Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Vers l’interdiction de la vente de chiots et chatons dans les animaleries ?

Lundi 31 Décembre 2018 | Par Nathalie D'Abbadie

En Angleterre, la vente de chiens et chats de moins de 6 mois sera bientôt interdite pour réduire l’exploitation des animaux de compagnie. Va-t-on dans la même direction en France ? Vaste question !

Le débat sur ce sujet est animé, et pour cause : la législation sur les droits des animaux avance doucement en France, et les mentalités sur la sensibilité des poilus fait également son bout de chemin.

En attendant, les choses prennent un tournant concret Outre-manche. En effet, pour accueillir un chien ou un chat de moins de 6 mois, les Britanniques devront dorénavant passer par les refuges ou les éleveurs avérés. Sans grande surprise, cette mesure a été reçue positivement par 95% de la population britannique, connue pour son amour des animaux !

En France, il serait intéressant de songer à une loi similaire. Nombreuses sont les personnes qui boycottent l’achat d’animaux, privilégiant les adoptions dans les refuges. Toutefois, les animaleries représentent encore un business florissant. Même s’il existe évidemment des animaleries de confiance qui traitent leurs animaux avec amour et respect, c’est loin d’être le cas partout. 100 000 animaux entrent illégalement sur le territoire français chaque année, et sont souvent maltraités, exploités ou trafiqués.

Les animaleries peuvent aussi favoriser les achats irréfléchis, lorsqu’on tombe sur un petit chiot mignon dans une vitrine alors qu’on fait ses courses. Cette manière d’exposer les animaux les associe à des objets et les éloigne de leur statut d’être doué de sensibilité. Et surtout, les achats compulsifs ne sont pas effectués dans les bonnes conditions par ces nouveaux propriétaires qui ne sont pas réellement prêts à assumer toutes les responsabilités qui en découlent. Résultat : les abandons d’animaux ont malheureusement augmenté de 20% en 3 ans.

Le député Républicain Eric Diard s’est montré en faveur d’une loi qui reprendrait les principes de cette nouvelle loi britannique. En commençant par les animaux en bas âge, cela ouvrirait la voie à l’interdiction de la vente d’animaux, au profit des animaux de refuge et éleveurs de confiance. Dans cette vidéo, le député avance son avis sur la situation en France :

Et vous, êtes-vous en faveur de l’interdiction de la vente de chiots et chatons dans les animaleries ?

A lire aussi : Pour ou contre une loi interdisant de laisser son chien dehors dans le froid ?

# législation, chiots, chatons
Crédits photo :

Shutterstock

1 commentaire(s)
La législation sur les droits des animaux avance beaucoup trop doucement en France. Et pourtant, la Grande Bretagne et la Belgique nous donnent bien des exemples à suivre. Il faut interdire la vente d'animaux dans les animaleries et grandes surfaces. Ceux-ci sont exposés comme des objets et très souvent dans des conditions ne leur correspondant pas; il y a même parfois maltraitance. Ces commerces sont alimentés par le trafic la plupart du temps et c'est inacceptable. Notre gouvernement est trop laxiste à ce sujet et il est temps que cela change. Messieurs du gouvernement, réveillez-vous !
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)