Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Neige au pays des loupsComprendre son chien

Créer un nouveau sujet
Posté par il y a 1 an
Bonjour,

j'ai déjà évoqué la comparaison que je trouve idiote entre le montagne de la famille et le chien de défense des troupeaux.

J'aime bien également apprendre et comprendre ce qui fait qu'un chien n'est pas forcément un chien...comme les autres.
C'est la raison qui m'avait fait me rapprocher de conducteurs de traîneaux ou encore aller au Svalbard pour mieux comprendre mes Malamutes.

Neige est arrivée à la maison en mars de l'année dernière à 21 mois et je tenais à en apprendre plus sur cette race.

Au mois de septembre, j'avais suffisamment confiance en elle pour entreprendre le petit périple au pays des loups.
Je vous fais grâce des détails techniques parce que se déplacer et trouver où loger avec un caniche de 50 kgs n'est pas toujours facile et mon épouse ne pouvait pas nous accompagner.

Le but de notre voyage, le parc du Mercantour dans la vallée de la Tinée.

Premier constat, alors que partout en France, les personnes que vous croisez "adorent" les Patous, dans le Mercantour, j'en ai croisé qui m'insultaient. J'ai eu droit à "espèce de C.. !", "il faudrait les abattre ces chiens !", "il y a vraiment des inconscients !"...j'en passe et des meilleures. Ça c'est pour les imbéciles.

Les autres, la plupart heureusement, me posaient plein de questions sur ma chienne, sa gentillesse, son coté "gros nounours"...et "NON, je ne suis pas berger !".

Mon but étant de voir des Patous au travail, j'ai commencé ma tournée des fermes pour savoir où aller.
La encore, pas facile du tout et peu d'accueil sympa. J'ai ensuite compris pourquoi.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 an
Premier contact.

J'ai fait une dizaine de fermes avant de trouver mon bonheur accueuilli par une superbe Patoune, la dame que j'ai rencontré et à qui j'avais très brièvement expliqué la raison de ma visite m'a raconté qu'ils en avaient un peu marre des insultes, des journalistes à sensation, des pressions subit à l'encontre des Patous et des .... loups que certains voudraient éliminer.

Le seul véritable soutien leur vient des défenseurs des loups. Et le Patou est actuellement la solution mise en place pour protéger les troupeaux ET les loups.

Pendant que Neige jouait avec leur chienne, elle m'a raconté un tas d'anecdotes sur les dégâts dans les troupeaux avant qu'ils aient les chiens.
Elle est honnête, "des brebis égorgées, on en trouvait avant même qu'il y ait des loups, le parc regorge de chiens sauvages, des lynx également".
"Un éleveur en Ardèche a vu son troupeau décimé...par des chiens !".
"La peur du loup a pris le dessus", "cela fait recette dans les journaux", "on avait vraiment la haine et le désir de les tuer tous", "le troupeau, c'est ce qui nous fait vivre".
"On a essayé les clôtures anti-loups malgré le prix mais certains randonneurs les détruisaient pour passer".
"Nos Patous ont changé notre vie et aujourd'hui, on reste prudent mais on se fiche un peu des loups et des autres chiens".
"Chacun fait sa vie."

Elle continue à m'expliquer "On n'a pas perdu de bêtes depuis que nos Patous vivent avec le troupeau. Un de nos chiens a cependant était sérieusement blessé il y a 3 ans. On suppose que c'est un loup, mais ce n'est pas sur."

Je lui parle de mon souhait de monter voir les chiens au travail. Ma chienne n'est pas en chaleur et elle a déjà noté sa gentillesse, elle trouve l'idée amusante et en parlera à son mari le soir même.
Rendez vous pris à la ferme pour le lendemain.
Vous pouvez me contacter par MP pour toute question sur les chiens primitifs, Nordique, CL, Montagne des Pyrénées.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 an
Ma montée dans les alpages avec Neige.

10h ! L'éleveuse est toute sourire et me dit que c'est d'accord, son mari m'attend en haut.
Elle se marre mais je n'arrive pas à savoir pourquoi. Elle a du travail et ne peut pas m'accompagner.
Elle me montre la zone où se trouve le troupeau et l'itinéraire. "Prenez ce chemin avec votre voiture. Vous verrez, il y aura celle de mon mari au bout. Ensuite 1/2 h de marche."
"Je le préviens et tenez son numéro au cas où". J'étais assez surpris, elle me précise "bin oui, ça passe la haut". Comme un c.., je n'ai pas mon portable oublié avant de partir ! Elle me donne également quelques conseils pour l'attitude à avoir avec les chiens. Pas de surprises, rester calme, pas de gestes brusques et surtout pas menaçant, ne pas courir, si les chiens approchent pour vous sentir, laissez les faire....et... PAS de bâton pointé sur eux car c'est généralement ce qui déclenche l'attaque. Pas de risque, je n'en ai pas.

