Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chat</p>
Race de chien :

Lutte contre les déjections canine dans les rues : Robert Ménard veut ficher l’ADN des chiens

Lundi 25 Avril 2016 | Par Charline Béduit

Le maire de Béziers, Robert Ménard, a décidé ce vendredi 22 avril de lutter contre les déjections canines présentes dans les rues de sa ville. Pour cela, il envisage la mise en place de prélèvements ADN dans les déjections afin de retrouver les propriétaires de chien pour les verbaliser...

Ce sont les policiers municipaux de la brigade environnementale de la ville qui seront chargés des prélèvements d'ADN contenu dans les déjections des toutous et qui les enverront par la suite au laboratoire bordelais Animagene, spécialisé dans l’analyse génétique animale. Le contrat forfaitaire, signé entre la ville et le laboratoire, sera de 50 000 euros pour une année. Si cet essai lancé à l'autonme prochain sera le premier réalisé en France, d'autres pays d'Europe se sont d'ores et déjà laissés tentés par le concept.

Plusieurs villes d'Espagne et d'Italie ont en effet déjà expérimenté ce système et les résultats se sont rapidement fait ressentir puisque la présence de déjections canines dans les rues a considérablement diminué. Aussi, 1300 chiens seront concernés par ce projet à partir du mois d’octobre et seront concentrés uniquement dans le centre-ville de Béziers. Chaque propriétaire de chien sera invité à se rendre chez son vétérinaire pour faire passer des prélèvements à sa boule de poils. Ces derniers seront transmis à Animagene, qui conservera ces analyses en attribuant un numéro à chaque animal. Un seul service de la mairie de Béziers connaîtra d'ailleurs tous les identifiants donnés à chaque propriétaire de chien.

450€ d'amende

Pour répondre à tout contrôle, le maître de l'animal devra se rendre dans la zone concernée munis des papiers de son quatre-pattes. Si le détenteur du chien s’oppose aux prélèvements ou n’est pas en possession de sa carte de «circulation» il s’exposera à 38€ d’amende. L'amende pour celui qui ne ramassera pas les excréments de son chien sur les trottoirs de la ville pourra s’élever jusqu’à 450€.

Les raisons de la mise en place de cette loi sont simples pour Robert Ménard : «les agents municipaux ont autre chose à faire que de ramasser les crottes des animaux des autres. Cette mesure aura plusieurs buts : lutter contre le vol des animaux mais aussi protéger l’environnement». La mairie de Béziers se donne deux mois pour recenser les 1300 animaux, et explique que la loi sera appliquée avec souplesse, mais fermement.

Pensez-vous que la mise en place de prélèvements ADN soit une bonne idée pour lutter contre les déjections canine ? N'hésitez pas à nous faire partager votre avis en commentaire sur notre page Facebook !

A lire sur le même thèmeQuand l’ADN des déjections devient une menace pour les propriétaires de chiens

Les tests ADN sont-ils une bonne solution pour lutter contre les déjections canine dans les rues ?

  • Oui
  • Non
Crédits photo : Shutterstock / Pinterest
1 commentaire(s)
pourquoi pas ! je trouve déjà que les chiens devraient tous être identifiés dans un fichier par leur ADN, pour d'autres raisons.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook