Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chat</p>
  • Wamiz Box
Race de chien :

TF1 diffuse un reportage sur les éducateurs canins, le Web s’insurge

Mardi 18 Octobre 2016 | Par Elisa Gorins

Dimanche 16 octobre, un reportage sur les éducateurs canins a été diffusé dans l’émission Sept à Huit sur TF1. Les images, loin d’être représentatives de la profession, ont choqué une partie de l’opinion.

Une éducatrice canin tirant sur le cou d’un chien pour le faire asseoir, un second éducateur crachant sur un Dogue argentin agressif… L’émission Sept à Huit n’a pas manqué de faire des émules après sa diffusion, ce dimanche. Alors que celle-ci était supposée présenter le métier d’éducateur canin, elle n’a, en réalité, montré qu’un seul côté de cette profession : celui qui, encore aujourd’hui, se fonde sur la théorie de la hiérarchie et se caractérise par des méthodes coercitives, voire violentes. Comme s’il n’existait qu’une seule manière d’éduquer son chien.

Le buzz avant tout ?

Pourtant, il existe aujourd’hui d’autres façons d’éduquer un chien, bien plus respectueuses de l’animal. De plus en plus répandues, elles n’ont plus vocation à considérer l’animal comme un être hiérarchique que le maître doit à tout prix dominer. Au contraire, les méthodes d’éducation modernes, basées sur le renforcement positif, consistent à voir l’animal comme un partenaire, un être vivant doué de sensibilité qu’il faut encourager et féliciter pour (re)créer une vraie complicité. Cette méthode, dénuée de toute violence, est largement plébiscitée de nos jours par les éducateurs canins, comportementalistes, éthologues et vétérinaires.

Si tout maître est libre de choisir l’approche qu’il préfère pour son chien (positive ou coercitive), il y va de la responsabilité d’une chaîne d’information grand-public telle que TF1 d’informer sur les différentes manières de s’y prendre. Or, force est de constater que Sept à Huit a clairement pris parti, dans ce reportage, pour des éducateurs canins à la stratégie controversée. 

TF1 diffuse un reportage sur les éducateurs canins, le Web s’insurgeEric Tramson, l'un des éducateurs du reportage - ©Facebook - Dresse Monchien

Réactions virulentes d’éducateurs canins

Pour Stéphane Rochette, lui-même éducateur canin, les deux personnes présentées dans ce documentaire « ne sont pas des éducateurs » : « Dans cette émission nous pouvons suivre deux « éducateurs canins » utilisant des techniques archaïques et violentes pour « recadrer » des chiens : coups de genoux, coups de doigts dans les flancs, pendaison, « coups de sonnette », étranglements, crachats sur la gueule, etc… », écrit-il sur son site Internet. « Nos chiens ne sont ni des esclaves ni des idiots ! Ils sont parfaitement capables d’apprendre et de comprendre ce que nous attendons d’eux sans passer par le conflit (…) »

C’est pourtant bien par le conflit que ces éducateurs arrivent à leurs fins. Car dans ce reportage, les chiens à problèmes finissent tout de même par obéir. Mais à quel prix ? Pour Julie Antremont, éducatrice canin, « ce sont des méthodes qui marchent malgré tout car c’est sous la peur et la contrainte que les chiens obéissent. Mais ce n’est pas du tout sain et complètement stérile… je demande à voir le comportement des chiens avec leur leurs maîtres dans le futur ! » 

Mais malgré le scandale, Eric Tramson, l'un des éducateurs du reportage, ne semble pas s'inquiéter, et se défend sur sa page Facebook à grand renfort de témoignages de ses défenseurs : 

Les chiens, premières victimes de ces méthodes

Les chiens éduqués sous la contrainte et par la peur peuvent voir leurs troubles du comportement s’exacerber à l’avenir. D’autres problèmes peuvent apparaître, allant de la simple perte de confiance vis-à-vis du maître à l’agressivité extrême. Sans parler des conséquences que peut avoir cette émission sur les chiens dont les téléspectactateurs voudront appliquer les exercices vus à la télévision... Mais ça, Sept à Huit n'en parle pas… Alors la chaîne serait-elle irresponsable ? C'est l'avis de nombreux internautes. 

De plus, c’est à toute une profession que ce reportage porte atteinte : « On comprend facilement que beaucoup d’éducateurs canins prônant une approche positive de l’éducation aient répondu agressivement devant cet affront visionné par des millions de téléspectateurs », écrit Chloé Fesch, éducatrice-canin et comportementaliste sur son site. « C’est comme si tout le travail mis en place pour informer, responsabiliser et éduquer était anéanti d’un coup de balais par une émission de quelques minutes représentant des techniques en désaccord total avec leur manière de voir les choses. »

Tandis que sur son site, Chloé Fesch incite à « un grand ménage dans le monde de l’éducation canine » et à l’instauration d’un « dialogue constructif » avec ses confrères, une pétition en ligne a été lancée. Celle-ci vise à demander à TF1 de sensibiliser les téléspectateurs sur le fait que les méthodes utilisées dans Sept à Huit ne sont pas les seules « et que l’on peut très bien respecter son chien et l’éduquer en même temps ». Elle a d’ores et déjà récolté plus de 12 000 signatures.

