Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Municipales 2020 : Loïc Dombreval propose un Pacte "Homme & Animal, une vie commune"

Mardi 14 Janvier 2020 | Par Elise Petter

"Plus encore qu'un objet politique, la place de l'animal est un enjeu de société."

Le député LaREM des Alpes-Maritimes, Ancien Maire, Docteur Vétérinaire et Président du groupe d'études parlementaires "condition animale" de l'Assemblée Nationale, Loïc Dombreval a récemment dévoilé un pacte de 20 mesures pour améliorer le rapport Homme-Animal dans la cité

Fruit du recensement des meilleures pratiques déjà en place dans des communes françaises, ce pacte vise à organiser la vie commune harmonieuse de l'Homme et de l'animal dans la cité. 20 mesures fortes que chaque futur maire pourra s'approprier, 20 mesures fortes pour faire vivre harmonieusement l'homme et l'animal à l'échelle communale. 

Les 20 mesures du Pacte

Municipales 2020 : Loïc Dombreval propose un Pacte

Une rubrique de ce Pacte évoque tout particulièrement les animaux de compagnie

  • Mettre en place une permanence téléphonique "anti maltraitance animale".
  • Mettre à disposition des habitants un nombre suffisant d'espaces canins et organiser le partage des parcs entre non-possesseurs d'animaux et possesseurs d'animaux.
  • Proposer aux habitants des cours d'éducation canine, de sensibilisation à la propreté sur les voies publiques et aux bons comportements sociaux et des formations à l'adoption responsable et à la sensibilisation des plus jeunes. 
  • Mettre en place la gratuité des chiens portant laisse et muselière dans les transports en commun municipaux quelle que soit leur taille. 
  • Créer un cimetière animalier municipal.
  • Favoriser l'accueil et la présence d'animaux dans les établissements municipaux publics. 
  • Budgétiser des aides financières pour aider les populations fragiles en situation de difficultés économiques à stériliser et prendre soin de leurs animaux.
  • Favoriser les "haltes" canines ou félines pour des gardes temporaires des animaux des personnes isolées ou fragiles.
  • S'engager à respecter l'article L. 211-24 du code rural qui dispose que chaque commune doit prévoir une fourrière ou pouvoir avoir recours à celle d'une commune voisine.
  • Accompagner financièrement les refuges et associations locales dans la promotion de l'adoption.

A lire aussi : Loïc Dombreval : « L’animal prend une place grandissante dans la société française. »

# animal de compagnie, politique
Par Elise Petter Crédits photo :

Wamiz

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)