Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box

Sommeil hivernal de l'écureuil en captivité

Ecureuil
Ecureuil
Poids :
70 à 120 g
Longeur :
10 à 15 cm
Espérance de vie :
5 à 12 ans

Même s’il ne s’agit pas d’une véritable léthargie, l’écureuil, pendant la saison froide, entre dans une période de sommeil profond dont il ne sort que quelques heures, pour manger. En captivité, ce comportement est très atténué, avec quelques différences selon que l’écureuil vit à l’extérieur ou dans la maison.

Ecureuil d’intérieur
En captivité à l’intérieur, la léthargie se manifeste moins. Les températures variées présentes sur notre territoire font que le tamia ressent moins la nécessité de rester caché au fond de son terrier pour se protéger du froid. En outre, la présence de nourriture administrée tous les jours favorise la sortie de l’écureuil de son terrier au moins une fois par jour.

L’hiver, on remarque bien sûr que le petit rongeur est moins actif, moins vif et qu’il se cache pour dormir plus longtemps (cette attitude est tout à fait naturelle et ne doit pas être prise pour un symptôme de maladie), mais durant la journée, il peut arriver de le voir inspecter sa cage à la recherche de nourriture.

Pendant cette période, il faut continuer à garder la cage propre, en veillant à changer la nourriture qui pourrait pourrir. Mieux vaut cependant ne pas embêter continuellement l’écureuil et ne pas le réveiller trop souvent.

Ecureuil vivant en volière
Les tamias qui vivent en volière pendant toute l’année tombent dans un sommeil profond à l’arrivée des premiers froids. Normalement, dans les pays européens, cela ne s’avère que durant les hivers les plus froids, quand ils restent plus ou moins endormis au fond de leur nid. Dans les régions les plus méridionales, et donc les plus chaudes, de l’Europe, il arrive que les écureuils n’hibernent pas du tout.

Dans tous les cas, pour n’importe quel animal, le sommeil hivernal est une épreuve difficile. Pour survivre, ils doivent être en pleine santé. S’ils sont malades ou amaigris ou faibles, ils ne doivent pas passer l’hiver dehors, au froid, mais dans un endroit réchauffé.

Dans les régions les plus froides, on peut installer des volières avec des nids réchauffés, de façon que les tamias réussissent à passer les journées les plus froides sans dépenser trop d’énergie en tentant de se réchauffer. En général, on peut diminuer les opérations de nettoyage durant cette période de léthargie, mais il faut toujours surveiller les animaux.

 
L. Benato
  • Docteur vétérinaire spécialisé dans les animaux exotiques et de compagnie et auteur d'ouvrages de référence

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)