> Pour revoir le reportage de Sept à Huit, cliquez ici

[MISE A JOUR] : Suite à notre article, Eric Tramson a souhaité réagir : dans un communiqué, il affirme notamment que "les propriétaires des chiens qui ont participé à ce tournage attestent sur l'honneur que l'intervention d'Eric était la dernière solution afin d'éviter qu'on euthanasie leurs chiens."

A lire sur le même thèmeLynché sur le Web, l’éducateur canin qui a violenté un chien sort du silence

A quelle méthode d'éducation canine êtes-vous favorable ?

  • Je préfère le renforcement positif
  • Je préfère les méthodes coercitives
  • Il faut un peu des deux
Crédits photo : Facebook / Dresse Monchien
6 commentaire(s)
ce n'est pas de l'éducation canine c'est de la maltraitance. Aller jusqu'à cracher sur le chien mais ,n'importe quoi !!! cracher sur le chien pour soi-disant l'éduquer ! c'est de la maltraitance et surement pas de l'éducation canine. Honteux ce reportage.
j ai personnellement beaucoup travailler mes chiens en club en je suis contre la force un chien peut comprendre tous les ordres avec un ""bonbon "" en plus cela va beaucoup plus vite cependant j avais arrete les club car mon chien etait vieux je viens de reprendre un jeune et donc je decide de retourner au club après quelques années d absence et la surprise tout est changé pour que le chien se couche en shinx on lui mets une planche a clous sous la cuisse on le couche en bloquant la laisse a grand coup de pied j en passe je change de club car trop insatisfaite de ces maniéres d education et la c est pire mon chien ne veut pas qu on lui caresse le dessus de la tête ce qui est logique il ne se soumets pas a des etrangers alors on mets son collier en etrangleur et le pends au bout de la laisse et secouant et en hurlant tant et si bien que quand il a retouche le sol il a coupe la main du moniteur en 2 hopital point de suture bien fait pour lui c est tout juste si je ne lui ai pas donne un ""bonbon "" pour le recompenser depuis je fait seul son éduc il adore car c est toujours en jouant et c est le chien le plus obeissant que j ai eu
on doit etre ferme sans frapper pour autant! un chien bien eduqué ne deviendra pas un pauvre malheureux de refuge! mais s'il faut une claque sur les fesses pour lui eviter de courir apres un chat et de se faire ecraser, je le fais! et pourtant je ne me sens pas violente pour autant!
Bonjour à toutes et à tous je suis l'heureuse propriétaire de 5 chiens 1 terre neuve, 1 bouledogue français, et 3 american staff
Tout les 5 son obéissant et sans bien sûr les maltraitée je trouve ca absurde que des "éducateur canin" font preuve de maltraitance.
L'éducation c'est comme celle que nous avons reçu prenons l'exemple d'un enfant battut dans ca petite enfance... celui ci en grandissant généralement devienne agressif. Nous prenons des compagnons certe pour ma part en tant que eleveuse pour la reproduction mais les chiens sont avant tout des membre de la famille que je respect et prend autant soin que mes enfants. Et la complicité que j'ai avec chacun d'eux à leur manière nous rend heureux et la cohabitation ce passe à merveille. Ce qui sert également à avoir des bébés très bien sociabilité....
Ce type de reportage est toxique pour l'image de la profession, en effet certains téléspectateurs ne feront peut être pas la part des choses et n'envisagerons pas qu'une autre éducation est possible. Le renforcement positif étant pourtant la solution pour ce type de problèmes comportementaux...
De plus ce type de reportage peut être dangereux pour le grand public, certains maitres rencontrant des problèmes d'agressivité avec leur chien pourraient comme le montre le "coach" décider de reproduire à la maison ce qu'ils ont "Vu à la TV" et ainsi entrer dans un rapport de force avec leur chien. La situation pourrait alors empirer, des accidents pourraient également survenir...
Je fais donc parti des "insurgés" : http://www.educateur-canin.com/reportage-tf1-7-a-8-life-16-octobre-2016/
il faut arrêter de voir la maltraitance partout ..... je m'insurge contre ces personnes qui se permettent de juger et de ne dire qu'il n'y a qu'une seule façon de faire .... de vouloir uniformiser la manière d'éduquer ...... qui crie au scandale pour un crachat le qualifiant "d'extrême violence" le principal est le résultat: un chien qui ne sera ni euthanasié, ni abandonné, des maîtres qui reprennent la main sur leur chien et vont pouvoir continuer à vivre en harmonie avec lui avec un chien qui va se sentir mieux dans ses patounes, compris et mis à sa vrai place de chien ....
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook