Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Il donne un coup de sabre à un chien devant un enfant de 4 ans, et écope de 13 mois de prison ferme

Vendredi 17 Juillet 2020 | Par Nathalie D'Abbadie
Il donne un coup

Encore un cas de cruauté incompréhensible envers un animal sans défense.

Le 7 juillet, Jordan, 19 ans, a été reconnu coupable de sévices et actes de cruauté sur un animal par le tribunal correctionnel de Nouméa en Nouvelle Calédonie, pour avoir attaqué un chien avec un sabre. Il a écopé d’une peine de prison ferme de 13 mois et à une interdiction à vie de détenir un animal.

Une attaque gratuite

Le 21 mai, Maurice, un enfant de 4 ans, promenait en laisse son chien Blacky, à peine âgé d’un an, dans le parc de Koutio de Dumbéa en Nouvelle Calédonie.

C’est lors de cette balade que Jordan, âgé de 19 ans, s’est attaqué à Blacky sans raison et sans prévenir, lui donnant un violent coup de sabre d’abattis sur le museau.

Grièvement blessé, le pauvre animal a dû être euthanasié, et toute sa famille est encore sous le choc de cette attaque brutale. Le petit Maurice est particulièrement affecté par cet événement traumatique, d’après son père Claude Boawé qui s'est confié auprès de France Info :

Une affaire fortement médiatisée et une salle d’audience comble

L’agresseur de Blacky a demandé le report de l’affaire pour préparer sa défense, et a été placé en détention provisoire jusqu’au 7 juillet, date de son passage devant le tribunal. Il a reconnu les faits et a fait l’objet d’une analyse psychiatrique.

Plusieurs associations de protection animale se sont joints en tant une partie civile à cette affaire, dont la fondation Brigitte Bardot, pour obtenir justice pour Blacky et tous les animaux injustement attaqués dans le monde.

Maître Martin Calmet, qui a représenté bénévolement la famille de Blacky, la SPANC et la Bande à Nounou, a affirmé :

« Le message qui est important, c’est de dire à toutes ces personnes qui s’en prennent aux animaux que ça ne sera pas impuni et que la justice sera là pour sanctionner. »

13 mois de prison pour avoir tué Blacky

A l’issue du procès, le tribunal correctionnel de Nouméa a condamné l’agresseur de Blacky à 13 mois de prison ferme, une interdiction à vie de détenir un animal, 800 000 francs (6 690  €) de dommages et intérêts pour Claude Boawé et son fils Maurice, et 800 000 francs pour quatre associations qui se sont portées partie civile.

Sachant que de tels actes ne peuvent être punis que de 2 ans d’emprisonnement maximum, cette peine de 13 mois de prison ferme est considérée comme une victoire pour les associations de protection animale. Michel Gautier, le président de la SPANC, a affirmé :

« C’est un jugement équilibré qui tient compte de la douleur de la famille, du petit qui va plusieurs années certainement souffrir de cet événement, et qui fait justice pour les associations de protection animale du territoire.

Je pense que c’est aussi une avancée puisque le monde animal bouge, les droits bougent partout dans le monde. Il faut aussi que la Calédonie ne soit pas en retard ».  

Justice a peut-être été faite, mais rien ne pourra ramener Blacky à la vie et le rendre au petit Maurice.

A lire aussi : Elle achète un chien sur internet, quand elle le rencontre elle le trouve "indiscipliné" et commet le pire des actes

# cruauté, procès
Crédits photo :

Facebook

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)