Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Hommage à Diamant, petite chienne martyrisée et enterrée, que la justice a décidé d'ignorer

Lundi 23 Novembre 2020 | Par Anaïs Drux

L'affaire de Diamant a été classée sans suite par la justice, mais pas dans nos coeurs. 

On sait que tu as vécu quelques mois, et que tu n’as connu que le pire, la face sombre de l’humain, celui qui est lâche et veule, et s’en prend à un petit bout comme toi, joueuse, pétillante, inoffensive, et tellement vulnérable.

Une découverte horrible

Au lieu de te protéger, toi si fragile, il (ou elle) a choisi de te frapper, partout, sur la tête, sur le crâne.

Le vétérinaire dit : « Le chien présente de multiples ecchymoses sur le corps. Du sang s'écoule encore des oreilles. Des radiographies ont mis en évidence de multiples fractures récentes de la boite crânienne. »

On le sait mais on le tait, comme si tu devais partir dans l’anonymat, qu’on s’en fout de toi, tes maîtres ne seront pas ennuyés, ils prendront un autre animal...

Une gentille dame a déterré ton frêle cadavre, avec ses yeux qui regardent fixement, tu es morte sous les coups. Et la justice a classé ton affaire sans suite... comme si tu n’avais pas existé, si tu n’avais pas souffert.

Alors que tu as souffert à en mourir.

Photo du sac qui contenait le chien enterré

Justice pour Diamant

Mais dans le ciel, il y a une étoile, très loin, minuscule, mais dont les facettes brillent. Elle est faite de DIAMANT, un matériau pur et dur.

Elle doit envoyer un faisceau de lumière, faible d’abord, qui s’amplifiera avec les personnes qui rejoindront ta page, des pensées vont s’envoler vers cette étoile, qui renverra la lumière, celle si belle, tellement précieuse, sans laquelle on ne pourrait vivre, DIAMANT, et cette lumière s’appelle JUSTICE.

Tu n’étais qu’une petite chienne livrée à un monstre, tu es passé inaperçue sur le bureau du procureur. Le soir, quand point l’obscurité, au crépuscule, sur le canapé trônent Icko et Ziza, et mes clients animaux sont là aussi, pas physiquement bien sûr, mais dans mes pensées.

Photo de l'urne du chien, avec des fleurs

Je pense à toi, tu m’émeus, il y a un lien, je sais que tu es en droit d’attendre beaucoup, toi à qui on a si peu donné sinon des coups.

Je veux me battre pour toi, on a confisqué ta vie, en en interrompant cruellement le cours. Il reste ce fil, fragile, qui te relie encore à l’humanité, un fil ténu, qui est le mandat de l’avocat. Pour défendre ta mémoire faire condamner ton bourreau.

Rejoignez sa page Facebook : https://www.facebook.com/groups/JusticePourDiamant/

Maître Isabelle Terrin 
Avocate

 
# justice, cause animale
Par Anaïs Drux
0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)