Publicité

Il n’hésite pas à mentir à la police pour se « débarrasser » de son chien : rien ne se passe comme il l’avait prévu

un chien triste un chien triste

Le pauvre toutou aboyait en pleine nuit, car il était transi de froid à l’extérieur de sa propre maison.   

Par Ludivine Mazzotti

Publié le

La nuit du 16 février dernier, Justin Allen Brumbaugh, un homme âge de 31 ans a appelé la police pour dénoncer un chien errant qui aboyait devant chez lui en plein milieu de la nuit. 

La police se rend rapidement sur place 

Lorsque les policiers sont arrivés chez lui, Justin leur a dit qu’il ne savait pas du tout à qui le chien appartenait, mais que ce n’était pas le sien. Il ignorait totalement à ce moment que les voisins leur avaient dit que le chien était bien le sien. Les forces de l’ordre avaient en main les photos Facebook de Justin avec son chien. 

Le pauvre toutou aboyait parce qu’il avait été enfermé dehors dans le froid de l’hiver. Il n’avait nulle part ailleurs où se mettre au chaud. 

L’homme devient violent avec la police

Quand les policiers ont demandé à nouveau à Justin s’il s’agissait de son chien, il est devenu violent et les a insultés, avant de finir par avouer la vérité. 

Il a dit aux policiers qu’il ne voulait pas que le chien entre à l’intérieur, car il ne s’entendait pas avec les autres animaux de la maison. Cette nuit en Pennsylvania, les températures étaient aux alentours de -6 degrés. 

Le chien a finalement été retiré à Justin et les policiers l’ont remis à un refuge.

Justin est actuellement poursuivi pour avoir fait de fausses allégations aux forces de l’ordre et pour acte de cruauté animale. Le chef de la police a indiqué que le chien est en bonne santé, mais pour le moment, au vu de la nature de l’affaire et des poursuites judiciaires en cours, le refuge a demandé à rester anonyme. 

À lire aussi : Après 4h de route pour adopter un chiot, ils font demi-tour : le refuge a du mal à y croire

Laisser un commentaire
0 commentaire
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter