Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Festival de Yulin : en dépit des déclarations du gouvernement, le festival de la viande de chien a bien eu lieu

Lundi 22 Juin 2020 | Par Anaïs Drux

En avril dernier, suite à la crise sanitaire du Covid-19, le gouvernement chinois a annoncé avoir supprimé les chiens et chats de la liste des animaux comestibles sur son territoire. Malgré cette nouvelle réjouissante pour les amis des animaux, le tristement célèbre festival de Yulin vient d'ouvrir ses portes en Chine.

Cette année encore, le festival le plus controversé de Chine a pris place, en dépit des dernières annonces du gouvernement, et au plus grand regret des activistes de la cause animale. 

Depuis la fin des années 1990, le Festival de Yulin se tient au moment du solstice d'été et plusieurs milliers de chiens et chats y sont abattus et consommés, ce qui porterait bonheur aux visiteurs.

Cela n'apporte en tout cas pas de bonheur dans le coeur des amis des animaux, qui depuis quelques années, combattent ardemment l'existence de cet événement... en vain. 

Une défiance face au gouvernement

Début avril 2020 et suite à la situation sanitaire mondiale, le Ministère de l'agriculture et des affaires rurales de Pékin avait pourtant annoncé le retrait des chiens et chats de la liste des animaux comestibles.

Cette mesure concernait l'ensemble de la Chine et avait été accueillie comme une avancée à peine croyable par les militants de la cause animale qui se battent depuis tant d'années contre la consommation de chiens et chats. 

Des activistes sur place ont indiqué que le nombre d'animaux semblait être plus faible cette année que pour les éditions précédentes. Mais pourquoi ce festival a-t-il encore lieu ? 

D'autant que suite à la crise du Covid-19, il est d'autant plus choquant de voir ce type de rassemblement et les conséquences qu'il pourrait engendrer.

"J'espère que Yulin changera non seulement pour le bien des animaux, mais aussi pour la santé et la sécurité de ses habitants.", a notamment déclaré Peter Li, spécialiste des politiques en Chine à la Humane Society International, un groupe de défense des droits des animaux. Avant d'ajouter : 
"Permettre aux rassemblements de masse d'échanger et de consommer de la viande de chien dans les marchés et restaurants bondés au nom d'un festival présente un risque important pour la santé publique."

Un chien dans une cage dans la rue en Chine

Des méthodes cruelles

De nombreuses photographies de ce festival ont été montrées au grand public ces dix dernières années, et si consommer du chien et du chat peut suffire à choquer, ce sont les méthodes employées qui ont révolté l'opinion. 

Les animaux y sont effectivement tués sur place, ébouillantés vivants ou à coups de bâton, après avoir été entassés dans des cages exiguës, à la vue de tous. 

Peut-on espérer que 2020 soit la dernière année qui nous apporte ce genre d'images ? 

C'est en tout cas ce que pense Zhang Qianqian, une activiste sur place à Yulin, qui a indiqué : "D'après ce que nous comprenons de nos conversations avec les vendeurs de viande, les dirigeants ont déclaré que la consommation de viande de chien ne serait plus autorisée à l'avenir."

Une décision qu'applaudissent sans aucun doute tous les amis des animaux. 

A lire aussi :  Covid-19 : pour la première fois, une ville chinoise interdit la consommation de viande de chiens et chats

# maltraitance, Chine
Crédits photo :

shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)