Publicité

Le risque de démence canine augmente avec l’âge, selon une nouvelle étude

vieux chien vieux chien

Cette nouvelle étude révèle que l’âge et la non-activité d’un chien sont des facteurs qui peuvent entraîner un risque de dysfonctionnement cognitif canin.

Par Elodie Carpentier

Publié le

Voici une étude qui va éclairer les propriétaires sur la démence des chiens. Publiée dans la revue « Scientific Reports », cette étude de grande envergure portant sur 15 019 chiens inscrits au Dog Aging Project révèle que les chiens âgés de plus de dix ans voient leur risque de développer une démence augmenter chaque année.

Un risque de démence canine après 10 ans

D’après les scientifiques, le risque de développer une démence augmente même de 50% passé ce délai.

L’étude a également démontré que les chiens ayant des antécédents médicaux comme des troubles neurologiques, oculaires ou auditifs avaient un risque plus élevé de développer ce type de dysfonctionnement.

Le rôle clé de l’activité physique

L’étude a tout de même mis en exergue que l’exercice physique pouvait jouer un rôle préventif dans cette maladie.

Les chercheurs de l’Université de Washington ont découvert qu’un diagnostic de dysfonctionnement cognitif étaient 6,47 fois plus élevé chez les chiens déclarés comme non actifs par rapport à ceux déclarés très actifs.

Toutefois, les scientifiques ont indiqué que la maladie pouvait également entraîner un manque d’exercice ce qui suggère une corrélation et non une causalité.

À lire aussi : La professeur d’anglais remarque un intrus dans sa classe : les élèves n’en reviennent pas

Drive de Starbucks : la fenêtre de la voiture devant s’ouvre et il reste bouche bée en voyant qui en sort

Laisser un commentaire
0 commentaire
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter