Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Selon les scientifiques, le chien est le meilleur ami de l’Homme grâce à un gène bien particulier

Samedi 22 Février 2020 | Par Nathalie D'Abbadie

Un nouveau livre intitulé « Dog is Love » est paru aux Etats-Unis, et étudie le rapport entre le chien et l’humain.

Clive Wynne, 59 ans, dirige le laboratoire des sciences canines de l’université de l’Arizona, aux Etat-Unis. Un grand sceptique de la notion d’amour lorsqu’il s’agit du lien si particulier entre les chiens et les humains, il a mis de côté ses croyances pour analyser la situation de plus près.

Dans son livre Dog is Love, il affirme que ce n’est pas l’intelligence des chiens qui est si spectaculaire selon lui, mais leur « hypersociabilité » ainsi qu’un « instinct grégaire extrême ».

Les chiens ont besoin d'amour

M. Wynne s’est basé sur une découverte de la généticienne Bridgett von Holdt en 2009. Cette dernière a découvert que les chiens avaient une mutation du gène responsable chez les humains du syndrome de Williams et qui donne lieu à une hypersociabilité et un retard mental.

Clive Wynne a ensuite effectué des recherches sur la question, et en a déduit que les chiens avaient « un désir essentiel de nouer des liens de proximité, d'avoir des relations personnelles chaleureuses : d'aimer et d'être aimé ». Ce caractère affectueux du chien doit tout de même être encouragé, et le lien avec l’humain entretenu.

Selon les scientifiques, le chien est le meilleur ami de l’Homme grâce à un gène bien particulier

Le chien aurait été domestiqué il y a 14 000 ans

L’auteur de Dog is Love a également étudié comment l’humain et le chien se sont liés d’amitié, et remonte la domestication du chien à il y a 14 000 ans. Selon lui, les meutes de chiens auraient erré autour des lieux où les humains jetaient leurs restes de nourriture, et à force de se côtoyer de cette façon, les chiens auraient été domestiqués par l'Homme.

Avec les progrès technologiques impressionnants qu’accomplissent actuellement les scientifiques, des brins d’ADN de plus en plus anciens sont étudiés. Il n’est donc pas impossible qu’on retrouve le moment où la mutation du gène à l’origine du syndrome de Williams a eu lieu chez les chiens.

Affaire à suivre !

A lire aussi : Grâce à cette nouvelle technologie, les chiens pourraient bientôt nous parler

# étude, science
Crédits photo :

Shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)