Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Covid 19 et association de protection animale : lettre ouverte au gouvernement

Lundi 07 Décembre 2020 |

Depuis les premières annonces de confinement du mois de Mars 2020 les associations de protections animales se retrouvent dans une très grande précarité. Après plusieurs rencontres avec des représentants de l’Etat, une aide de 20 millions d’euros leur a été octroyée. Une belle somme saluée par les associations mais dont la répartition inquiète et laisse craindre que les petites associations soient oubliées. Nicolas Biscaye, membre de l'association Ethics For Animals lance une lettre ouverte afin d'interpeler les autorités.

La situation des refuges et associations depuis plusieurs mois

Au-delà des dommages sur l’économie, la situation sanitaire liée à la Covid-19 a aussi eu un impact significatif sur les associations de protection animale. L’absence de collectes et autres évènements leur permettant d’obtenir des revenus (vide grenier, brocante, etc), les a plongées dans une immense précarité. Certains bénévoles ont même dû contracter des prêts à titre personnel afin de continuer à aider les chiens et les chats dont ils s’occupent.

A la demande du gouvernement, une étude a été organisée auprès de 135 refuges afin de déterminer les conséquences de la crise sanitaire sur les associations de protection animale. Il en résulte :

  • Une baisse de 35% des revenus
  • Une augmentation de 58% des demandes

La protection animale est constituée de 2 types d’associations :

  • Les associations disposant d’un refuge pouvant accueillir les animaux. Elles sont au nombre de 775.
  • Les associations sans refuge, fonctionnant avec des familles d’accueil, nourrissant les chats libres et agissant sans structure fixe. Elles sont une grande majorité, soit 3200.

Afin de les aider, un fond d’urgence de 20 millions d’euros a donc été débloqué. Un grand soulagement pour les associations. Cependant, l’inquiétude demeure aujourd’hui quant à la répartition de cette somme.

Les critères d'attribution de l'aide pour les associations de protection animale

Le gouvernement a annoncé par voie de presse que les subventions seraient allouées selon certains critères comme :

  • La date de dépôt de dossier 
  • La détention d’un permis de trappage pour les associations sans refuge. Permis accordé par les maires afin de permettre la stérilisation de chats errants.

Des critères jugés injustes pour Nicolas Biscaye, bénévole d’Ethics for Animals et auteur de la lettre ouverte au gouvernement : « Ce critère du premier arrivé premier servi va pénaliser les plus petites structures alors qu’elles représentent une immense partie des associations de protection animale. Elles n’auront pas les moyens humains pour constituer des dossiers rapidement. De plus, les maires sont très frileux à l’idée d’autoriser le trappage ainsi que des campagnes de stérilisation sur les chats errants. »

Une réflexion sur des critères plus justes pour les petites associations de protection animale

Aujourd’hui les associations saluent l’aide du gouvernement. Cependant elles souhaiteraient pouvoir mettre en place des critères plus justes afin que les associations les plus en difficulté puissent obtenir une subvention afin de continuer à aider nos nombreux chiens, chats et nouveaux animaux de compagnie dans le besoin. Pour ça Nicolas Biscaye suggère :

  • De fournir une aide en nourriture les premiers mois pour aider les associations les plus en difficultés
  • D'inciter les maires à délivrer des permis de trappage
  • De donner la priorité aux associations qui sont sur le point de mettre la clé sous la porte
  • Que les grandes associations aident les plus petites

Il est important que toutes ces associations puissent fonctionner en synergie étant donné qu’elles partagent un but commun : venir en aide aux animaux.

Pour les aider : des célébrités et une pétition

Afin d’interpeler Julien de Normandie, ministre de l’agriculture, ainsi que Loïc Dombreval, de nombreuses personnalités se sont ralliés à leur cause comme : Laurent Baffie, Liane Foly, Arnaud Ducret et Laura Smet. Une pétition a aussi été mise en ligne afin de les soutenir.

Si les représentants des associations sont entendus, de nombreuses associations pourraient alors souffler et espérer pouvoir continuer plus sereinement leur travail de protection de nos animaux domestiques.

# animaux de compagnie, protection des animaux, chien abandonné, chat abandonné, association
Crédits photo :

Shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)