Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Elle se rend au refuge pour récupérer son chien, ce qu'on lui annonce la rend furieuse !

Lundi 29 Juillet 2019 | Par July Legendart

Lorsqu'Ayla, habitante de Las Vegas, vient récupérer son chiot, mis en quarantaine dans un refuge pour une dizaine de jours, on lui annonce qu'il a été piqué...

Incroyable mais vrai, alors qu'Ayla a dû confier son petit Sway, un pit-bull gris de 11 mois au refuge The Animal Foundation LAS VEGAS, après qu'il ait légèrement mordu son fils en s'amusant, la jeune femme était censée pouvoir le récupérer après une période d'incubation de 10 jours. Mais lorsqu'elle se présente pour venir chercher son chiot, le refuge lui annonce qu'il a été euthanasié par erreur

"C'était un chiot sympathique. Très attentionné", déclare Ayla, effondrée à News 3. "C'était mon autre enfant. Les enfants dormaient avec lui (...) c'était un membre de notre famille".

Cette triste histoire a commencé par une morsure du jeune chiot espiègle sur son fils de 9 ans explique-t-elle : "Ils étaient juste en train de jouer, ils faisaient semblant de se bagarer, mon fils a grogné contre lui et le chiot l'a mordillé à la figure", a-t-elle expliqué. Elle a tout de même conduit son fils à l'hôpital pour vérifier que la morsure était sans gravité. Mais l'hôpital a averti le centre de contrôle des animaux de la ville de Las Vegas qui a décidé d'amener Sway à la Fondation des animaux pour le placer en quarantaine pendant dix jours". Ayla explique alors qu'elle ne s'est pas inquiétée outre mesure, l'officier l'ayant rassuré, à l'issue de ce délai, elle ramènerait son chiot chez elle et que tout ceci était noté dans un dossier. 

Une quarantaine qui finit mal

Malheureusement, lorsque le 6 juillet, Ayla se rendit comme convenu récupérer son chiot au refuge, on lui apprend qu'il a été euthanasié. La raison invoquée : Ayla aurait du venir le chercher la veille, à 21h, heure de levée de la quarantaine. Or, la jeune femme rétorqua que c'était tout bonnement impossible puisque le refuge ferme à 19h. "Pour eux, c’est une erreur, ils n’ont pas écrit de notes, c’est ridicule. J'ai appelé pendant dix jours consécutifs", a déclaré Ayla. Un manque de communication que le refuge reconnaît, une enquête est même en cours pour tenter de comprendre comme Sway a pu être abbatu par erreur alors que la propriétaire avait bien signifié qu'elle reviendrait le récupérer dès la levée de la quarantaine.

Des excuses qui laissent un goût amère

Quant à la fondation des animaux, elle s'est excusée auprès de la famille pour cette tragique erreur et pour le chagrin que cela leur causait mais pour Ayla, être "désolée" ne lui rendra pas son animal et que rien ne peut excuser ce qu'il s'est passé : "Ça m'a fait mal. Ça fait mal mes enfants. Ça fait mal à tout le monde. Maintenant, mon fils se sent coupable parce qu'il pense que le chien est mort à cause de lui. C’est horrible", conclut-elle.

Une situation dramatique mais néanmoins rarissime heureusement. 

A lire aussi : Elle donne à manger à un chien errant et n’en revient pas de ce qu’elle trouve dans sa boite aux lettres

 

# chiot, morsure, euthanasie
Crédits photo :

News 3

2 commentaire(s)
ce refuge n 'a aucune excuse si ce n 'est une grave erreur qu 'il ne pourra jamais réparer !!! quelle horreur pour cette dame quand il lui a appris le triste sort de ce chien .
C'est bien trop tard pour des excuses, en fait ce qu'il s'est passé est inexcusable. Comment les employés de ce refuge ont-ils pu faire une telle erreur ? A la place d'Ayla je porterais plainte. Cela ne ramènerait pas Sway mais laisserait des traces officielles sur la manière dont The Animal Foundation gère les animaux qui lui sont confiés. A noter qu'ils ont essayé tout d'abord de se couvrir en portant la faute sur Ayla, donc ont menti, avant de reconnaître qu'il y avait eu une erreur.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)