Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Loïc Dombreval : « L’animal prend une place grandissante dans la société française. »

Jeudi 28 Mars 2019 | Par Nathalie D'Abbadie

La rédaction de Wamiz s’est rendue à l’Assemblée Nationale pour interviewer M. Loïc Dombreval, député et Président du groupe d’étude « Condition animale » de l’Assemblée Nationale. L'occasion de discuter des priorités de l'Etat en ce qui concerne les animaux de compagnie.

Les priorités de l’Etat français vis-à-vis des animaux

Président du groupe d’étude « Condition animale » de l’Assemblée Nationale, M. Loïc Dombreval a fait des animaux une des priorités de son engagement politique. Ainsi, il a évoqué à notre micro les trois axes primordiaux en ce qui concerne les animaux de compagnie :

  1. L’identification de tous les animaux domestiques : même si cette étape est obligatoire en France, elle n’est pas toujours appliquée pour les chats et chiens français !
  2. La réduction des abandons : entre 2015 et 2017, la SPA a enregistré une augmentation des abandons de 20% pour les chats et 6,5% pour les chiens, et en 2018, les abandons ont atteint de nouveaux records. L’identification de tous les animaux de compagnie permettrait notamment de réduire significativement le nombre d’abandons, et de retrouver bon nombre d’animaux perdus !
  3. La stérilisation des animaux de compagnie, notamment la stérilisation des chats et chiens : faudrait-il la rendre obligatoire ? Ou simplement l’encourager davantage ? Ce sont autant de questions à propos desquelles le groupe d’études « Condition animale » de l’Assemblée Nationale pourra être amené à réfléchir dans les mois et années à venir.

La question des achats d’animaux sur Internet mérite également d’être étudiée par l’Etat français, tout comme le problème des achats compulsifs d’animaux de compagnie qui engendrent de nombreux abandons traumatisants pour les animaux, en plus d’être difficiles à prendre en charge pour les refuges.

M. Loïc Dombreval a également abordé la question d’un éventuel réexamen du statut des « chiens dangereux » en France. La loi du 6 janvier 1999, dite des « chiens dangereux », qui catégorise certaines races de chiens dites mordeuses ou agressives, avait pour objectif de veiller à la sécurité du grand public. Toutefois, il s’est avéré que les chiens catégorisés ne sont pas forcément les plus mordeurs, et qu’un rééquilibrage de la loi en fonction de la réalité du terrain est peut-être nécessaire.

Découvrez toute l’interview de M. Loïc Dombreval dans la vidéo ci-dessous :

Des engagements qui comptent

M. Dombreval continuera son engagement vis-à-vis de l’amélioration des conditions de vie des animaux en participant aux 1ères Assises de la P.P.A Prévention – Protection Animale ce samedi 30 mars 2019. Le député fera une intervention de 20 minutes intitulée « Politique : L’animal, un citoyen comme les autres » qui s’annonce très intéressante !

Le lendemain, il sera également présent à la Wamiz Run, et participera à la Cani-marche avec un beau Corgi ! Cette marche solidaire permettra à Wamiz de faire un don à l’Ecole des Chiens Guides de Paris, une formidable association d’intérêt général qui forme les chiens guides de personnes déficientes visuelles depuis 1987.

A lire aussi : Grand débat national : les Franciliens ont débattu sur la question de la condition animale

Aviez-vous entendu parler du groupe d'études "Condition animale" de l'Assemblée nationale ?

  • Oui
  • Non
# interview, politique, Wamiz Run
Crédits photo :

Wamiz

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)