Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chat</p>
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Race de chien :

Natacha Harry : «La SPA a retrouvé sa place dans l’univers de la protection animale»

Lundi 27 Juin 2016 | Par Equipe Wamiz

Samedi, pour un deuxième mandat de 3 ans, les adhérents de la Société Protectrice des Animaux (SPA) ont choisi de faire confiance à Natacha Harry. La Présidente bénévole de l'association s'est alors confiée à nous.

Vous venez d’être réélue à la tête de la SPA : un commentaire ?

N.H : Ce nouveau mandat qui nous est accordé par les adhérents, à mon équipe et à moi-même, est une preuve éclatante que nous avons su travailler dans la cohésion et avec un grand professionnalisme pour faire progresser la cause animale. Nos projets et notre vision ont su fédérer les équipes et les sympathisants : les trois prochaines années seront placées sous le signe de la consolidation et du développement.

Aujourd’hui, que représente la SPA pour vous ?

N.H : A mon sens, la SPA a aujourd’hui retrouvé sa place et sa prépondérance dans l’univers de la protection animale. A mon arrivée à la présidence de la SPA en 2013, j’ai trouvé une association affaiblie par des années tumultueuses. En 2016, la Société Protectrice des Animaux rayonne, par sa solidité, sa transparence de gestion et sa rigueur. Les adoptions responsables progressent d’année en année, nous sommes très actifs dans la lutte contre toute forme de maltraitances, qu’elles soient le fait d’individus ou de réseaux organisés et notre voix sur les grands sujets de souffrance animale compte à nouveau dans le débat public. La SPA a maintenant des bases fortes et pérennes pour assumer pleinement son rôle d’association leader en matière de protection animale.

Quelles sont vos plus grandes fiertés et vos déceptions concernant les actions menées ?

N.H : Le chemin parcouru en 3 ans a de quoi nous rendre tous, adhérents, salariés, bénévoles, très fiers de nos efforts. Tous nos indicateurs sont au vert pour faire reculer la souffrance animale. Il existe des points de déception, comme le fait que nous n’avons toujours pas obtenu de la part de la justice des sanctions exemplaires à l’encontre de ceux qui maltraitent les animaux : c’est un frein à la prise de conscience générale du statut d’être vivant doué de sensibilité de l’animal et au recul visible de la maltraitance.

Est-ce que l’innovation que représentent les Maisons SPA a porté ses fruits ? Comptez-vous en ouvrir d’autres ?

N.H : Les Maisons SPA sont des lieux de sensibilisation à la protection animale au cœur des villes, il est possible de s’y engager comme bénévole, ou Délégué Enquêteur. Cela permet à la SPA d’aller à la rencontre des acteurs publics et de développer avec eux des partenariats durables en faveur de la cause animale. Nos Maisons SPA sont très actives, nous allons les installer dans la durée. Des projets sont à l’étude pour étendre le dispositif à d’autres villes françaises.

Si vous deviez faire le bilan concernant le placement des animaux dans le cadre des Familles Accueil, qu’en diriez-vous ? Combien d’animaux en bénéficient aujourd’hui ?

N.H : Les Familles d’Accueil sont une formidable opportunité pour nos animaux en mal d’adoption d’avoir accès à une vie paisible et confortable. Depuis son lancement en 2014 jusqu’à début juin 2016, 419 animaux ont ainsi rejoint une Famille d’Accueil tendre et affectueuse.

La protection des animaux, toujours plus au cœur du combat de la SPA

SPA

Qu'en est-il de la cellule anti-trafic ? Quelles sont ses perspectives (plus de moyens ? plus d'actions ?)

N.H : La Cellule Anti-Trafic de la SPA est à la fois unique et exemplaire. Sa mission est de mettre à jour les circuits mafieux et les trafics en tout genre d’animaux, venant aujourd’hui pour l’essentiel des pays d’Europe de l’Est. En 2015, la CAT a mené 245 enquêtes.

Le travail de la CAT vient en complément de celui, ancré dans le quotidien, de notre service Enquêtes, qui vérifie chaque jour le bien-fondé des faits de maltraitance portés à notre connaissance. En 2015, 2 844 enquêtes ont été réalisées et 615 procédures pour mauvais traitements et actes de cruauté ont été suivies et 692 animaux nous ont été confiés dans le cadre de réquisitions opérées par l’administration ou la justice.

La lutte contre toute forme de maltraitance animale est au cœur des missions de la SPA. Nous allons bien entendu donner tous les moyens nécessaires à nos acteurs pour leur permettre de poursuivre et développer leur nécessaire travail de protection animale.

Si vous deviez décrire la SPA en 3 chiffres, quels seraient-ils ? Pourquoi ?

N.H : 38 958 : c’est le nombre d’animaux qui ont été adoptés par le biais de la SPA en 2015. Ils sont désormais sauvés, et ils permettent à 38 958 autres animaux d’avoir une chance d’être adoptés. Visiblement, l’adoption a le vent en poupe, ce qui est un progrès majeur pour la cause animale.

63 : c’est le nombre de refuges et Maisons SPA qui composent le réseau de la SPA partout en France. C’est la grande force de la SPA : ces structures, qui appartiennent toutes à la SPA, sont gérées par des professionnels salariés, plus de 600, accompagnés par 3 000 bénévoles. Ensemble, ils assurent une présence permanente auprès des animaux, tous les jours de l’année.

78 % : la SPA ne vit que de la générosité du public. Ce sont 78% de ses ressources qui ont été consacrées en 2015 à la protection animale. La SPA met un point d’honneur à communiquer avec clarté et transparence sur l’utilisation de ses ressources. Pour cette raison, elle a obtenu le label « Don en Confiance » du Comité de la Charte le 31 mai 2015, qui garantit une gestion saine et performante.

Qu’ambitionnez-vous désormais pour la SPA ?

N.H : J’ambitionne d’inscrire la SPA dans la continuité. Nous devons maintenir le cap des actions entreprises depuis 3 ans pour que les animaux, tous les animaux, soient les grands bénéficiaires de chacune de nos missions. Nous voulons une SPA toujours plus forte pour Zéro tolérance face à la souffrance animale. Cela passe par un engagement actif contre la maltraitance et pour le bien-être animal avec une amélioration de la prise en charge des animaux en souffrance, le tout dans le cadre d’une gestion et une vie associative responsables et tournées vers l’avenir.

Pour la deuxième année consécutive, vous avez lancé le numéro vert Allo Animal Perdu. Comptez-vous le rendre actif à l’année ?

N.H : Le numéro vert Allo Animal Perdu – 0800 300 400 est dédié aux situations d’urgence qui peuvent se présenter pendant la période estivale, réputée complexe pour les animaux. Il a pour mission d’éviter qu’une perte se transforme en abandon définitif. Il faut savoir que nos refuges sont ouverts toute l’année et accompagnent tous les jours les maîtres et les particuliers qui se retrouvent dans une situation de perte ou témoins d’une maltraitance. Nos équipes d’inspecteurs salariés et de délégués-enquêteurs bénévoles effectuent des astreintes pour être joignables en permanence et apporter une réponse à ces urgences, 365 jours par an.

Quelles sont les valeurs/messages que vous comptez transmettre (et à qui) ?

N.H : Ce qu’il est important de dire, c’est que la cause animale est l’affaire de tous ! Elle fait partie d’un vivre ensemble harmonieux, elle fait partie d’un équilibre sociétal dans notre société moderne et qui se veut progressiste. Il y a encore beaucoup à accomplir, à tous les niveaux, dans le respect des convictions des uns et des autres. Chacun peut apporter sa pierre à l’édifice.

Une application stricte des lois pour la protection des animaux

SPA

Avez-vous déjà pensé à intervenir dans les écoles ? Pourquoi ?

N.H : Non seulement nous y avons pensé mais nous le faisons déjà ! La sensibilisation du jeune public est primordiale pour faire avancer la cause animale. Il est fondamental de former et d’éduquer les adultes de demain à connaître et comprendre les animaux, pour les respecter et les protéger. Cela participe pleinement à la mission de lutte contre les abandons et la maltraitance de la SPA. L’équipe dédiée à la jeunesse de la SPA est intervenue dans de nombreuses classes, partout en France, pour informer et mobiliser les jeunes autour de la cause animale. De nombreux projets extra-scolaires ont également été mis en place. Et nous allons intensifier ces actions dans les années à venir. J’ajoute que la SPA dispose de 19 Clubs Jeunes qui permettent aux enfants de venir participer activement à la vie de nos refuges.

Les politiques concernant les animaux commencent à bouger. A l’aube des élections présidentielles, qu’attendez-vous des candidats ?

N.H : Comme nous l’avons martelé en avril dernier, nous attendons des élus français qu’ils prennent clairement position contre toute forme de souffrance animale, en faisant appliquer drastiquement les lois qui protègent aujourd’hui les animaux et en modifiant celles qui leur portent un préjudice grave. L’animal est un être vivant doué de sensibilité selon la loi française : il est impératif que ce soit le cas sur l’ensemble du territoire français, en toutes circonstances, sans aucune dérogation.

Pourquoi avoir choisi de lutter en faveur de la cause animale ? Que représentent les animaux pour vous ?

N.H : J’ai grandi entourée d’animaux, je suis vétérinaire de formation, et mon activité professionnelle est intimement liée aux animaux. La lutte en faveur de la cause animale semble inscrite dans mon ADN, d’où mon engagement bénévole auprès de la première association française de protection animale !

Avez-vous une anecdote heureuse à nous livrer en votre qualité de Présidente de la SPA ?

N.H : Chaque animal sauvé est pour moi source de grande joie. Mais très récemment, j’ai ressenti une immense émotion lorsque le Grand Refuge, lieu unique dédié à l’accueil des équidés maltraités et au bien-être animal a ouvert ses portes au public. Il a fallu plus d’un an de travaux, réalisés par une équipe SPA qui n’a compté ni son temps, ni sa peine, pour que ce havre de paix voit enfin le jour. Dès le premier week-end d’ouverture, le Grand Refuge a accueilli près de 2 000 personnes, et près de 50 de nos pensionnaires ont déjà trouvé une famille qui leur permette de couler des jours enfin heureux et paisibles.

Si vous aviez un mot à dire à vos salariés mais aussi et surtout à vos bénévoles, quel serait-il ? Pourquoi ?

N.H : C’est tout d’abord un grand merci, que je souhaite adresser à tous. Merci pour les efforts, la persévérance, l’engagement sans faille, la motivation à toute épreuve et surtout dans les moments les plus difficiles. Merci pour leur richesse, aussi, car le trésor de la SPA, c’est surtout et avant tout la grandeur d’âme et le professionnalisme des femmes et des hommes qui œuvrent quotidiennement pour faire avancer le bien-être animal. Je voudrais aussi leur dire qu’ensemble, dans la cohésion qui est la nôtre aujourd’hui, nous allons remporter de nouvelles victoires en faveur des animaux. Car c’est ensemble que nous sommes forts et que nous allons écrire les plus belles pages de la SPA.

 

Crédits photo : Wikipedia / Facebook - SPA
0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook