Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

Les chroniques de Maître Terrin : Pour Sky, le chien tué à bout portant sous les yeux des policiers

Mardi 30 Janvier 2018 |

Maître Isabelle Terrin est avocate. Sensible à la cause animale, elle se bat au quotidien pour défendre les animaux devant les tribunaux et faire appliquer la loi. Dans ses chroniques pour Wamiz, elle revient sur ses combats pour les droits des animaux et les affaires en cours. Aujourd'hui, elle nous parle du procès du Chien Sky, tué à bout portant. 

J’ai dernièrement défendu un chien du nom de Sky qui avait été tué à bout portant. Il est effectivement au ciel, et je fais cet article en sa mémoire, car les juges ne m’ont pas entendue, et n’ont pas entendu la détresse de sa famille. Un chien, juste un chien, entend-t-on si souvent, comme s’il y avait une imposture à ce que le monde animal s’invite dans les prétoires.

Et pourtant, la loi existe même si elle est timorée. Pour avoir tué Sky d’un coup de fusil, l’homme qui comparaissait s’exposait à une amende d’un montant maximal de 1 500 €. Selon la loi française, c’est le prix de la vie de Sky, et de tout « animal domestique ou apprivoisé ou tenu en captivité à qui on donne la mort sans nécessité ».

Pour risquer plus, il faut se montrer cruel et infliger sévices ou actes barbares… Je reviendrai dans une prochaine chronique sur ce paradoxe de la loi qui a été conçue par l’homme, pour l’homme, dans une sorte de nombrilisme juridique, et sans égard pour l’animal dont la vie est ce qu’il a de plus précieux.

sky chien

Une balle entre les deux yeux

Un renvoi devant le tribunal de police était donc en soi conforme au texte, mais les circonstances du « meurtre » laissaient perplexe. Appelés par des voisins, les policiers étaient là le jour du drame, et ont tenté d’empêcher l’homme d’accomplir son dessein meurtrier en le sommant de baisser son arme. Aveuglé par la haine, ces appels au calme ont été de nul effet, et Sky a fait les frais de cet acharnement.

Une balle entre les deux yeux, pauvre chien si beau et si gentil, dont le souvenir n’a pas habité plus que ça cette salle d’audience, et dont la vie tragiquement écourtée n’a même pas été évoquée lors de l’instruction du dossier par le juge.

Le jour du procès

Il était pourtant un chien magnifique, gentil et jeune, qui avait devant lui une vie à passer dans une famille aimante, avant de croiser le chemin de l’individu qui comparaissait par devant le tribunal de police. Sûr de lui, sachant que le maximum encouru était de 1 500 €, Il était là confiant, presque fier de son forfait, un peu inquiet quand même dans cette enceinte de justice où les drames s’égrènent à l’infini.

Sa maîtresse, Maeva était là aussi, avec toute sa famille, qui avait perdu un des leurs, le chien aimé de tous qui vivait avec eux. Et tous étaient venus pour que le prévenu qui avait ôté la vie à leur compagnon à quatre pattes soit condamné, que la Justice passe, au nom de Sky et de son droit à la vie, et au nom de leur douleur.

sky chien

Tuer pour le plaisir de tuer

Et ce fut notre tour, et dans une ambiance moite, saturée, le président a évoqué la mise à mort de ce pauvre chien tué d’une balle alors que des forces de l’ordre présentes avaient sommé l’individu de ne pas faire feu.

Lorsque la parole me fut donnée, celle de la partie civile, j’ai souligné, qu’au-delà de la perte de Sky qui ne méritait pas de mourir, le comportement du prévenu interpellait dans la mesure où sa volonté de donner la mort avait été plus forte que l'appel au calme et à la raison. Tuer, un geste irrépressible pour ce Monsieur qui avait un casier, et qui n’a jamais justifié de la provenance de son arme, ni d’un permis de détention, en dépit des demandes des services de police… Et de m’étonner que le parquet n’ait pas détecté plus de dangerosité envers un individu qui manque de maîtrise au point de refuser d'obtempérer à des policiers pour tuer...

Mais mes remarques, bien que fondées, ou parce qu'elles étaient fondées, n'ont pas semblé du goût du parquet dont le rôle est pourtant de préserver l'ordre public.

Quand on parle avec la Justice, c'est souvent un dialogue de sourds. La parquetière dans ses réquisitions a, par une acrobatie intellectuelle, estimé que le chien était errant, et qu'il ne répondait pas de ce fait aux impératifs de la prévention qui ne vise que « les animaux domestiques, apprivoisés ou tenus en captivité ». Et elle n’a pas requis de peine, sollicitant la relaxe sans en prononcer le mot…

Une demande inouïe, inattendue, qui faisait litière de mes remarques sur la dangerosité potentielle de l’individu qui devait être jugé, qui réhabilitait a contrario un comportement odieux et anti-citoyen. Une demande formulée avec un pseudo soubassement juridique pour paraître étayée, alors qu’il s’agissait de renier l’infraction, et de donner au prévenu une impunité face à un acte posé inquiétant.  Mais la cause animale n’est pas la bienvenue dans les prétoires, elle encombre au pire, et divertit au mieux. Quelle misère, et quel dédain vis-à-vis de la mémoire de ce chien et la douleur de sa famille qui le pleure encore, alors que Lola la petite fille de la famille avait dessiné Sky dans son ciel !

