Publicité

À New York, Ryan gagne (très) bien sa vie en promenant des chiens

Dog Sitter Dog Sitter

Ryan Stewart a décidé de se lancer dans le métier de « pet sitter » qui ne nécessite pas de diplôme. Sa réputation solide lui permet de très bien gagner sa vie.

Par Elodie Carpentier

Publié le

Il y a 20 ans, Ryan Stewart a décidé d’arrondir ses fins de mois en devenant un « promeneur de chiens ».

Les chiens nécessitent une attention constante

Quelques années plus tard, il décide d’en faire son métier. Comme l’explique le site CNBC, le quarantenaire gagne 60 dollars par heure en promenant entre trois et cinq chiens à la fois. Selon le média américain, Ryan gagne jusqu’à 120 000 dollars par an (environ 120 156 euros par an).

Même si son salaire peut en faire rêver plus d’un, l’homme explique qu’il « travaille environ 36 heures par semaine, réparties sur six jours » et qu’il ne s’agit pas d’un métier fantaisiste.

Il rappelle notamment que « les chiens nécessitent une attention constante ». Voilà pourquoi, il est important qu’« un bon promeneur de chiens soit concentré et attentif pour éviter que le chien ne se blesse ».

Les erreurs et les accidents peuvent avoir des conséquences sur la santé de l’animal : « des petits écarts de concentration pourraient entraîner la prise de la queue du chien dans une porte, ce qui pourrait entraîner une facture vétérinaire de 2 000 dollars ».

Un peu plus de 35 000 dollars par an en moyenne

Pour les personnes qui voudraient se lancer dans l’aventure, il rappelle que son salaire est le fruit d’un travail constant : « je me souviens d’être debout dans la rue en train de distribuer des cartes de visite ».

Selon le site ZipRecruiter, les promeneurs de chiens à New York touchent en moyenne 35 625 dollars par an.

À lire aussi : Elle engage une personne pour garder ses chiens : un SMS la bouleverse

Le chien s’approche des vêtements de son ancien maître, ce qu’il fait ensuite a fait couler des larmes (Vidéo)

Laisser un commentaire
0 commentaire
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter