Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chat</p>
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chien</p>
Race de chien :

Une usine chinoise en passe de cloner vaches, chevaux... et chiens

Lundi 11 Avril 2016 |

Le plus grand site mondial de clonage d’animaux est actuellement en cours de construction en Chine. A terme, il devrait produire chevaux, vaches et chiens en série.

Situé à 150 kilomètres à l’est de Pékin, dans la ville portuaire de Tianjin, ce centre de production représente à l’heure actuelle un investissement de 200 millions de yuans (29.4 millions d’euros) pour la société de biotechnologie chinoise Boyalife et sa comparse sud-coréenne Sooam Biotech, a rapporté l’AFP. Et lorsque sa construction sera finie, les deux entreprises espèrent que cette usine soit en mesure de fabriquer à la chaîne différents animaux dans le but, non seulement de nourrir, mais aussi de protéger la population.

En effet, la «production» qui devrait démarrer d’ici l’année prochaine devra permettre – grâce au clonage d’animaux domestiques – la création d’un million de vaches par an, de chevaux et notamment de chiens policiers.

Scepticisme

«Les agriculteurs chinois ont des difficultés à produire suffisamment de vaches à viande pour répondre à la demande du marché», ont par ailleurs justifié les dirigeants de la co-entreprise afin d’expliquer le pourquoi d’une commercialisation à l’échelle industrielle. Toutefois, les internautes chinois – toujours échaudés par la controverse sur le clonage d’embryons humains ayant frappé le laboratoire Sooam Biotech et visiblement peu emballés par le projet – se montrent assez sceptiques quant à la consommation de viande issue d’animaux clonés. «Cette viande sera-t-elle vendue en Corée du Sud ou bien en Chine? Si c'est en Chine, demandons à nos dirigeants d'en manger d'abord», a en effet ironisé un internaute sur le Web.

Par ailleurs, c’est sur son site internet que l’entreprise sud-coréenne détaille aux potentiels intéressés la démarche à suivre pour faire cloner leur animal de compagnie décédé. «Quand votre chien meurt, ne le placez pas dans un congélateur (...) Enveloppez le corps dans une serviette de bain humide (...) Placez le dans un réfrigérateur pour le garder frais. Ensuite, un vétérinaire doit se charger du prélèvement des cellules qui resteront encore viables jusqu'à cinq jours après le décès. Les cellules sont ensuite envoyées en Corée où les ovules sont implantés dans un chien qui fera office de mère-porteuse», peut-on effectivement lire dessus.

A lire sur le même thème : Après la mort de son chien, un couple britannique l’a fait cloner

Cloner des animaux, vous êtes :

  • Totalement pour !
  • Absolument contre
Crédits photo : Shutterstock
2 commentaire(s)
Totalement contre ! Il y a déjà assez d'animaux souffrant maintenant, pas la peine d'en rajouter !
Je me demande à quoi vont servir les chiens : chiens policiers, chiens de compagnie, ou viande canine ???
je comprends ke l on veuille retrouver son animal à l identique lorsque on l a perdu, g moi même perdue ma petite chatte Nana il y a 2 ans et je ne parviens pas à l "oublier" mais il y a tant d animaux dans les refuges ki attendent une famille ke je pense kil n est pas nécessaire de créer de nouveaux animaux semi-artificiel, g adopté une autre minette dans un refuge et même si je pense tjrs à Nana je suis heureuse d avoir pu offrir un foyer à ma Melinda ki s avère être un Amour de chat
de plus je ne suis pas convaincue de la bonne santé des animaux clonés, ce n est absolument pas naturel, un être vivant doit provenir de la chair et du sang d un mâle et d une femelle
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook