Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

KDOG : déconfinés, chercheurs et chiens renifleurs reprennent le combat contre le cancer du sein !

Vendredi 29 Mai 2020 | Par Nathalie D'Abbadie

Après une pause imposée par le confinement et le Covid-19, les équipes du projet KDOG peuvent reprendre leur essai clinique de détection du cancer du sein par des chiens renifleurs.

Au mois d'octobre 2019, la rédac de Wamiz vous parlait de KDOG, un projet fascinant d’odorologie canine appliquée à la détection du cancer du sein.

Comme bon nombre de projets, KDOG avait dû se mettre en pause pendant le confinement. Les soignants du projet KDOG étaient sollicités pour combattre le Covid-19, et de plus, les équipes ont préféré respecter les appels à vigilance de la communauté scientifique internationale et ne pas risquer la contamination des pelages des chiens de l’étude.

Mais aujourd’hui, grâce au recul de la propagation du virus, le projet KDOG reprend de plus belle !

Une reprise confiante mais teintée de tristesse

Malheureusement, Nykios, un des chiens de l’étude, est décédé des suites d’une leishmaniose pendant le confinement.

Nugaro, un Labrador noir, et Owen, un Malinois, continueront l’étude aux côtés de Palmyre, une jeune Labrador issue d’un refuge de la SPA et qui est actuellement en formation.

L’exercice de détecter l’odeur d’une maladie est complexe, car la signature chimique des maladies varie selon l’odeur individuelle des individus, des tissus, ou encore de l’état d’avancement de la maladie. Le flair de ces chiens renifleurs est épatant !

Wamiz a eu la chance d'échanger avec Isabelle Fromantin, infirmière chercheuse, initiatrice du projet KDOG dans ce Facebook live :

Un enjeu de santé mondial

Le projet KDOG redémarre avec des objectifs importants :

  • Répondre aux enjeux de répétabilité des performances de la preuve de concept, cette fois-ci sur une grande cohorte de patients
  • Améliorer la constance des chiens : les performances des chiens pouvaient varier selon les périodes, une difficulté à laquelle l’équipe travaille activement car il ne serait pas responsable de prendre le risque de faux positifs ou faux négatifs.

Ces objectifs visent à répondre à un enjeu de santé mondial pour lequel l’équipe se doit de proposer un diagnostic avec le moins de biais possible, qui aboutiraient à de mauvaises interprétations.

Les tests sont donc filmés et réalisés en aveugle, c’est-à-dire que les maîtres-chiens ne savent pas eux-mêmes si les échantillons sont positifs ou négatifs.

KDOG : déconfinés, chercheurs et chiens renifleurs reprennent le combat contre le cancer du sein !

Un nouveau protocole pour les tumeurs

L’équipe KDOG cherche à soumettre un nouveau protocole au sujet de la détection d’échantillons positifs selon le niveau de seuil.

Car plusieurs études internationales, en plus de l’équipe KDOG, ont constaté que des tumeurs enfouies représentent plus de difficultés de détection, liée aux variabilités entre les patients humains.

Que de défis pour ces chiens et leurs collègues humains !

A lire aussi : "Le Covid-19 a une odeur spécifique" : Dominique Grandjean répond à nos questions sur les chiens détecteurs de coronavirus

# chien renifleur
Crédits photo :

KDOG - Institut Curie

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)