Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chien</p>
Race de chien :

Comment Stéphane Bern s’est préparé à la disparition de sa chienne ? Confidences

Lundi 04 Avril 2016 |

Le 21 mars dernier, l’animateur de France 2 annonçait la triste nouvelle sur son compte Twitter. Pour Wamiz, il a accepté de revenir sur l’évènement afin d’expliquer comment il avait accompagné sa chienne, Virgule, jusqu’à la mort…

Elle était malade depuis longtemps. Aveugle à six mois, victime d’un AVC, atteinte d’une tumeur au cerveau qui l'handicapait… elle n’a jamais cessé pour autant de sourire à la vie. «Malgré l’adversité de ses handicaps et de ses soucis de santé, elle gardait toujours sa joie de vivre et son entrain», s’est en effet confié Stéphane Bern à la rédaction de Wamiz.

Endeuillé par la récente perte de sa fidèle petite chienne, un Teckel à poils durs, il a avoué avoir vécu «comme un nouveau coup du sort» chaque annonce de l’un de ses problèmes de santé mais a par ailleurs confié ne pas avoir voulu «faire d’acharnement thérapeutique, trop risqué et douloureux.» Et pour cause, «ma priorité est toujours que les animaux ne souffrent pas», s’est-il livré.

«Je l’ai entourée de beaucoup d’affection et lui ai prodigué des câlins, a expliqué l’animateur, je ne l’ai pas quittée lorsqu’elle s’est endormie tandis que je continuais à la caresser. J’avoue que même évoquer ce souvenir me fait monter les larmes aux yeux et ravive mon chagrin.»

>> Comment faire face à la mort de son animal ?

«Ma priorité était qu’elle ne puisse pas souffrir»

Attaché au bien-être des animaux et notamment à celui de ses petits compagnons, Stéphane Bern a eu beaucoup de peine à se résoudre d’accepter le fait que la vie de Virgule touchait à sa fin. «J’ai des relations assez fusionnelles avec mes chiens. Loin de l’image de mondain qu’on a pu me donner, mes meilleures soirées se passent à lire en écoutant de la musique avec eux. Virgule était mon premier chien, c’est comme un premier amour, on ne l’oublie jamais», a-t-il révélé.

Aussi, il a «tout fait pour lui rendre la vie la plus agréable possible», sa priorité étant que celle-ci «ne puisse pas souffrir et qu’elle se sente constamment aimée.» A ses yeux, «un chien fait partie de la famille. C’est un être à part entière et j’ai la plus grande considération pour les animaux. Eux au moins sont fidèles», s’est-il fendu.

C’est naturellement qu’il a choyé encore davantage sa petite chienne. «Avant de nous quitter, Virgule avait l’autorisation de manger tout ce qu’elle aimait et je ne l’ai privée de rien, d’autant qu’elle n’était pas bien grosse. Dès qu’elle sentait que sa gamelle était bien remplie, elle trouvait la force de se redresser, voire même de se rendre seule au festin qui l’attendait. Contrairement à Dash qui fait le difficile, Virgule était très gourmande.»

Et Dash dans tout ça ? «Il était très présent à ses côtés pour la lécher et l’entourer d’affection. Quand elle nous a quittés, je le trouvais allongé sur le tapis en train de gémir et de pleurer. Comme à nous, sa copine lui manquait

>> Faire le deuil de son animal : comment surmonter la mort d'un compagnon

Enterrée près de son maître

«Un ami psychothérapeute, Christophe Fauré, m’avait expliqué que la disparition de son animal de compagnie était un traumatisme équivalent à la perte d’un être cher. Il avait raison. J’ai perdu une amie, une confidente, la chienne qui était à mes côtés depuis douze ans et qui a partagé toutes mes joies et mes peines.» Toutefois, «le fait de partager ma peine avec le public et que l’information soit relayée sur les réseaux sociaux m’a apporté un immense réconfort. J’ai reçu des centaines de messages de soutien et d’affection.» Aussi, si aujourd’hui il pleure sa fidèle Virgule, il peut donc compter sur le soutien inébranlable de ses fans qui l’aide à faire son deuil.

«Je sais que ma chienne continue de vivre dans mon cœur et dans mon souvenir», a confié celui qui officie sur RTL lorsqu’il n’est pas sur France 2. Et c’est dans son jardin, à ses côtés, qu’il a décidé d’enterrer celle qui est et restera «comme un premier amour

Propos recueillis par Deborah Koslowski et Théo Garcin

A lire sur le même thème : Stéphane Bern endeuillé par la perte de Virgule, son fidèle Teckel

Comment avez-vous fait le deuil de votre animal ?

  • En vous confiant à quelqu'un
  • En réalisant un album de photos souvenirs
  • En l'enterrant à vos côtés
  • En gardant précieusement rangé un souvenir de lui
  • Je n'ai pas encore fait mon deuil
Crédits photo :

Twitter - @bernstephane

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook