Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Au Japon, 164 chiens squelettiques ont été secourus d’un logement de 30m2 (Vidéo)

Jeudi 05 Novembre 2020 | Par Nathalie D'Abbadie

Les autorités japonaises viennent de faire face à un cas grave de maltraitance animale, où 164 chiens vivaient entassés avec leurs propriétaires dans un appartement de seulement 30m2.

Infestés de parasites, 164 chiens faméliques ont été retrouvés dans la ville japonaise d’Izumo dans un logement de 30m2 qu’ils partageaient avec leurs trois propriétaires.

Une situation qui durait depuis des années

Les trois habitants du logement ont affirmé qu’ils avaient accueilli quelques chiens errants qui se sont multipliés au fil des années car ils n’avaient pas les moyens de les faire stériliser.

Toutefois, des voisins ont contredit cette version des faits en disant que la famille élevait des chiens depuis 30 ans.

Les voisins ont porté plainte

Il y a 7 ans, un voisin a déposé plainte au sujet d’aboiements de chiens et une odeur nauséabonde qui émanait du logement. Des inspecteurs sanitaires sont alors venus analyser la situation, et y ont trouvé des dizaines de chiens. Toutefois, la situation globale leur avait semblé acceptable à l’époque.

Quelque temps plus tard, alors que la situation s’était aggravée, les voisins ont collecté 80 signatures qu’ils ont présenté au département de la santé de la ville d’Izumo. C’est cet acte qui a permis à une association de protection animale, Dobutsu Kikin, d’organiser le sauvetage de ces pauvres animaux !

Lorsque les bénévoles ont pu entrer dans le logement, ils ont trouvé des excréments qui jonchaient le sol. Certains chiens se sont même résolus à les manger pour ne pas mourir de faim.

Selon le président de l’association, les chiens étaient en mauvais état physique mais restaient plutôt joyeux, accueillant leurs sauveurs en remuant la queue, ou en leur donnant la patte.

La famille a accepté de céder les chiens à l’association, qui va soigner et stériliser tous les chiens avant de les proposer à l’adoption.

A lire aussi : Les pompiers reçoivent un appel : en regardant au fond d’un terrier de lapin, le stress s'empare d'eux

# maltraitance
Par Nathalie D'Abbadie Crédits photo :

Youtube

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)