Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Mayenne : 200 chiens destinés à une vente aux enchères ont été rachetés par un élevage-usine

Mardi 09 Avril 2019 | Par Nathalie D'Abbadie

Il y a une semaine, la Fondation 30 Millions d’Amis s’inquiétait et s’indignait de la vente aux enchères prochaine de centaines de chiots, prévue pour le 9 avril (aujourd’hui). Depuis, cette vente a été annulée… Mais les craintes de non-respect de l’animal de la Fondation étaient justifiées, puisque les chiens ont finalement été vendus à un élevage-usine.

Cette vente aux enchères avait pourtant provoqué colère et indignation la semaine dernière, et ce même au sein de l’Assemblée Nationale. Tous les yeux étaient rivés sur l’annonce en ligne qui classait les toutous dans la catégorie « Matériels professionnels » du site !

Depuis, l’annonce a été dépubliée et la vente aux enchères annulée. Les vendeurs avaient-ils entendu les craintes des défenseurs des animaux et fini par voir la raison ? Hélas, non, ce n’est pas le cas !

Une revente à un élevage industriel

Suite à la liquidation judiciaire et fermeture de l’élevage de Cossé-le-Vivien (53), le TGI de Laval a vendu les chiots à un ‘’élevage-usine’’ de la Marne, « Les Marais de Courmont », qui est capable d’héberger 800 animaux à la fois. On est bien dans un élevage intensif et industriel…

La Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis, Reha Hutin, s’inquiète profondément pour l’avenir de ces toutous sans défense :

« C’est le pire des scénarios qui a été choisi par les autorités. La démonstration est faite que ces animaux sont considérés comme de la basse marchandise. On ne voit pas en eux l’être vivant et sensible qu’ils sont, mais bien la valeur pécuniaire qu’ils représentent. C’est honteux ! […] Après avoir séjourné dans cet ‘’élevage-usine’’ autorisé à détenir plus de 800 chiens et chats – on est bien loin de l’élevage familial ! –, à qui seront-ils revendus ? Des animaleries ? D’autres éleveurs ?  Sans parler des femelles reproductrices dont on sait quel triste sort les attend… »

Une décision absurde

De plus, l’élevage « Les Marais de Courmont » a déjà été placé en redressement judiciaire en 2017, alors que les chiens se retrouvent aujourd’hui sans foyer justement à cause de la liquidation de leur ancien élevage. Clairement, cet élevage n’est pas du tout adapté pour recevoir ces chiens et s’en occuper comme il le faut. Ici, ces animaux n’ont pas été considérés comme des êtres doués de sensibilité, mais bien des objets !

Les 104 autres animaux initialement proposés à la vente aux enchères ont été sauvés par la Fondation qui a réussi à les récupérer en soulignant leurs problèmes de santé et autres difficultés administratives. Ils ont été recueillis par une association de protection animale, et visiblement sauvés d’un bien triste sort.

Malheureusement, les 200 autres chiots n’ont pu être sauvés de cette situation infernale. Pourtant, de nombreux acteurs se sont engagés pour aider ces pauvres toutous. La Fondation 30 Millions d’Amis avait même reçu le soutien public de 19 parlementaires ainsi que 50 000 signatures sur une pétition mise en ligne sur le site change.org.

A lire aussi : Les usines à chiots d’Europe de l’Est génèrent 58 millions d’euros de chiffre d’affaires

# 30 millions d'amis, élevage
Crédits photo :

Capture

3 commentaire(s)
mais ils ne réfléchissent plus les humains , faire une chose aussi débile !!!!les animaux auraient été mieux à 30 millions d'amis
Absurdité humaine ! mais à un moment donné, les pouvoirs publics vont ils pouvoir utiliser un peu leur cerveau et se rendre compte de leur c**-nnerie ?
Idem cette élevage ne semble faire que du lof ! et là, il y a bien des "non lofs" ou "non utilisables pour saillie", alors que vont ils devenir ? les tester un par un pour voir les maladies ou tares éventuelles, stériliser afin d'éviter des anomalies ou gestations à risques ? j'espère j'espère... ;(
Ces pauvres chiens vont se retrouver dans l'enfer des élevages usine, élevages qui devraient être interdits, tout comme les animaleries. Certains d'entre eux, s'ils sont achetés par des gentilles familles, connaîtront peut-être le bonheur. Mais les autres ? Il est inadmissible qu'au 21ème siècle les animaux soient exploités ainsi, tout est une question d'argent et non de respect de ces êtres faits pour aimer et être aimés. J'ai honte de mon pays où règne la maltraitance et où les dirigeants ne font rien pour que ça change. J'ai honte de ce pays qui n'écoute pas ceux qui luttent pour le bien-être de nos animaux. J'ai honte et j'en pleure !
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)