Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

Edito : Le pays des Droits de l’Homme ne sera-t-il donc jamais celui des Droits des Animaux ?

Dimanche 10 Décembre 2017 | Par Elisa Gorins

A l’occasion de la Journée Internationale pour les Droits des Animaux, ce 10 décembre, tirons le bilan d’une année qui a, hélas, vu les actes de cruauté envers les animaux se multiplier.   

Le constat est amer. Il y a eu, cette année encore, tant d’actes de cruauté sur les animaux, tous plus horribles les uns que les autres, que nous aurions préféré ne jamais lire, et sur lesquels nous aurions préféré ne jamais écrire. Il y a eu tant de procès pour des actes de cruauté, tant d’affaires sordides médiatisées… Des chats et des chiens torturés, abandonnés, laissés livrés à eux-mêmes…

Les occasions n’ont pas manqué pour que la Justice française fasse enfin preuve de justice. Et pourtant, c’est plutôt le contraire. « Injuste », oui, elle l’a sans doute été plusieurs fois aux yeux des défenseurs des animaux. Et il y a de quoi le penser : alors que la loi prévoit jusqu’à 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende pour les personnes reconnues coupables d’acte de cruauté envers un animal, force est de constater que la loi n’a jamais, pas une seule fois, été appliquée. Du sursis, oui, il y en a. Quelques mois de prison ferme, au mieux. Une condamnation avec mandat de dépôt à la barre a certainement été la seule preuve de fermeté de la Justice, cette année, à l’encontre du tortionnaire du chat Chevelu. En cela, on ne peut que souligner l’héroïsme dont a fait preuve son avocate.

Car de l’héroïsme, plus que du courage, il faut en être bien armé pour faire face à une institution qui, encore trop souvent, semble se moquer du sort des animaux. Heureusement qu’il existe des personnes qui arrivent à se battre pour leur donner la voix qu’ils n’ont pas.

A quand une Justice exemplaire ? 

Pourtant, malgré tous leurs efforts, trop d’animaux continuent de souffrir et de mourir dans l’indifférence générale, « parce qu’on laisse faire ». Au lieu de se montrer exemplaire, la Justice ferme trop souvent les yeux face à ces actes de barbarie, et minimise les peines. Alors, les animaux meurent deux fois : la première fois, assassinés par leur bourreau ; la deuxième, c’est la Justice qui enfonce le couteau.

En cette Journée Internationale pour les Droits des Animaux, inutile, donc, d’oser réclamer plus de droits pour eux. Demandons seulement à ce que le peu de droits octroyés aux animaux soient enfin pris en compte, et la loi appliquée.


A lire aussi : Un voisin tire sur son chien, elle réclame justice

Êtes-vous satisfait, de manière générale, des décisions de justices prises à l'encontre de personnes coupables de cruauté animale ?

  • Très satisfait
  • Moyennement satisfait
  • Pas du tout satisfait
Crédits photo :

Shutterstock (image d'illustration)

4 commentaire(s)
La loi indiquant que les animaux ne sont plus considérés comme des meubles mais bien des êtres vivants à part entière a bien été votée... Mais elle n'a jamais été appliquée... Les animaux continueront à subir tant de cruauté car il y aura toujours plus d'abrutis pour les faire souffrir... Mais la justice, ça... Il y en aura jamais... Pas pour de "simples" animaux...
non il n' y a pas de justice pour les animaux , quand un cas de maltraitance est"jugé" le sadique risque une peine sévère mais cette année je me souviens seulement de 2 comptes rendus plus rigides que d'habitude c 'est vraiment pas méchant du tout !!! nos chats et chiens ont droit à une vie décente et sereine .
c est un bel article c est vrai la loi n est pas faite pour les plus petits les femmes les enfants les animaux tout le monde souffre et les tortionnaires se frottent le ventre et rient a gorge deploiee en regardant ça quand aux avocats tellement trouvent les animaux sans importance quelques uns prouvent le contraire heureusement mais ils sont peut nombreux
Droits et respect des femmes // droits et respect des animaux même problème, même origine...
Une société patriarcale et archaïque juchée sur un fauteuil drapé d'arrogance, orné de stucs de mièvreries hypocrites...
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)