Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Maltraitance animale : ils vendaient des chats en fournissant de faux certificats vétérinaires

Samedi 16 Octobre 2021 | Par Elodie Carpentier
Maltraitance animale

Deux hommes de 25 et 34 ans ont été arrêtés pour escroquerie et maltraitance animale. Les auteurs présumés vendaient des chats sur le Bon Coin en fournissant de faux certificats vétérinaires.

De faux certificats vétérinaires

La police vient de démanteler un trafic de chats en Ile-de-France. Comme le révèle le Parisien, deux hommes ont été placés en garde à vue pour escroquerie et maltraitance animale.

L’affaire commence lorsqu’un habitant d’Asnières dépose plainte pour escroquerie. L’homme raconte qu’il a acheté un chaton sur le Bon Coin. La transaction s’effectue dans un hall d’immeuble.

Contre 300 euros, l’acheteur repart avec l’animal et un certificat vétérinaire attestant de la bonne santé du félin.

Le nouveau propriétaire va alors contacter le vétérinaire de Seine-et-Marne indiqué sur le document. Il va ainsi découvrir que le praticien n’a jamais existé. Comprenant la supercherie, il se rend à la police.

Le journal révèle qu’en accord avec les policiers, le propriétaire du chaton va de nouveau contacter le vendeur pour lui annoncer son intention d’acheter un second chat.

Lors d’un nouveau rendez-vous, le vendeur va être arrêté par les forces de l’ordre. Dans son appartement, les policiers ne trouveront rien.

13 chats retrouvés dans un appartement insalubre

Durant l’enquête, les policiers vont découvrir que le vendeur de 25 ans avait des liens avec un fournisseur d’animaux du 14ème arrondissement de Paris.

C’est dans l'appartement insalubre de cet homme de 34 ans que les forces de l’ordre vont tomber sur plusieurs chatons et chats adultes. Au total, ils vont retrouver 13 félins.

D’après l’enquête, c’est le trentenaire qui établirait les faux certificats vétérinaires. Des documents achetés vierges mais avec un véritable tampon vétérinaire pour 60 euros sur le réseau social Snapchat.

Les deux hommes arrêtés, ont depuis été remis en liberté, en attendant la suite de l’enquête.

À lire aussi : Un militaire entre dans un refuge avec une arme : ce qu’il demande est à peine croyable

# maltraitance, relation homme-animal, cause animale
Par Elodie Carpentier Crédits photo :

@Shutterstock L-N

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)