Publicité

Corgi dans une mare de sang : les Internautes frôlent la crise cardiaque, mais la vérité les fait exploser de rire

Candy The Corgi

Quand un Corgi fait peur à l'intégralité de la planète Internet ! 

Par Ludivine Mazzotti

Publié le , mis à jour le

Rares sont les photos qui nous font passer des larmes de terreur aux éclats de rire en aussi peu de temps. 

À première vue, l'image de ce Corgi étendu sur le sol, allongé sur le dos comme s'il venait d'être éventré par un psychopathe est très compliqué à supporter. On se demande comment quelqu'un a pu agir de la sorte et comment ces photos se sont retrouvées à la vue de tous sur Internet.

Mais heureusement, on comprend bien vite que cette image n'a rien de réel, fort heureusement ! 

 

 

Une mise en scène montée de toute pièce

Les images révèlent ensuite que le chien va très bien et qu'il est bel et bien en vie. Ouf ce n'était qu'un montage ! Ou plutôt, une mise en scène humoristique. 

En regardant la vidéo ci-dessous on comprend en fait que le Corgi a juste dégusté une pastèque en y enfonçant son museau jusqu'aux oreilles et que le jus du fruit a fini par couler sur son petit corps. 

Le chien a ensuite fait une sieste bien méritée, s'allongeant sur le dos et les quatre pattes en l'air. 

Qui du maître ou du chien a eu cette idée diabolique ? 

La seule chose qu'on ne saura jamais vraiment, c'est si la photo est authentique... 

Est-ce que le chien s'est réellement endormi après avoir savouré son fruit ? Ou est-ce que son maître ne l'aurait pas un peu aidé, en ayant eu l'idée de cette mise en scène après avoir vu son chien couché sur le dos ? 

Il n'y a qu'à lire les commentaires sur la page Facebook du Corgi pour voir que le pauvre chien a fait peur a bien du monde, y compris nous ! 

 

À lire aussi : Un homme se déguise en chien pour sortir dans la rue pendant le confinement : la blague se termine très mal


À voir aussi :

 

Laisser un commentaire
0 commentaire
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter