Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

L’Ordre des vétérinaires demande des alternatives à l’euthanasie d’animaux pour des raisons non médicales

Jeudi 15 Octobre 2020 | Par Nathalie D'Abbadie

L’Ordre des vétérinaires a partagé des recommandations à l’intention du gouvernement français afin de réduire autant que possible les cas d’euthanasie d’animaux non justifiée par des raisons médicales.

L’euthanasie d’un animal de compagnie en fin de vie est toujours un moment d’une grande sensibilité pour ses propriétaires, mais aussi pour le vétérinaire chargé de cet acte médical.

Lorsque l’euthanasie est demandée pour des raisons non médicales, et ce pour un animal domestique ou de rente, le vétérinaire doit agir à l’aune de son code de déontologie, et selon ses propres valeurs et conscience.

Pour limiter les cas légaux où l’euthanasie est pratiquée pour des raisons non médicales, l’Ordre des vétérinaires a partagé le 12 octobre 2020 ses recommandations pour des solutions alternatives qui permettent de préserver la vie animale :

  1. Définir l’euthanasie animale dans le code rural et de la pêche maritime, ainsi que les règles déontologiques attendues des vétérinaires en situation de réaliser l’acte d’euthanasie animale, dans le code de déontologie.
     
  2. Créer un conseil éthique de médecine vétérinaire, pour aider les vétérinaires à prendre une décision lorsqu’ils sont confrontés à des situations juridiques complexes d’euthanasie animale
     
  3. Responsabiliser les propriétaires d’animaux, particuliers ou professionnels, au sujet de l’euthanasie d’animaux, des êtres vivants doués de sensibilité
     
  4. Renforcer la formation des vétérinaires (en activité ou en formation) au sujet des incidences émotionnelles de la réalisation d’une euthanasie animale
     
  5. Créer et promouvoir des circuits pour replacer des animaux d’élevage considérés comme des non-valeurs économiques, et ainsi éviter leur euthanasie, et réduire la naissance d’animaux dans les filières de production
     
  6. Effectuer le contrôle des naissances animales pour éviter leur prolifération et les abandons qui s’en suivent
     
  7. Etendre les possibilités d’hébergement d’animaux âgés, maltraités ou abandonnés pour éviter qu’ils ne soient euthanasiés

Si certaines de ces recommandations sont mises en place, le sort de nombreux animaux serait changé à jamais ! Espérons qu’elles soient écoutées et prises en compte, pour le bien-être des animaux qui ne demandent qu’à être aimés !

A lire aussi : La Fondation 30 Millions d’Amis sauve 24 Jack Russells d’un logement insalubre (Vidéo)

# euthanasie
Par Nathalie D'Abbadie Crédits photo :

Shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)