Alors pour la 1/2 heure, raté ! Il m'a fallu plus d'une heure !

Sur le chemin, un panneau de mise en garde.
Pas très engageant mais je continue.

C'est bien évidement Neige qui a senti les chiens avant que je n'ai vu quoique ce soit. Juste un aboiement.
Je m'arrête et la fait s’asseoir. Bien sur elle est en laisse.

Trente secondes plus tard, 2 Patous apparaissent à une centaine de mètre et approchent en aboyant très fort.
Je vous garantis que là, vous ne faites pas les malins, trouillomètre à zéro.
Seule la présence de Neige me rassurait un peu et j'avoue que je l'aurai lâchée au besoin. Sans elle, j'aurai reculé doucement.
Je ne bouge pas et je commence à parler doucement aux chiens
Les chiens continuent d'avancer, ils semblent d'avantage curieux que menaçants mais ils aboient toujours. C'est la que je réalise qu'il n'y en a que deux, hors je sais qu'il y en a trois.
Expérience acquise avec ma chienne, je me suis douté qu'il était derrière et effectivement, petit surplomb à un dizaine de mètres dans mes 4 heures et le chien posé dessus, totalement silencieux. Il se contente de surveiller.

Je connais le comportement de ma chienne quand elle est en mode "alerte" et les chiens ont le même comportement.

A ce moment la, un aboiement de ma chienne, joyeux, celui qu'elle utilise quand elle reste à la maison et nous sent arriver.
Elle vient de leur dire "bonjour". Le chien à l'arrière aboie alors de la même façon suivi par les deux chiens devant moi. Globalement, ça discutait ferme entre eux.

Tout cela en quelques secondes je pense mais j'ai trouvé ça très long.

Le "chef" descend, me sent ainsi que Neige et s'en va suivi par les 2 autres. Neige a tiré sur sa laisse pour les suivre et j'ai suivi, je dois dire totalement vidé par la peur du départ.
Vous pouvez me contacter par MP pour toute question sur les chiens primitifs, Nordique, CL, Montagne des Pyrénées.
Reporter un abus
Pub
Posté par il y a 1 an
Dans les alpages.

Apercevant alors le berger qui venait vers nous, j'ai enfin été rassuré. Je suis certain qu'il surveillait tout ça de loin en m'attendant, prêt à rappeler ses chiens. Je me demande encore s'il n'a pas lancé un signal aux chiens sans me le dire.
Les premiers mots que j'ai entendu ont été "j'y crois pas, ils vous ont laissé passer !". Je suis sur qu'il les a rappelés et qu'il avait manigancé son coup à l'avance. Je comprend pourquoi sa femme rigolait.

Je ne tenais plus sur mes jambes et les 10 minutes pour rejoindre le troupeau ont été horrible. Je ne suis pas sur qu'on ait fait 200m.
Avec en plus un berger qui se foutait totalement de moi avec des "y'en a un qui a bien eu les chocottes" ou des "te plains pas, t'es vivant mon gars".
Sur qu'il y avait de quoi se marrer et il ne s'est pas gêné.

En arrivant près du troupeau, j'ai pu voir les 3 Patous allongés au milieu des moutons et qui "dormaient" déjà.
On a passé des heures à discuter sur les chiens qui de temps en temps revenait sentir cet intrus que j’étais.

Comment il les avait choisi. Ni les trop peureux, ni les trop hardis dans son cas, en déplorant que certains berger sélectionnent les plus "hargneux".
Comment il gérait les chiots. Les petits évoluent normalement dans la bergerie dès leur naissance mais également dans la ferme avec sa femme. "On les aime trop et ils sont tellement mignons !".
"Les chiens soit disant loin des hommes, c'est de la conn... de journaliste !".
L'éducation. Non, c'est la mère qui s'en charge et ensuite, lorsqu'ils montent aux alpages, c'est les autres chiens qui leurs apprennent le métier.
Les chiots apprennent également les ordres de base par mimétisme avec les parents. Jamais de laisse ni collier. Mais ils sont habitués à tous les bruits de la montagne, la voiture, les tracteurs, cor de chasse et surtout coup de feu me dit-il.
Tous les ordres passent par sa façon de siffler avec ses doigts, impressionnant.
A quel age la montée en alpage, très tôt, cela dépend aussi de l'époque de la naissance mais généralement dès un an, 1 an 1/2, ils montent avec leur mère. En revanche, les jeunes chiens n'y restent que la journée. C'est seulement vers 3/4 ans que lui laisse ses chiens en permanence.
La retraite ? Vers 8/9 ans, je n'ai pas de règles et je m'en rends vite compte quand un chien ne doit pas continuer. Ceux que vous voyez ici, c'est la 4ième génération. Trouver une famille d'accueil n'est pas très facile. Pourtant, hors du troupeau, les chiens sont adorables...mais ils restent des Patous. Ils leurs faut du grand air et des maîtres près d'eux en permanence quand ils n'ont plus le troupeau.
Vous pouvez me contacter par MP pour toute question sur les chiens primitifs, Nordique, CL, Montagne des Pyrénées.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 an
Tout du long, j'ai senti, même s'il n'en a pas pipé mot, qu'il y avait pas mal de désaccords entre bergers et beaucoup de sous entendus sur la "dureté" de certains Patous voulue par leurs bergers. Sa vision de ses chiens et ses façons de faire n'ont rien à voir avec les lectures que j'avais faites.

Je comprenais mieux le mauvais accueil dans beaucoup de fermes.
Une phrase m'a marqué et m'a fait penser à Neige et à ma vision du Patou :
- "MES chiens et mes moutons, c'est tout pour moi, MES Patous feront toujours tout pour nous défendre parce qu'on s'en occupe bien, MES chiens nous respectent parce qu'on les respecte".

La question qui m'intéressait énormément, les loups ! Jamais vu un seul, je les entends très souvent mais de très loin. C'est une certitude, les chiens les maintiennent à distance. Avec les chiens, un mouton n'est plus une proie facile.

Et Neige pendant ce temps ? Et bien oui, elle était en liberté.

J'étais un peu anxieux à l'idée de la lâcher de peur qu'elle confonde lapin et agneau. Mais le berger était confiant, "pas d'inquiétude, au besoin mes chiens la remettront à sa place".
Un vrai Patou ma chienne! Après avoir observé un moment les chiens de berger qui s'occupait du troupeau, avoir fini sa petite balade tout autour du pré en reniflant partout, je crois que tous les moutons y ont eu droit, un petit câlin du berger et de moi, elle s'était posée entre le troupeau et nous pour son après midi de sieste.

Par moment, un des Patous lançait un gros aboiement. Le berger de m'expliquer qu'ils signalent leur présence ainsi toute la journée et toute la nuit.

On en est venu aux randonneurs. "Dans l'ensemble, ça va". La grande majorité contourne les troupeaux de loin ou ils rebroussent chemin devant les panneaux ou en entendant les chiens. Beaucoup discutent avec nous.
....et puis il y a les gros C... qui ont décidé que la montagne est à eux et rien qu'à eux.

En rigolant, il me sort "doivent croire que le gigot du dimanche a été cueilli sur un arbre !".

J'avais lu l'article placardé au centre d'information tourisme et les mises en garde. Il me confirme qu'un de ces imbéciles a fini sa rando en hélico après avoir attaqué des Patous pour passer. "Il a eu énormément de chance d'être encore en vie !". Je lui demande mais il n'y a pas eu de plainte. Il ne sait pas (je doute) et change de sujet avec une anecdote croustillante, les gendarmes sont venus l'interroger un jour parce qu'un de ses chiens venait d'attaquer sur le chemin. Il les a menés à l'étable où les chiens dormaient avec les brebis.

Je suis reparti vers 17h00 à force d'insister et à la condition que j'attende à la ferme son retour. "Un ti gars de la ville et son Patou berger, ça s'arrose !". J'étais totalement "claqué" physiquement et moralement mais je n'ai pas pu refuser.
Vous pouvez me contacter par MP pour toute question sur les chiens primitifs, Nordique, CL, Montagne des Pyrénées.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 an
A la ferme.

Je vous laisse deviner le sujet de la conversation pendant le repas. Et oui, avec Neige, on a mangé et dormi à la ferme ce soir là.

Ils ont cinq chiens et 3 sont en permanence avec le troupeau.
Le quatrième est de repos.
Le cinquième, c'est la maman qui vit sa retraite à la ferme. La copie conforme de ma chienne, un gros nounours intéressé par les câlins, encore les câlins, les petites balades et dormir.

