Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Selon une étude, la race de votre chat a un impact sur sa personnalité et son comportement

Lundi 13 Septembre 2021 | Par Elodie Carpentier
Selon une étude

Une étude menée par les scientifiques de l’Université d’Helsinki a permis de mettre en lumière sept traits de la personnalité et de comportement chez le félin. Une enquête qui pourra ainsi permettre d’identifier les facteurs génétiques, environnementaux et de personnalité liés aux félins.

Le comportement de 4 300 félins étudiés

Dans une récente étude, des scientifiques de l’Université d’Helsinki ont décidé d’analyser le comportement de milliers de chats et ont ainsi pu identifier des traits de personnalité distincts.

Avec l’aide d’un sondage de près de 138 questions, les chercheurs ont pu décortiquer les attitudes de plus de 4 300 félins.

Les propriétaires ont notamment dû évoquer l’âge, la race, le sexe, la couleur du pelage, l’activité principale du chat ….Autant de questions qui ont pu permettre aux scientifiques de révéler sept traits de personnalité et de comportement, avec des différences significatives observées entre les races.

Il s’agit de cinq traits de personnalité et deux traits de comportement :

  • Activité / bonne humeur
  • La peur
  • Agression envers les humains
  • Sociabilité envers les humains
  • Sociabilité avec les autres félins
  • Toilettage excessif
  • Problème avec le bac à litière (refuser le bac à litière ou mal l’utiliser).

Un comportement différent selon la race du chat

L’étude a donc démontré qu’en fonction de la race du chat, les traits de personnalité sont différents.

Les recherches ont, par exemple, prouvées que le Bengal est le chat le plus actif tandis que le Persan et l’Exotic sont les plus passifs.

« Les races présentant le toilettage le plus excessif sont le Siamois et le Balinais tandis que la race Turkish Van obtient un score très élevé d’agressivité envers les humains et la sociabilité envers les autres chats est plus faible » analyse l’étude.

Bien qu’il existe un certain nombre de limites à cette étude comme l’incapacité de vérifier les rapports des humains sur les races, l’enquête pourrait être un bon outil pour comprendre les motivations d'un chat et permettre d'identifier les facteurs génétiques, environnementaux et de personnalité liés aux comportements des félins problématiques.

À lire aussi : Alimentation, vitiligo, vieillesse … ces raisons qui peuvent expliquer le changement de couleur d’un chat

# étude, science, relation homme-animal
Par Elodie Carpentier Crédits photo :

Bairyna @Pixabay

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)