Publicité

L’opération Cupidon des Gueules d’Anges pour rétablir la réputation des chiens dits «dangereux»

L’opération Cupidon des Gueules d’Anges pour rétablir la réputation des chiens dits «dangereux» © DR

A l’occasion de la Saint-Valentin, l’association «Gueules d’Anges - Molosses au grand cœur» menée par Eva, la présidente, est partie en balade au Bois de Vincennes, en région parisienne. Wamiz les a accompagnés…

La rédaction

Publié le

Et si célébrer l’amour c’était aussi lutter contre les préjugés ? C’est ce qu’ont fait Eva et quelques membres de son association «Gueules d’Anges – Molosses au grand cœur», lors de la Saint-Valentin. Au cours de leur opération Cupidon, ils sont allés à travers bois pour interpeler les promeneurs du dimanche afin de leur demander leur avis sur ces chiens que l’on dit «dangereux».

Mais ils n’y sont pas allés tout seuls : en effet, pour cette balade, c’est souvent en famille et avec leur fidèle toutou qu’ils sont venus. Rottweilers, Pitbulls et tout autre race de chien souffrant – injustement – du «délit de sale gueule» étaient de la partie, le tout dans une ambiance bon enfant.

Bien que la pluie a rendu l’exercice un peu compliqué en raison du peu de promeneurs présents ce jour-là dans le bois de Vincennes, elle n’a réussi à entacher l’enthousiasme de personne. Si bien que quelques rares courageux ont même pris le temps de s’arrêter auprès du cortège afin de donner quelques caresses aux chiens et de déclarer – presque unanimement – «qu’un chien ne naissait pas dangereux et que tout venait de l'éducation et du comportement du maître à son égard.»

Intéressé par ces promenades ? N’hésitez pas à vous abonner à leur page Facebook pour savoir où et quand auront lieu les prochaines !

A lire sur le même thème :
Le vrai visage des chiens «dangereux» enfin dévoilé dans une vidéo TRES poignante !
Méfiez-vous des apparences : ce que Stéphane Granet fait avec son Rottweiler est fou !

Laisser un commentaire
0 commentaire
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter