Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Race de chien :

Courir avec son chien quand on est aveugle : oui, c’est possible !

Vendredi 03 Mars 2017 |

Grâce à l’association Chiens Guides Paris, Cindy Asselin, non-voyante de naissance, a complètement changé de vie. Aujourd’hui, plus rien ne l’arrête : elle fait même du running avec son compagnon canin !

D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, Cindy n’a jamais vu autrement qu’avec le cœur. Un handicap qui ne l’a pas empêché de tisser de belles amitiés : amoureuse des animaux, elle a toujours vécu entourée de chiens et les respecte profondément. Ce n’est pourtant qu’à l’âge de 17 ans, alors qu’elle révisait son baccalauréat de français, qu’elle s’est dit : «Je veux un chien». Pas un simple toutou de compagnie, non, mais un allié du quotidien. Elle s’est donc rapprochée de l’association Chiens Guides Paris pour troquer sa canne blanche contre un partenaire de vie à rendre heureux et capable de métamorphoser ses jours.

Un chien pour se sentir moins handicapée

D’abord, elle a eu Tara. Malheureusement, elle ne l’a pas gardée longtemps : le Golden Retriever est décédé de la leptospirose trois ans après être rentré dans sa vie. Ensuite il y a eu Amande, une Coated Retriever emportée par un lymphome à l’âge de 8 ans. Nouvelle déchirure. Mais depuis maintenant 4 ans, c’est Gap le Border Collie qui la guide dans la vie.

cindy et son chien guide
Cindy et Amande en pleine promenade sous la neige. - ©Chiens Guides Paris

«Entre lui et moi, ça a été un véritable coup de cœur mutuel. J’ai craqué sur lui, sur sa bouille, alors qu’il n’était âgé que de 6 mois», se confie-t-elle. Et alors qu’il avait failli être réformé de la formation de chien guide en raison de problèmes de santé, il s’est remis sur pattes pour mieux lui faire comprendre qu’il était LE chien qu’il lui fallait : «J’avais le choix entre sa sœur et lui. Sa sœur était d’ailleurs plus spontanée au guidage. Mais Gap m’a sauté dessus comme pour me faire comprendre que lui aussi m’avait choisi

La présence des chiens a tout de suite été profitable à la jeune femme : «ils m’ont permis de gagner confiance en moi, d’être moins timide, d’avoir plus d’aisance mais surtout, de me sentir moins handicapée», explique-t-elle. Avec son animal, Cindy se rend d’ailleurs régulièrement dans les écoles et entreprises pour sensibiliser au handicap dans la vie de tous les jours et parler du rôle de son chien-guide : «Les gens changent de vision, ils se rendent compte de l’autonomie que ça nous apporte

> Vous aimez courir ou marcher avec votre chien ? Participez à la Wamiz Run, le 26 mars prochain au bois de Vincennes !

Un chien guide ? Plus qu’une canne blanche, c’est un partenaire

Un chien guide, c’est plus qu’un animal de compagnie ou un outil permettant d’éviter les obstacles de la vie : c’est un soutien permanent. On s’attache à un canidé, pas à un objet. «J’ai horreur de la canne blanche ! Entre Tara et Amande, j’en ai eu besoin deux mois durant et c’était dur psychologiquement», se livre Cindy avec émotion. Bien sûr, un chien guide reste un chien qui a une mission, un rôle à accomplir. «Gap réduit mes temps de trajet de moitié. Avec lui je n’ai pas besoin de chercher les passages piétons à tâtons par exemple», détaille-t-elle.

cindy et son chien guide
Amande a guidé Cindy pendant 6 ans. Elle est morte d'un lymphome. - ©Chiens Guides Paris

Outre l’aisance de déplacement et la confiance en soi, le chien lui permet également de rester connectée au monde qui l’entoure : «Les personnes n’ont pas la même attitude lorsqu’elles voient un non-voyant avec une canne et non-voyant avec un chien. Elles engagent plus facilement la conversation en me questionnant notamment sur sa race.» Le chien, qu’il soit guide ou pas, est connu pour être un vecteur de lien social puisqu’il favorise les échanges entre les propriétaires canins lors des promenades. Balades qui sont par ailleurs essentielles au maître comme au chien puisqu’elles entretiennent leur santé physique et mentale : «Quand je ne le détends pas assez, Gap, qui est un chien dynamique, saute partout même s’il est obéissant dès qu’il a le harnais sur le dos. Je joue donc à lui lancer la balle tous les jours en le sortant et il me la dépose dans les mains. La semaine, les promenades sont plus courtes mais le week-end – avec mon compagnon ou des amis – nous l’emmenons en randonnée et le laissons courir librement.»

> Vous aimez courir ou marcher avec votre chien ? Participez à la Wamiz Run, le 26 mars prochain au bois de Vincennes !

«En courant avec Gap, je suis plus libre»

D’ailleurs, le Border Collie ne court pas toujours tout seul, bien au contraire ! S’il accompagne sa maîtresse au centre équestre et l’attend bien sagement quand elle monte à cheval, il fait également du footing avec elle. Oui, vraiment. «Ça demande plus d’adaptation que si je prenais simplement ma paire de baskets. Puis ça requiert d’être accompagnée», consent Cindy. Mais qu’importe : «En courant avec mon chien, je me sens plus libre. Je repousse mes limites, il se défoule. On partage une passion en dehors de son travail à mes côtés ce qui renforce notre complicité. Et c’est là que réside tout le secret de leur bonne entente : «On ne peut pas avoir un excellent guidage si le chien est malheureux ou qu’il n’existe pas de complicité avec son maître.»

cindy et son chien guide
Gap et Cindy courent ensemble. Ils ont participé à l'Odyssea en 2016. - ©Cindy Asselin

Et pour justement montrer toute la beauté du lien qui unit un chien guide à son maître, Cindy a d’ailleurs choisi de relever un nouveau défi : le 26 mars prochain, elle participera à la Wamiz Run qui doit se tenir dans le bois de Vincennes au profit de l’association Chiens Guides Paris. «Une course avec des chiens, c’est magique. Ils font partie du paysage urbain et avec eux, on peut réaliser beaucoup de choses», se réjouit-elle. Pour chaque kilomètre parcouru - à pattes ou à pieds - un euro sera reversé à l’association… une façon de permettre à d’autres canidés d’être formés à aider des personnes en situation de handicap pour qu’elles vivent le plus normalement possible et réalisent leurs rêves. Soyez les premiers à venir les encourager et à échanger quelques mots avec eux sur le Village de l’événement où de nombreuses activités gratuites vous attendront !

A lire aussi : 6 bonnes raisons de faire du sport avec son chien

Crédits photo :

Chiens Guides Paris

1 commentaire(s)
C'est tellement beau de voir ce que les humains et les chiens peuvent s'apporter!
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook