Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chien</p>
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Race de chien :

Mourant, un homme décide de léguer toute sa fortune… à son chien !

Jeudi 18 Août 2016 |

Parce qu’il n’a plus personne d’autre dans sa vie que son fidèle chien, un Chinois gravement malade a récemment décidé de faire de ce dernier l’héritier de sa richesse.

La vie ne lui a fait aucun cadeau… mis à part son chien. Wang Jungwu, septuagénaire originaire de la ville de Harbin (Chine) qui souffre de paralysie partielle mais aussi de problèmes cardiaques, n’a pas la chance d’être entouré. Pour cette raison, après avoir soufflé sa 71e bougie, il a décidé de rédiger son testament. Et dans celui-ci, c’est à Er Fu qu’il a choisi de léguer toute sa fortune. L’animal est en effet le seul et unique compagnon à partager sa vie depuis maintenant de 11 ans, a rapporté le site People’s Daily Online.

Aussi, lorsque son maître viendra à disparaître, le toutou héritera de 80000 yuans (un peu plus de 10650 euros). Un joli petit pactole qui devrait le mettre à l’abri du besoin jusqu’à la fin de ses jours.

Plus qu’un chien, un membre de sa famille

Ne voyez dans la décision du vieil homme aucun coup de folie : Er Fu est plus qu’un chien pour lui. Et pour cause, il est sa seule famille depuis les tragiques décès de son fils et sa femme… Aussi, il a tout prévu et organisé pour que son fidèle compagnon vive au mieux cette séparation : ce dernier sera accueilli au sein de Liu Li, un refuge local qui devra s’en occuper et lui remettre une «retraite». Et si la directrice de l’établissement, touchée par l’histoire de ce joli duo, a promis de prendre bien soin du chien…  elle a refusé la donation du maître.

Suite à la sortie de son histoire dans les médias, Wang Jungwu a dû être hospitalisé. Bien qu’il soit sous perfusion en raison de la dégradation de son état de santé, il se déplace quotidiennement juqu'au refuge pour aller voir son chien tant aimé et le nourrir.

A lire sur le même thème : Huit mois après la mort de son maître, ce chien l’attend encore devant l’hôpital

Légueriez-vous votre fortune à votre animal de compagnie ?

  • Oui
  • Non
Crédits photo : Capture d'écran Twitter - @MailOnline
5 commentaire(s)
Je suis très heureux pour ce chien. J'adore cette histoire très touchante. Cet homme à fait preuve d'une grande gentillesse envers son animal.
Bonsoir Dockman vous n'avez pas oublié que nous sommes en France et que là c'est le cas d'un Monsieur qui habite la Chine, de ce côté là ils sont peut être plus évolués que nous mais d'un autre côté ils bouffent ces pauvres chiens alors pour une fois que l'on a une belle histoire..........
Bien malheureusement beaucoup se retrouve sans présence lors d'une maladie (même sans !)
Pour seule compagnie un chien, un chat, un oiseau...qui eux resteront à votre chevet en vous regardant les yeux remplis d'amour....
En France, les animaux ne peuvent pas toucher un héritage.
Le droit civil ne reconnaît que deux catégories juridiques : les personnes et les choses. Seules les personnes peuvent faire bénéficier d’un legs, c’est-à-dire hériter.
Le problème c’est que votre animal est considéré comme un bien...un meuble (d’après l’article 528 du Code civil), donc comme une chose. Impossible pour lui de devenir propriétaire de vos biens.
Même si vous prenez soin de rédiger votre testament à la faveur exclusive de votre anima, le notaire se fera un plaisir de ne pas en tenir compte.
Mais si les animaux ne peuvent pas être bénéficiaires d’un legs, rien ne les empêche en revanche d’en être l’objet.
Il y a alors le stratagème du legs à charge :
Le propriétaire de l’animal peut très bien faire ce que l’on appelle un legs à charge.
Le principe est simple :
la personne lègue une somme d’argent à une association ou à une personne, qui devra prendre soin de l’animal jusqu’à son décès. On peut même stipuler que l’argent légué ne devra servir qu’à assurer le bien-être de votre compagnon à poils (ou à plumes) sous peine d’annulation de l’opération.
Des précautions juridiques supplémentaires existent...
Vous avez peur que le gardien nommé ne meure avant votre chien ou chat ?.. Vous pouvez toujours effectuer unlegs de residuo (ce qu’il reste, en latin).
Ainsi, le propriétaire, dans son testament, peut décider qu’en cas de décès de la personne chargée de s’occuper de l’animal, la somme restante sera répartie de telle ou telle façon. L’argent pourra notamment être transmis à une nouvelle personne, avec la même obligation de protection de l’animal.
De quoi assurer une belle fin de vie à son animal !!!
adorable toutou ! cette homme aura fini sa vie avec son chien fidèle , pour le remercier ... C'est magnifique ce genre d'histoire , vrai , triste , touchante ...
Rien de plus beau pour son animal adoré..........Génial de la part de ce Monsieur..........Mais il va falloir protéger le chien
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook