Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Race de chien :

Royal Air Maroc : choc et incompréhension pour la propriétaire du chien mort

Mercredi 24 Août 2016 | Par Elisa Gorins

Le 5 août dernier, Marianne a pris un vol pour Dakar en compagnie de sa chienne Gaby. Mais alors qu’elle faisait escale à Casablanca, le Bouledogue français a été retrouvé mort.

Contactée par Wamiz, Marianne ne cache ni sa « colère » ni son « effondrement ». Et il y a bien de quoi être effondrée.

Le 5 août dernier, Marianne se rend à Dakar depuis Paris. Son mari ayant été muté au Sénégal, c’est toute la famille qui quitte la France. Gaby, la femelle Bouledogue français de la famille fait donc, elle aussi, partie du voyage.

La compagnie aérienne choisie est Royal Air Maroc, l’une des seules qui accepte les chiens brachycéphales (à museau plat) sur la plupart de ses vols. A l’aéroport d’Orly, Gaby est enfermée dans une caisse de transport « suffisamment grande pour qu’elle puisse se lever et s’asseoir ». Puis elle est confiée au personnel concerné une heure et demie avant l’embarquement. C’est la dernière fois que Marianne verra sa chienne.

Le chien est retrouvé mort 

Après un premier vol de trois heures, Marianne fait escale à Casablanca. « La compagnie impose une escale de plus de deux heures pour tout passager voyageant avec un chien », explique Marianne. La mère de famille doit alors elle-même récupérer sa chienne et la réenregistrer pour le prochain vol. Mais « après plus de 3 heures de formalités d'identité et de recherches vaines de mon chien, je me suis vu assurer par un agent de la compagnie à l'aéroport qu'ils se chargeraient eux-mêmes du transfert d'avion de mon chien car l'heure de ma correspondance approchait », explique-t-elle.

Mais vingt minutes avant d’embarquer, Marianne est appelée au micro. Et là, le verdict tombe : « on m’a annoncé que mon chien avait été retrouvé mort à l’arrivée à Casablanca ». Marianne est stupéfaite. Elle demande à voir sa chienne, à avoir des explications… en vain. « Ils m’ont dit qu’elle était déjà morte à l’arrivée, qu’elle sentait déjà mauvais et que le personnel s’en occupait. Ils m’ont sommée de prendre mon avion. » Marianne demande alors un certificat de décès. On lui affirme qu’un document lui sera remis à son arrivée à Dakar.

Un vulgaire bagage

Le seul document qu’elle reçoit une fois sur place est un « récépissé de bagage égaré ». Le chien mort est donc considéré comme une valise perdue. Marianne entre alors dans des démarches administratives sans fin et est renvoyée de service en service. « On me laisse entendre clairement que je devrais m’attendre, au mieux, à la perte d’un bagage ».

Son fils, Emilien, bouleversé par la mort de sa chienne, n’entend pas en rester là. Comptant sur la solidarité des internautes pour faire pression sur Royal Air Maroc, il crée une page Facebook et une pétition en ligne qui a déjà récolté plus de 10 000 signatures. « Je ne m’attendais pas à un tel engouement mais je ne suis pas forcément surprise », avoue Marianne. « C’est impensable le nombre de chiens qui ont disparu dans des vols… », ajoute-t-elle. 

Asphyxie

Face à l’ampleur que cette affaire a prise sur les réseaux sociaux, la compagnie Royal Air Maroc a publié un message sur sa page Facebook. Elle y affirme que le chien « a succombé par asphyxie », qu’il a été « inhumé » puis « incinéré » au Maroc, et décline toute responsabilité.

Mais pour Marianne et sa famille, ce message est bien insuffisant. Rien n’explique la mort de leur Gaby. Et si la chienne avait en effet un museau plat, elle n’en était pas moins « en parfaite santé ». Alors est-elle morte de froid en soute ? De chaud en attendant longtemps sur le tarmac ? A-t-elle succombé après avoir été écrasée entre deux valises ? Et est-elle réellement morte ? Les hypothèses sont nombreuses, mais pour Marianne, le pire est d’imaginer les circonstances du décès de sa petite chienne : « Je suis hors de moi en pensant qu’elle a pu agoniser… »

Aujourd’hui, Marianne espère savoir ce qui est arrivé à Gaby. Et si elle souhaite que justice lui soit rendue, elle a cependant conscience qu’aucune justice ne lui rendra sa chienne. Car plus qu’un bagage, Gaby était un être vivant. 

A lire sur le même thèmeUn Bouledogue français meurt au cours d’un vol Paris-Casablanca

Crédits photo : Facebook / Soutenons Emilien cruellement privé de Gaby
1 commentaire(s)
Bah peut être que si toutes les autres compagnies interdisent le transport de chiens à nez courts c'est qu'il y a une raison... Je sais pas mais à sa place voyant cela je me serais quand même posé la question sur la viabilité de ce choix. Après quand on joue on peut perdre, malheureusement pour le chien qui n'avait rien demandé lui...
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook