Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Abandon des chiens et des chats: Le gouvernement dévoile son plan de lutte

Lundi 21 Décembre 2020 | Par Eva Morand

Lundi 21 Décembre 2020, un plan d’action de lutte contre l'abandon des chiens et des chats a été annoncé par le Ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie. Au programme: sensibiliser, accompagner et sanctionner, afin de faire diminuer le nombre d'abandons en France.

100 000. C'est le nombre de chats et de chiens abandonnés chaque année en France. Pour lutter contre ce fléau, Julien Denormandie, Ministre de l'Agriculture, a dévoilé lundi 21 décembre 2020 les grands axes du plan du Gouvernement. Son but ? Faire comprendre qu'un "animal n’est ni un produit consommable, ni un jouet", mais aussi aider les refuges dans leur travail du quotidien.

Lutter contre les achats compulsifs et les abandons en 3 axes

Pour améliorer durablement la situation des animaux de compagnie en France, le Gouvernement a fait le choix de la sensibilisation de tous les publics avec :

  • La mise en place d’un certificat de sensibilisation lors de l’achat ou de l’adoption d’un animal de compagnie. Ce certificat, créé en concertation avec des vétérinaires, devrait préciser les obligations relatives à l’adoption d’un animal (soins, sorties, coûts, etc.).

  • La création d'un fascicule destiné à informer les plus jeunes, car comme le Ministre l’explique : "la relation entre l’animal et l’Homme (...) se détermine souvent dès le plus jeune âge".

Sensibiliser oui, mais accompagner les personnes dans l'achat ou l'adoption de leur animal est tout aussi important. C'est pourquoi Julien Denormandie a annoncé :

  • L’arrêt de la vente de chiens et de chats dans des camions ambulants. Le but étant de limiter les endroits où des achats compulsifs d’animaux pourraient avoir lieu. L’achat d’animaux dans des animaleries reste quant à lui maintenu du fait de la présence de professionnels dans ces lieux.

  • La mise en place d’une Charte d’Engagements destinée à responsabiliser les futurs adoptants.
     
  • Un encadrement des ventes sur internet, notamment grâce à la collaboration avec le site Le Bon Coin, principale plateforme de ventes en ligne d’animaux de compagnie. Le site affiche d’ores et déjà un message destiné à sensibiliser les futurs acheteurs.

Abandon des chiens et des chats: Le gouvernement dévoile son plan de lutte

Enfin, le troisième axe du plan d'action du Ministère de l'Agriculture est de sanctionner, mais surtout de faire appliquer les sanctions. Dans les mois à venir, plusieurs règles seront donc enterinées :

  • Un alourdissement des peines liées à l’abandon d’un animal pouvant aller jusqu’à 3 ans d’emprisonnement, contre 2 ans auparavant.

  • Un décret permettant de sanctionner les personnes n’ayant pas identifié (pucé ou tatoué) leur chat. Actuellement, seul le défaut d’identification d’un chien peut faire l’objet d’une amende.
     
  • Un élargissement des personnes habilitées à sanctionner : les gardes champêtres ainsi que les policiers municipaux pourront appliquer des sanctions.

Un fond d’aide aux animaux : aide aux refuges, observatoire des animaux et médecine vétérinaire pour tous

Le gouvernement a aussi décidé d’allouer une enveloppe exceptionnelle de 20 millions d’euros pour lutter contre les abandons. Cette somme sera répartie de la manière suivante :

  • 14 millions d’euros pour renforcer les infrastructures des refuges. L’objectif étant d’aider les petits refuges à s’agrandir et à améliorer l’accueil des animaux.
     
  • 2 millions d’euros dédiés à la mise en place d’un observatoire de la protection animale afin de mieux déterminer la réalité de l’abandon et de la condition animale en France. Comme l’explique le Ministre : "Nous avons un triste record en France avec environ 100 000 animaux de compagnie abandonnés chaque année. La réalité c’est que c’est sûrement beaucoup plus". Ce nouvel outil permettra aux autorités d’avoir des chiffres plus précis et de mener une politique plus efficace face à la situation.
     
  • 4 millions d’euros seront alloués à la médecine vétérinaire solidaire, afin de soigner les animaux des personnes les plus démunies. Une association appelée "Vétérinaire pour Tous" devrait voir le jour. Les praticiens vétérinaires qui adhèreront à cette association soigneront les animaux des personnes démunies à moindre coûts. Le reste à charge sera partagé entre le propriétaire et l’association.

Une proposition de loi devrait être débattue le 26 Janvier par les parlementaires dont Loïc Dombreval, très soucieux du bien-être et de la condition animale.

A lire aussi : les étudiants vétérinaires de Lyon s'organisent pour soigner les animaux des SDF

# chien abandonné, chat abandonné
Par Eva Morand Crédits photo :

Shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)