Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Le retour au travail accélère l'abandon des chiens achetés durant le Covid : les associations alertent

Mercredi 06 Octobre 2021 | Par Elodie Carpentier
Le retour au travail accélère l'abandon des chiens achetés durant le Covid

Mars 2020, la France débute son premier confinement. Durant cette période, certains Français vont accueillir un animal. Un an et demi plus tard, les nouveaux propriétaires qui n’assument plus ou mal ce rôle décident de pousser la porte des associations.

Les animaux n’ont jamais été éduqués

L’année 2021 aura été cauchemardesque pour les refuges et associations. Cela fait des mois que les bénévoles tentent de pousser les murs pour accueillir de nouveaux pensionnaires. Pour preuve, cette hausse de 7% des abandons estivaux à la SPA.

Outre l'afflux de chatons lié à la non-stérilisation des femelles, les associations et refuges doivent gérer un problème de taille : « les chiots du confinement ». Des animaux achetés durant les différents confinements mais qui lassent désormais les propriétaires.

Comme l’explique le journal Ouest France, « les gens ont voulu apporter un peu de joie dans leur vie en prenant un animal ». Or, ces personnes n’ont jamais pris le temps d’éduquer le nouveau venu de la famille. Un manque d’éducation qui a des conséquences sur sa personnalité.

« Ils ont peur de rester seuls, peur des gens, des autres chiens, des voitures … », précise au quotidien, Klervie Talarmin, présidente des Alfredes, association qui oeuvre pour changer les conditions de vie des animaux dans la région de Brest dans le Finistère.

Des animaux qui ont des troubles du comportement

Alors que les Français ont été invités à retourner au bureau, les nouveaux propriétaires se sont retrouvés avec les animaux sur les bras.

« On est pris d’assaut par des gens qui, une fois retournés au boulot, n’assument plus, ou mal, leur rôle » déplore Klervie Talarmin.

La responsable de l’association va plus loin en indiquant à Ouest France que les « chiots du confinement » présentent des « troubles qui nécessitent l’intervention d’un vétérinaire ou d’un comportementalisme animalier ».

Avant d’accueillir un animal de compagnie, il est important de peser le pour et le contre. Pour vous aider, n’hésitez pas à réaliser nos tests « Etes-vous prêt à adopter un chien ? »  ou « Etes-vous prêt à adopter un chat ? »

À lire aussi : Emmanuel Macron en Haute-Saône : le Président annonce une nouvelle enveloppe de 15 millions d’euros pour les refuges

# relation homme-animal
Par Elodie Carpentier Crédits photo :

@Shutterstock SvetikovaV

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)