Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Les chroniques de Maître Terrin : Pour Glitter, Obama et Baguerra, 3 chatons morts dans d'atroces souffrances

Lundi 04 Mars 2019 | Par Elise Petter

Maître Isabelle Gharbi-Terrin est avocate et se bat pour faire valoir les droits des animaux devant les tribunaux. Parmi ses clients, il y a ces trois chatons morts ans d'atroces souffrances et qui méritent justice. 

Ils s’appelaient Baguerra, Obama, et on ne connaissait pas le petit nom du troisième.  On l’a appelé Glitter, se prenant à rêver que le soir venu, il brillerait  dans le ciel, comme une étoile.

Ils étaient trois bébés avec la vie devant eux, qui leur a été ôtée de la manière la plus sordide qui soit. Oubliés, délaissés, avec pour seule compagnie la mort qui rode, hésitante puis confiante en l’abjection humaine, celle qui habite les personnes qui ont infligé cette agonie à trois êtres vivants, sensibles, purs et innocents de tout. Ils nous ont laissé  trois petits cadavres, mais qui voudraient, dans une sphère spirituelle, et du haut de leur ciel, servir la cause des sans voix, des oubliés, de ces milliers d’animaux qui périssent de l’irresponsabilité et de la cruauté humaine. On peut leur conférer cette destinée post mortem, qu’ils deviennent les emblèmes de la victoire de la justice sur l’impunité, de la compassion sur l’indifférence.

La Justice des hommes doit entendre leur complaintes, leurs cris de douleur, leur agonie.

3 chatons qui réclament justice

Les tortionnaires ont mangé leur pain blanc, il faut y croire, et se mobiliser pour ces bébés, car pour les trois, on a déposé des plaintes, en donnant l’identité des présumés tortionnaires, des détails sur les faits, et des certificats vétérinaires. On a tout pour que la justice se réveille sur leur calvaire Je veux que les yeux purulents et pleins de reproche de Baguerra hantent un procureur autant qu’ils me hantent. Mort de soif. On doit répondre à l’incompréhension qui se lit dans ses yeux, au travers du pu.

Pour le petit président Obama, le combat a été tout aussi douloureux, et violent. La pudeur m’interdit d’aller plus loin. C’était un Maine Coon  somptueux, avec des yeux riboulant de tendresse. Et il était réservé. Une plainte  déposée est déjà classée sans suite, mais on va continuer. On utilisera les voies de droit offertes aux victimes quand le parquet n’entend pas leur douleur.

chaton maine coon

Glitter était un petit chat tigré, un « donné contre bons soins ». Sa lutte aussi a été amère. Il a eu tellement faim qu’il a mangé la nourriture pour poissons, avant de s’éteindre. Et ma cliente a été obligée de se présente par 4 fois à la gendarmerie, avant que sa plainte ne soit prise, ce qui ne laisse présager rien de bon, judiciairement s’entend.

Pour les trois, Dame Justice traîne des pieds, tourne autour de leurs martyrs, s'esquive, ou temporise ...

Ils étaient trois bébés sans défense. Qu'ont-ils connu de nous, les humains ? L'abandon, l'agonie, et la mort. Il faut savoir avoir honte de son espèce. J'ai honte pour ces tortionnaires qui coulent des jours tranquilles, loin désormais du calvaire des petits êtres qui avaient mis toute leurs confiance en eux.

Ils poursuivent leur vie sans peur et sans remords, persuadés certainement que pour un chat .... ils ne seront pas ennuyés.

Et bien, s'ils se trompaient ? Si la justice les rattrapait ?

Pour aider dans ce combat, vous pouvez rejoindre les pages dédiées :

https://www.facebook.com/groups/JusticePourBaguera/

https://www.facebook.com/groups/JusticePourObama/

https://www.facebook.com/groups/JusticePourGlitter/

 

Isabelle GHARBI-TERRIN

Avocat au Barreau de Marseille

# cruauté, justice
Crédits photo :

Isabelle Gharbi-Terrin

1 commentaire(s)
Nous savons que Maître Terrin fera tout pour que justice soit rendue à ces trois chatons. Mais il faut compter avec les juges bien trop souvent laxistes et endormis. Ont-ils peur d'appliquer les peines prévues en cas d'actes de cruauté ou s'en lavent-ils les mains ? Ils doivent oublier les peines de prison avec sursis et leur préférer les peines de prison ferme. Ce serait encore plus juste qu'elles soit accompagnées d'un mandat d'amener, la plupart des tortionnaires ne méritent pas que leur peine soit aménagée. Et puis, ils doivent également écarter les interdictions de détention d'animaux de 5 ans au profit des interdictions à vie. Il y a beaucoup à faire en matière de protection animale alors Messieurs les Juges oeuvrez dans le bon sens, vous n'en serez que mieux respectés, et n'hésitez pas à montrer votre compassion pour les animaux suppliciés, vous en serez remerciés !
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)