Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>

Passionnée de rongeurs, une étudiante ouvre son propre refuge pour les sauver

Jeudi 10 Novembre 2016 |

Sensible à la cause animale, une jeune femme a choisi de s’engager en faveur des plus petits animaux de compagnie : les lagomorphes tels que les lapins et les rongeurs. Depuis deux ans maintenant, elle les recueille, les soigne et les aide à trouver un foyer grâce à son refuge isérois.

C’est en mai 2014 que l’aventure des Grandes Oreilles a commencé. Mi refuge, mi pensionnat, la structure a pour particularités de n’accueillir que des lapins, chinchillas, cochons d’Inde etc… et d’avoir été créé par une toute jeune demoiselle de 14 ans à l’époque. «Tout a débuté quand ma cousine m'a laissé deux lapins dont elle ne voulait plus. Puis une voisine m'en a déposé un autre, abandonné, pour lui trouver une famille d'accueil. Comme mes parents possédaient un local inutilisé, j'ai décidé de créer un refuge», a témoigné Chloé dans les colonnes de Closer.

les grandes oreilles

Un engagement bénévole

Si tout n’a pas été simple, la jeune femme s’est donné les moyens de réussir son joli projet. «Au début, j'ai utilisé mon argent de poche, puis j'ai mis en place des "opérations Caddies" dans les supermarchés, pour récupérer des granulés et de la litière. Chaque année, au marché de Noël, avec l'aide de bénévoles, nous organisons des animations, des tombolas et tenons une buvette pour récolter des fonds.»

Par ailleurs, actuellement élève de terminale Gestion-administration, elle s’organise un maximum afin de pouvoir s’occuper chaque jour de ses petits protégés. Elle a peu de temps libre et beaucoup de devoirs mais qu’importe, dès qu’elle quitte l’école, c’est à leur chevet qu’elle se rend plusieurs heures par jour afin de les nourrir, de les soigner et de nettoyer leur cage.

les grandes oreilles

Une popularité grandissante

En moyenne, Chloé s’occupe quotidiennement de 30 petits pensionnaires. «La plupart du temps, des gens les déposent dans des cartons devant le portail du refuge. La fourrière m'en amène aussi, souvent des animaux retrouvés dans la rue», s’est-elle confié au magazine. Mais elle ne fait pas que ça !

Afin de sensibiliser le plus grand nombre de personnes à la cause et de faire connaître son activité, la jeune femme partage des tutos vidéo réalisés par ses soins sur les réseaux sociaux. A travers ces derniers, elle donne de précieux conseils pour bien s’occuper des boules de poils. Elle propose également des ateliers tous les premiers mercredi et samedi de chaque mois lors desquels les enfants de 7 à 13 ans ont la chance de pouvoir apprendre à prendre soin d’animaux.


A lire sur le même thème : Tests sur les animaux : la Chine fera-t-elle le choix du progrès ?

Êtes-vous bénévole pour une association ?

  • Oui
  • Non
Crédits photo : Les Grandes Oreilles
1 commentaire(s)
Ses beau de voir des gens se dévouez autant.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook