'octodon
En guise de parade nuptiale, le mâle se lance dans une poursuite frénétique de la femelle. Celle-ci se prête au jeu et la course, émaillée de petits cris, dure parfois plusieurs heures. La femelle s’arrête de temps à autre et montre sa croupe en relevant la queue. En général, les accouplements ont lieu le soir ou la nuit.

Le mâle se dresse sur ses pattes de derrière et frappe le sol, tandis que la femelle adopte une position facilitant les saillies successives. Le mâle se remet à quatre pattes et approche tout tremblant et frétillant de la queue. Il renifle le périnée de la femelle et, sans autre forme de procès, lève la patte et arrose sa dulcinée d’un petit jet d’urine. (Celui-ci est probablement émis pour confondre les odeurs des deux partenaires et bénéficier d’une meilleure tolérance de la part de l’autre.

La femelle adopte d’ailleurs un comportement similaire.) Il n’est pas rare d’observer les deux octodons se toiletter mutuellement pendant la cour.

 
Florence Desachy
  • Docteur vétérinaire comportementaliste, enseignante et directrice d'une collection d'ouvrages animaliers

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)