Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

A quand une police des animaux en France ?

Lundi 05 Février 2018 | Par Elisa Gorins

Et si on s’inspirait du modèle hollandais ?

Les Pays-Bas ont pris beaucoup d’avance sur la question de la protection animale. Ou plutôt, c’est nous qui sommes en retard. Depuis 2011, il existe chez nos voisins hollandais un numéro d’urgence spécifique aux signalements d’actes de maltraitance sur des animaux, le 144. Depuis, ce sont 3 000 appels concernant des animaux que la police de La Haye reçoit chaque année (sur un total de 3 millions d’appels).

Les policiers ont, en outre, reçu une formation dédiée. Ils sont 250 agents à œuvrer pour la protection animale à temps plein. Des procédures judiciaires ont été mises en place (la peine maximale encourue est de 3 ans de prison et de 20 000 euros d’amende), et, d’après le New York Times, en cas de besoin, certains agents peuvent même rendre visite chaque mois à des chiens et à leurs propriétaires « pour s’assurer que tout va bien ».

La misère animale reflète parfois la misère humaine

Mais sur l’ensemble des signalements pour actes de maltraitance, seulement 20% le sont réellement. Ils reflètent cependant des problèmes plus profonds et plus humains, comme l’explique le sergent Erik Smit, policier : « Évidemment, la première chose à laquelle nous faisons attention, ce sont les animaux. Mais souvent, lorsque vous regardez plus loin, vous voyez que les choses ne vont pas si bien pour le propriétaire des animaux ».

Les Pays-Bas, grâce au Parti pour les animaux, bénéficient également de 5 représentants de la Chambre (sur 150) et de 2 sénateurs (sur 75). « Les animaux, et notre société entière, ont besoin de la police animalière. Il y a un lien direct entre la violence contre les animaux et la violence contre les hommes », a déclaré Marianne Thieme, présidente du Parti pour les animaux.

En France, il n’existe toujours pas de police des animaux. C’est la police elle-même qui intervient en cas d’acte de maltraitance avéré, mais ces derniers sont si nombreux qu’il est difficile d’agir. Les associations de protection animale elles-mêmes ne se déplacent pas pour tous les signalements… Alors tout reste à construire. C’était d’ailleurs la volonté du Parti animaliste, qui, lors des dernières élections présidentielles et législatives, avait proposé de créer un Ministère de la Protection animale comme il en existe en Belgique. Espérons que le gouvernement français actuel sache s’inspirer de ses voisins européens…

A lire aussi : 26 associations s’unissent pour que la cause animale ait sa place en politique

Crédits photo :

Shutterstock

2 commentaire(s)
D'accord avec Rajham.... La France est tellement en retard sur beaucoup de choses et pas qu'en ce qui concerne les animaux ! Santé, éducation, environnement etc... Ce qui les intéressent c'est de vendre leurs précieux avions, leurs centrales défaillantes, ou impossibles à terminer. Je serais curieuse de savoir combien de chômeurs trouvent du travail dans ce secteur !
Et quand je travaillais en refuge 99% des dénonciations de maltraitance que nous recevions était calomnieuses pour em....der le voisin ! Et nous les traitions toutes ! Et à côté de ça lorsque les policiers ou gendarmes nous amenaient de pauvres chiens maltraités, ceux là aucun "bon samaritain" n'avait fait de dénonciation chez nous !!!!
Mais oui ce serait tellement bien d'avoir ce type de service pour les animaux !
A mon avis ce n'est pas demain la veille que cela existera en France. Et c'est bien dommage.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)