Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Il frappe son Rottweiler 45 fois : à son procès, il explique avoir agi en légitime défense

Mercredi 20 Octobre 2021 | Par Elodie Carpentier
Il frappe son Rottweiler 45 fois

Un homme de 43 ans a été jugé devant le tribunal de Montbéliard pour des actes de cruauté envers son Rottweiler. L’homme qui avait interdiction de posséder un chien de 2ème catégorie en raison de son passé judiciaire était soupçonné de l’avoir frappé à 45 reprises.

Un accusé qui aurait tenté d’étouffer son animal

Il a dû répondre d’« actes de cruauté » envers son animal de compagnie. Lundi 18 octobre, un homme de 43 ans a été jugé devant le tribunal de Montbéliard dans le Doubs pour avoir frappé son Rottweiler, en janvier dernier.

La scène est d’une violence telle que la juge indiquera lors du procès : « J’ai eu du mal à regarder cette vidéo, c’était insoutenable autant de violence ».

Dans cette vidéo, on peut y voir le quarantenaire frapper de 27 coups de pied et de 18 coups de poing son chien. Des coups qui ont pu être également donnés dans la tête du molosse. Pire encore, la radio France Bleu rapporte que le suspect aurait tenté d’étouffer l’animal.

L’homme a justifié ses coups à répétition en évoquant une légitime défense. Pour lui, son chien est devenu agressif quand il a tenté de lui mettre sa muselière.

Un argument balayé d’un revers de main par l’avocate de la fondation Brigitte Bardot qui s’est constituée partie civile : « cette violence, ce n’est pas un juste un geste de réaction ».

Interdiction de posséder un chien de 2ème catégorie en raison de son passé judiciaire

Durant le procès, la personnalité du prévenu a été passée au crible et notamment ses diverses condamnations pour des faits de violences.

Comme l’explique la radio locale, son passé judiciaire lui interdit de détenir un chien de 2ème catégorie dont le Rottweiler fait partie.

L’homme a été condamné à six mois de bracelet électronique, une interdiction définitive de détenir un animal chez lui ainsi qu’une interdiction d’exercer une activité en lien avec des animaux pendant cinq ans.

À lire aussi : Maltraitance animale : ils vendaient des chats en fournissant de faux certificats vétérinaires

# animaux de compagnie, chien maltraité, chien blessé
Par Elodie Carpentier Crédits photo :

@Shutterstock Serova_Ekaterina

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)