On reparle de leur façon de vivre avec les chiens et l'éducation. J'ai eu droit à une anecdote encore plus croustillante que les autres survenue 6 ou 7 semaines après la mise bas de leur chienne.
Une soirée "tranquille" devant la télé que leur Patoune regardait avec intérêt et dix peluches vivantes en phase de re-déco de la pièce.
- "Tu vois, y'a pas grand chose à casser mais en 2 minutes, ils te retournent tout !".
Son épouse d'ajouter :
- "Tu te rappelles celui qui se roulait tout le temps dans la cheminée avant de te sauter dessus ?" (celle là, je ne pense pas qu'on puisse l'oublier).
- "Imagine la scène, dix chiots en train de jouer, sautant dans tous les sens, j'te mordille j'te tire l'oreille, on éclatait de rire tous les deux et impossible de résister à la tentation de jouer avec eux".
- "En plein milieu de cette crise de folie, notre chienne a brusquement poussé un gros aboiement façon de dire " bon, les humains et les chiots, STOP ! ". On s'est tous figés".
Et son épouse de raconter leur fou rire quand elle a dit :
- "La pauvre, on l'empêche de regarder la télé !".
Il rajoute :
- "Tu vois, notre chienne se charge de l'éducation de tout le monde, même la notre."

Je me tenais un sacré mal de mâchoire en fin de soirée.

On parle également des randonneurs. Dans l'ensemble, ils respectent les mises en garde, contournent le troupeau et tout ce passe bien. Pour ses amis, également. Les problèmes sont avec les randonneurs à vélo, "certains ne ralentissent pas" malgré les consignes placardées partout.
Concernant les attaques, ils sont plusieurs à penser que certains affirment avoir été attaqués par des Patous alors qu'il s'agissait de chiens errants. Ce problème a toujours existé ici et bien avant l'arrivée des Patous. La raison, il l'ignore.

Je suis remonté à l'alpage avec lui le lendemain pour y passer la matinée. Neige était chien de défense de troupeau au pays des loups. Le plus difficile a était de reprendre la route en début d'après midi...avec un broutard dans un carton !

Sérieusement, c'était génial et j'espère renouveler l'expérience. La prochaine fois j'éviterai d'oublier l'appareil photo. Ce dont je suis sur ma chienne a été incroyable !
Vous pouvez me contacter par MP pour toute question sur les chiens primitifs, Nordique, CL, Montagne des Pyrénées.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 an
Bonne lecture !
Désolé, il y a surement des fautes.
Vous pouvez me contacter par MP pour toute question sur les chiens primitifs, Nordique, CL, Montagne des Pyrénées.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 an
Waou quelle histoire!
Je trouve ça très intéressant de voir comment les gens voient ce chien justement où ils permettent de sauver les troupeaux! Quelle chance tu as eu de trouver ces personnes passionnées par leurs chiens pour en parler...
Reporter un abus
Posté par il y a 1 an
Cette expérience est très belle. J'aurais bien voulu faire partie de la balade!
Ce récit est très enrichissant et démontre encore un triste fait...l'irrespect, l'inculture, l'irresponsabilité des gens et enfin, le brassage de masse.
J'entends par là que ces touristes qui se sont fait agresser par ces chiens n'ont récolté que ce qu'ils ont semé. J'ai zéro émotion à entendre ce qui leur est arrivé. Croire que la montagne appartient aux parisiens partis faire du VTT (ou du ski) 1 semaine, que ces chiens, parce-qu'ils sont blancs et ont des poils longs sont des gentils nounours, que les chiens doivent forcément être soumis à l'homme et tout en supporter (caresses, intrusion sur leur territoire, dérangement pendant leur travail...), eh bien non, on s'informe, on respecte et on fait pas chier!
Dans ton récit, je vois tout ce que la nature sait faire ; l'équilibre, la cohésion, la rudesse, l'efficacité. Les hommes sont des éleveurs depuis la nuit des temps, ils profitent et utilisent la nature mais la respecte.
Ces éleveurs sont le résultat de l'intelligence de l'évolution de notre espèce. Des chasseurs, cueilleurs, aidés d'un canidé sauvage qu'ils ont su apprivoiser.
C'est dans ces gens que je vois le vrai message du "bio". La nature et le bons sens utilisés juste comme il faut.
Résultat, pas besoin de fusil, de fils électriques, de pièges, d'éradication d'un prédateur. On vit ensemble, chacun à sa place, dans l'équilibre.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 an
Hello Patou

Merci pour ton récit super interessant!!
C'est une belle rencontre avec ce couple de berger et leur patous
Reporter un abus
  • Fermer
    Mes photos
    Cliquez sur la photo pour l'intégrer à votre message
  • Insérer une vidéo YouTube
  • Insérer un smiley
  • Insérer :

:

Je me connecte :

Vous devez vous connecter afin de pouvoir poster votre message
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)