Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

A l'hôpital Cochin, les chiens sont admis en salle de réanimation

Mercredi 19 Juin 2019 |

Le syndicat CGT de l'hôpital Cochin, à Paris, s'indigne que l'établissement accepte que les chiens soient avec leurs propriétaires en réanimation.

À Cochin, le grand hôpital parisien de la rue du Faubourg-Saint-Jacques (XIVe), le syndicat du personnel de réanimation fait face à un changement de taille : la présence de chiens en salle de réanimation.

En effet, depuis plusieurs années,  la direction autorise les animaux à être présents avec leurs maîtres ou maîtresses en salle de réanimation. Une initiative qui vise à rendre le réveil post-opératoire plus agréable et serein pour les patients ayant subi des interventions chirurgicales. Sachant que les animaux de compagnie apaisent grandement leurs maîtres, c'est une idée qui a le mérite d'être explorée ! Et pour l'instant, Cochin est le seul hôpital de Paris à avoir instauré cette pratique.

Malheureusement, tout le monde n'est pas en faveur de cette mesure. Pour le syndicat du personnel de réanimation, la situation est inacceptable. Leur slogan ? « Non aux animaux qui sont en réa avec leur maître ! » Avec cette banderole, le syndicat compte bien interpeller sa hiérarchie sur cette pratique.

Une question d'hygiène 

Maryse Dantin, ex-secrétaire générale à Cochin, affirme au Parisien : « On a des clébards en réa. Ils montent dans les lits. C’est une aberration ! Et pour l’hygiène, et pour les risques que ça fait prendre au personnel ».

Avant de continuer : « Les animaux sont potentiellement porteurs de germes et sont susceptibles, par exemple, de lécher le matériel ou les dispositifs médicaux des patients ». « Un animal imprévisible et apeuré peut divaguer dans le service ou bien s’avérer dangereux et mordre des soignants ou des usagers ».

La réponse du porte-parole de l’AP-HP ne s'est pas fait attendre ; il insiste sur le fait que « la présence des animaux est très encadrée ». Un protocole très surveillé selon l’AP-HP qui confirme que le chien doit être « brossé avant la visite ». L'hôpital demande également aux propriétaires de « réaliser un brossage des dents, des soins des oreilles et des griffes ».

Pour l'heure, le porte-parole de l’AP-HP prévient que le dossier sera évoqué au prochain CHSCT. 

À lire aussi : Ce chien a attendu des semaines son humain à l’hôpital ne sachant pas qu’il était mort (Vidéo)

Êtes-vous favorable à la présence des chiens dans les services d'urgences ?

  • Oui, le chien est un soutien inestimable pour le propriétaire qui est en réanimation.
  • Non, il est déplorable que le personnel médical se retrouve au milieu d'animaux, c'est une question d'hygiène.
# animaux de compagnie, hygiène, relation homme-animal
Crédits photo :

Image d'illustration - Shutterstock 

3 commentaire(s)
Madame on ne traite pas un chien de clebard vous traite t on de p********e !!! et pourtant !!!
mon mari vient de rester un mois a l hopital pas un jour il ne m a pas parler de notre bébé d amour et quand je partais le soir il me disait chaque fois fais lui plein de bisous mais mon mari a aussi beaucoup manque a jules qui le cherchait dans la voiture tous les soirs et aussi dans le linge sale que je ramenais de l hopital je comprends qu il y a l hygiene mais a l hopital tout n est pas parfait sinon il n y aurait pas tant de maladie nosocomiale et de toute façon les amis qui viennent voir les malades apportent meurs microbes aussi moi je prefererai vraiment avoir mon chien avec moi
"Les clébards" ce mépris pour nos amis à quatre pattes, j'hallucine, on est en 2019, de nombreux hôpitaux de part le monde acceptent désormais nos compagnons dans leurs murs, avec des résultats probants, le moral est ultra important quand on est mal. Ce sujet me touche particulièrement car je suis passé par la réa l'an dernier, et mon chien m'a terriblement manqué au réveil après un coma d'une semaine j'avais mes proches bien sur mais lui aussi fait partie de la famille, il m'a attendu 3 semaines à la maison, a dormi sur mon lit, ne voulait pas se promener, j'avais sa photo dans ma chambre médicalisée, au lieu de broyer du noir entre 4 murs blancs et le ronronnement des machines je suis certain que sa présence aurait été un plus quand je pouvais être déplacé, je me souviens d'un brancardier pestant contre la présence d'un chien guide d'aveugle dans les couloirs de la clinique une autre fois, lui aussi avait chuchoté à l'infirmier "c'est nouveau les clébards ici?" Faisons évoluer les mentalités svp...
L'hôpital, un milieu sain ? ce syndicat oublie que, dans ce genre d'établissement, il y a des risques d'infections nosocomiales. Nous-mêmes, humains, transportons des bactéries qui peuvent infecter d'autres humains sans pour autant nous atteindre. Si les chiens représentaient un risque sanitaire, bon nombre de leurs propriétaires tomberaient malades et on ne les laisserait pas approcher les bébés. La réaction de la CGT me semble disproportionnée. Nous savons que la présence d'un chien peut jouer favorablement sur notre moral. Tout ce que je regrette ici est qu'il n'y ait que les chiens qui soient admis dans cette unité de réanimation.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)