Et pendant que le juge délibérerait, le prévenu gloussait, se pavanait dans la salle des pas perdus, content de lui, d'avoir donné la mort et d'être soutenu ainsi... C'était surréaliste. Le monde à l’envers. Pied de nez ultime, l’homme a demandé au tribunal de lui restituer son arme ! Le tribunal heureusement dans sa sagesse n'a pas déféré, ni suivi les réquisitions, mais a condamné de manière ultra légère, comme c'est si souvent le cas.

100 euros d'amende avec sursis

La peine répressive infligée a été de 100 € d’amende avec sursis. Minimaliste, dédaigneuse, une peine qui m’a fait honte. J’ai pensé à Sky longtemps après ce délibéré, il m’a poursuivi dans mes pensées, et il fallait que je couche ces mots, pour expliquer, pour en parler encore, pour vider l’abcès d’amertume.

Pauvre Sky. Ta famille te pleure, et la Justice a failli t'ignorer. Je continuerai mes plaidoiries pour rendre Justice aux animaux martyrs, maltraités ou tués par l'homme sans vergogne. Je poursuivrai même si les juges n’entendent pas souvent leur douleur ni leur droit à la vie. Pour eux, pour améliorer leur condition, pour faire valoir leurs droits. Le législateur a prévu des lois pour les protéger, même si elles sont perfectibles. Et même si je suis moquée parce que je parle du droit à la vie d’un chien d’un chat ou d’un cheval dans une enceinte de justice, sachez que j’arriverai à dissiper ces ondes polluantes et mesquines. Pour eux, et parce qu’ils sont tenus en esclavage par les hommes, alors qu’ils ne sont qu’amour et loyauté. Pour eux, j’irai plaider encore et encore, car ils n’ont pas de voix, et besoin d’être entendus.

Maître Isabelle Terrin 
Avocate

A lire aussi : Les chroniques de Maître Terrin : En 2018, la loi sera-t-elle enfin appliquée pour les animaux ?

Crédits photo :

Maeva Marino

10 commentaire(s)
Donc la vie d'un chien qui n'a rien demandé et la douleur d'une famille vaut 100€ pour ces gens ? J'en ai assez de voir cette justice trop laxiste !! Ce c*****d mériterait pire!! Mais bon, on n'est malheureusement pas dans le monde des Bisounours... Comme si les animaux n'avaient aucuns droits sur cette Terre... Je tiens à féliciter tout de même Maître Terrin de représenter les animaux, d'être la voie qu'ils n'ont pas...
J'admets par avance que ce que je vais dire est dégueulasse et vulgaire.

Mais en fait je n'ai ni honte ni remords de dire que j'espère qu'un jour tous ces c******s de juges, de procureur et autres merdes du même acabit coûtant cher aux contribuables sans que ce soit justifié, deviendront les victimes de tous ces dégénérés qu'ils condamnent à peine, voire pas du tout, sous prétexte qu'ils ne s'en sont pris qu'à des animaux.

Et franchement, vivement que ça arrive. Car, malheureusement, je crois que c'est la seule chose qui fera évoluer les mentalités.

De nos jours, on remarque de plus en plus que les gens chargés de rendre la justice donnent de plus en plus souvent raisons aux délinquants et aux criminels au détriment de leurs victimes qu'elles soient humaines ou animales.

Quand aux lois, elles sont faites de telle manière qu'elles servent avant tout la vermine de tous poils.

Et en même temps, ça n'a rien de surprenant quand on voit par qui elles sont établies et votées.

Des menteurs, des voleurs, des tricheurs, des agresseurs, des violeurs. Bref, des gens qui ne vont pas faire des lois qui pourraient se retourner contre eux un jour ou l'autre.
Pitoyable. La vie de cet adorable chien, la douleur de cette famille vaut 100€ pour ces magistrats qui ne font même pas appliquer la loi !
C'est désespérant...
Merci Maître Terrin pour votre engagement pour la cause animale.
Super cette avocate elle est géniale et mérite d'être connue pas comme ce salopard à qui on ne fait rien c'est le monde à l'envers, on dirait que la loi fait tout pour les encourager, c'est écoeurant de voir ça. Merci à Isabelle Terrin je n'oublierais pas son nom et merci d'essayer de représenter les animaux malgré tout.
La peine requises c'est vraiment du foutage de gueule , voir la justice incitatrice aux crimes contre les animaux.. si la justice était réellement juste pour les victimes ( tous les êtres vivants) il y aurait moins d'histoires dramatiques. Les lois doivent être lourdes et ferme! Une peine de prison ferme, amande à payer ! Et interdiction de posséder un animal à vie pas pour 1 à 2 ans, pour qu'ils puissent récidivé. Des lois cohérentes pour protéger ces êtres vivants qui ne peuvent pas s'exprimer.. je suis haineuse envers ces monstres qui s'en prennent à des êtres sensibles sans défense.
dans notre pays on encourage les gens à tuer , à matraiter les animaux et après on dit :tout va bien : sky je veux que tu sois vengé et que cette sanction facce réfléchir ceux qui ont des idées incompréhensives de ce genre !!!!
C'est encore pire qu'une simple amende d'un montant dérisoire puisque c'est assorti d'un sursis : ca ne sera jamais payé.
Quand on sais que les psychopathes s'attaquent d'abord aux animaux... Oh comme j'aimerais que l'on puisse attaquer les magistrats pour les punir de leur laxisme...
On a des lois... qu'on a peur d'appliquer... et ses tueurs qui gloussent au nez des juges...elle n'est pas belle notre France ! ;(
Encore un animal qui paye de la co-nnerie humaine . Et 100€ s'est un foutage de gueule !!
Bon courage à cette famille suite à la perte de leur meilleur ami Sky !!
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)