Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chien</p>
Race de chien :

Oui, les chiens peuvent aider les malades mentaux

Mardi 11 Juillet 2017 | Par Elisa Gorins

Un hôpital psychiatrique situé à Amiens (Picardie) est le seul en France à proposer à ses patients des séances de cynothérapie. Ces soins, délivrés sur prescription médicale, consistent à apporter une source d’apaisement aux malades grâce à l’aide… de chiens. Et ça fonctionne !

Ils ne sont pas des médicaments mais peuvent pourtant avoir des effets au moins aussi bénéfiques – sinon plus - sur les patients souffrant de maladies psychiques. Et surtout, ils sont sans effets secondaires. Les chiens ne sont pas les meilleurs amis de l’homme pour rien. On sait à quel point leur présence fait du bien à leurs maîtres. Alors, ce « pouvoir magique » qui les rend si unique, l’hôpital psychiatrique d’Amiens a voulu l’utiliser sur ses patients.

Les résultats sont spectaculaires à en croire le personnel soignant : des personnes qui s’automutilaient ont cessé leurs actes après une séance de cynothérapie ; d’autres, qui avaient du mal à exprimer leurs émotions, se libéraient plus facilement en présence d’un chien… « On a commencé à utiliser ce type de thérapie pour des patients qui avaient du mal à s’ouvrir sur l’extérieur », a expliqué le Dr Cyril Guillaumont, chef de pôle. « Le patient replié sur lui-même se focalise sur l’animal qui le rassure (…). On constate comment l’animal a pu être le traitement qui leur a permis de s’ouvrir ».

Le chien, une aide psychologique précieuse

L’effet positif de l’animal sur l’homme n’est plus à démontrer. Auprès de personnes malades mentales, le chien est un soutien sans failles, une oreille attentive qui ne juge pas et garde tous les secrets sans jamais les répéter. Véritable antidépresseur, il diminue l’anxiété, la nervosité et favorise les liens sociaux.

Le chien permet enfin de reprendre conscience de son corps : s’occuper d’un animal (le promener, le brosser…), constitue une première étape encourageante pour pouvoir aussi prendre soin de soi.

A quand la démocratisation de la cynothérapie partout en France… ?

A lire aussi : Paris, capitale de la médiation animale

Êtes-vous favorable au développement de la zoothérapie dans les hôpitaux et centres de soins ?

  • Oui, à 100%
  • Seulement dans les hôpitaux psychiatriques
  • Non
Crédits photo :

Shutterstock (image d'illustration)

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook